Retour à Nemorin

 

BIGNAN  3 L  grand Prix de la Corse 1921


Construite par Jacques BIGNAN depuis 1920, la Bignan Sport réalisée à Poissy  fut équipée dans un premier temps d’un moteur 4 cylindres de 3,5 L (92x130) à soupapes latérales. Son chassis  à 4 ressorts droits, BV séparée a 4 vitesses ,freins sur roues arr uniquement et sur le différentiel, devait évoluer en 1921 pour recevoir le meme moteur avec l’ alésage ramené de 92mm à 85mm ce qui donnait 3 L .Le constructeur en avait profité pour mettre un essieu freiné  à l’ av et le servo-frein Hallot .Ces voitures de qualité ne demandaient qu’ à bénéficier de la publicité de la marque ;
Cette année 1921 le programme des courses proposait (entre autres) une délocalisation en Corse avec différentes catégories. Albert GUYOT qui jouit d’une renommée internationale va chercher son ami Némorin CAUSAN et lui demande ses conseils pour trouver une monture susceptible de gagner ce Grand Prix de la Corse pour lequel il se sent prêt. Les deux amis se retrouvent chez Jacques BIGNAN ou le magasin de pièces détachées révèle la présence de  deux blocs moteurs et 2 vilebrequins de  4 cylindres prototypes étudiés par BIGNAN et Charles PICKER en vue d’un moteur sport à arbre à cames en tete de 2,5L. Nos 2 hommes après accord de Jacques BIGNAN décident la construction d’ une voiture de course autour de ce moteur .

Nèmorin CAUSAN va créer une superbe voiture qui gagne avec GUYOT le GP de CORSE :
- moteur 4 cyl  87,5 X123 à 1 ACT commandé par arbre vertical, culasse en toit avec 16 soupapes inclinées  et petits basculeurs
- Vilebrequin 3 paliers et bielles tubulaires
- 2 bougies par cylindre et allumage Delco
- Puissance 95 cv à 3600 t/mn
- Embrayage à disques multiples
- Boite 3 vitesses avec 4ième surmultipliée
- Chassis spécial surbaissé empattement 2,85m- voie 1,28m
- 4 ressorts semi cantilever avec jumelles à l’av sur ressorts AV
- Essieu av Perrot Piganeau muni de  grands tambours de freins
- Superbe carrosserie sport 4 places conforme au règlement hauteur 1,02m
- Conduite à droite

On peut dire que comme d’habitude, pour un coup d’essai, ce fut un coup de Maitre et Albert GUYOT remporta la course  à près de 70 km/h autant par son talent que par les qualités du racer de CAUSAN. La marque BIGNAN profita bien sur de la victoire et Jacques BIGNAN conserva les deux voitures construites.


Source : le Fana n° 39