Retour vers l'accueil de la page perso d' Yvon.Nédonchelle

Week end dans l'estuaire de la tamise

La météo prévoyait du beau temps pour ce week end de Pentecôte 2010, c'était une bonne occasion d'aller faire un tour en solo dans l'estuaire de la tamise pour se remettre en jambes et vérifier que tout est en ordre à bord du Vert-Galant.

 

Samedi 22 mai, Dunkerque - Ramsgate

Ramsgate est une escale évidente sur la route de la Tamise, la traversée dure de 6 à 8 heures quand tout va bien, ce qui devrait être le cas car la météo annonçait du NE force 3 à 4 et du beau temps
Mais au petit matin il y a du brouillard, et le ciel est gris.
Par principe je ne commence jamais une traversée du Pas de Calais avant d'avoir vu le brouillard se lever ce qui reporte le départ vers les 10h alors que le jusant doit commencer à 11h . Puis comme la nature est contrariante le vent de NE met beaucoup de nord dans son est, puis commence à mollir au passage du rail alors que le courant pousse inexorablement vers le SW.

Résultat : malgré un près serré acharné c'est le bateau feu de Goodwin Est qui apparait devant l'étrave, au lieu de la bouée Goodwin Knoll 6 Milles au NNE.
A cet endroit, même avec un Aphrodite 101, on ne remonte pas le courant au louvoyage, et là avec un vent de 8 noeuds on reculait carrément.
Une solution , à part attendre ou mettre le moteur, c'est de contourner l'obstacle par le sud et de remonter au louvoyage le long de la côte à l'abri des bancs.
Un vrai plaisir, sur une mer plate et 8 noeuds de vent.

pasdecalais001.jpg

 

 

La route parait bien inclinée pour traverser le rail, mais c'est le courant qui dépale, le cap au près serré tournait autour de 315° - 320° ce qui est convenable pour traverser.

Normalement pour traverser rapidement de Dunkerque à Ramsgate, ou l'inverse, il faut faire la première moitié de la traversée avec le jusant et la seconde moitié avec le flot.
Mais ce n'est pas toujours possible à des heures raisonnables.
En cas de vent de NE faible, pour une traversée de Ramsgate vers Dunkerque, le jusant peut aussi vous empêcher d'atteindre Goodwin Knoll depuis Ramsgate.


Traversée du Pas de Calais, de Dunkerque vers Ramsgate.

 

Il y a beaucoup plus de place qu'on ne l'imagine pour naviguer entre les Goodwin banks et la terre, mais il faut une carte à grande échelle et un sondeur qui marche.
Attention, il y a des travaux en cours dans la zone (pose de cables électriques) : Si vous voyez une barge avec un remorqueur qui rode autour, il faut contourner d'assez loin.
Cet entrainement à la navigation dans pas beaucoup d'eau sera bien utile pour la suite de l'expédition dans l'estuaire car il faut une certaine accoutumance pour naviguer calmement dans 3 ou 4m d'eau.

Enfin , bien content d'arriver à Ramsgate vers 20h00 et d'y trouver une place à couple en 3ème rang.
10 heures pour traverser, c'est beaucoup mais on a déjà vu pire.

 

Dimanche 23 mai, Ramsgate - Burnham on Crouch

C'est un peu loin, 55 milles. Le départ doit donc être matinal, et à cette date il faudra repousser le jusant dans Gore channel puis plus tard le flot dans le Swin, mais qui ne risque rien n'a rien.


Trajet Ramsgate - Burnham on Crouch - Ramsgate, partie sud.

Départ tardif de Ramsgate à 8h30 (British Summer Time), Ciel superbe, grand soleil, légère brume sur l'eau qui voile l'horizon, petit vent de NE mais courant encore favorable.
Après une demi heure de louvoyage à 3 noeuds puis 2.5, il faut se résoudre à lancer la machine.
Gore channel défile sans problème contre le début du jusant , puis passé Hook Spit vers Shivering sands towers, il y a assez de vent d'est pour envoyer le spi.
Toute cette partie du parcours se fait sur des fonds de 2 à 3m avec quelques minimums à 1.60, mais la marée basse est à 15h10 avec 1.40m et il est midi.
Juste à l'ouest de la route il y a une nouvelle ferme éolienne en construction, la zone approximative est en orange sur la carte, mais sauf en cas de brouillard épais on ne peut pas les rater!
Le spi est affalé avant d'arriver aux Shivering Sands Towers, car le vent devient incertain et on y coupe le Princes Channel qui est très fréquenté aujourd'hui par les cargos.

 

shivering.jpg
Shivering sand towers.

Sur les cartes ces Shivering Towers sont signalées comme une simple balise alors qu'elles forment un amer remarquable et reconnaissable de loin.
On les laisse à tribord et on vise la bouée sud SW Barrow à l'entrée de chenal Swin.

Et là surprise. En arrivant sur SW Barrow ce n'est pas une cardinale sud, mais une bouée babord marquée Barrow No14.
Pourtant le GPS indique bien la position de la SW Barrow. La carte date d'il y a 20 ans et le balisage a du être modifié depuis !
Le problème c'est qu' au SW du banc West Barrow il y a une épave qui découvre de 0.90m sur un fond de 5m et que la bouée SW Swin qui permettrait de l'éviter à coup sur est invisible.
Le plus sur c'est encore d'aller chercher la rive d'en face au sondeur avant d'entrer dans le Swin channel, cap au 55.


Trajet Ramsgate - Burnham on Crouch - Ramsgate, partie nord. Burnham on Crouch est dans l'estuaire à 6 Milles de la bouée Buxley

Il n'y a plus qu'à refouler le courant de flot au moteur et découvrir en passant les bouées Maplin, Maplin Edge et NE Maplin.
Malgré le ciel bleu et un soleil torride l'horizon est caché dans un voile trouble, et si tout ce qui dépasse est bien visible les bouées sont indicernables à plus de 0.5 Mille.
En approchant de S Whitaker un petit vent de SE fait son apparition et le SPI est envoyé aussitot la bouée passée.
Enfin après un empannage à Whitaker No 6, c'est une longue glissade au largue serré vers Burnham on Crouch.

Dernier détail avant d'arriver , à Buxey il y a 3 bouées cardinales Sud, Nord puis Sud : toutes les3 passées du mauvais côté ! Un bel exemple de désorientation spatiale chez ces sacrés Anglais qui non seulement conduisent à gauche, mais en plus ils ont la côte au nord, et leurs estuaires s'enfoncent vers l'ouest.
Comme quoi il faut apprendre à regarder le compas plus souvent !

Au ponton à 19h30 dans Burnham marina (rive gauche bouée No 11) après avoir copeusemlent chaluté en affalant le spi.

 

Lundi 24 mai, Burnham on Crouch - Ramsgate

Petit expédition en ville à l'aube pour trouver un distributeur de £. Il fait beau, le soleil brille, les oiseaux chantent, un papy de mon âge (en plus gros) descend vers la marina en vélo, il est déjà fin prêt avec sa brassière gonflable enfilé par dessus le Tshirt.
La campagne Anglaise est superbe et la promenade vers le village à travers le parc communal est fort plaisante.
Le Tessco local n'est pas encore ouvert mais le distributeur de billet marche et accepte ma carte.
Au retour vers le bateau, le village grouille de jeunes collégiennes en uniforme et de messieurs en costume noir. Mais les traditions se perdent : certains ont la cravate dans la poche, et personne n'a de parapluie ni de chapeau melon.
Tous ces gens vont prendre le train pour Londres, Vive la retraite!

Départ à 8h30, heure Anglaise, après un plein de gazole ,15L , car il n'y a pas un souffle de vent et ça va être une journée de moteur.

Comme la marée haute est à 10h15, il est prévu de traverser l'estuaire de la tamise au plus court :
- Couper Whitaker bank 1/2 mille à l'ouest de la balise Whitaker .
- Couper East Barrow bank au niveau de la balise Barrow.
- Couper Knock John bank à l'ouest de la tour.
- Sortir des bancs par Edinburgh channel.

Tout va bien avec jamais moins de 4m d'eau jusqu'à la balise Barrow (un trepieds), mais au delà, le Barrow Swatchway n'est pas évident à trouver, le fond est plat et irrégulier et il aura fallu de longs zigzags dans parfois seulement 3m pour arriver du bon côté de la bouée Barrow No9.
La tour Knock John ressemble à un pagode Japonaise ou à un massif de porte-avions selon la direction d'ou on vient. Le plus simple pour passer est de suivre un relèvement GPS sur la bouée Knock John No1.
C'est passé avec 4m d'eau probablement pas à l'endroit le plus profond.
Il est ensuite facile de rejoindre Black Deep No12 puis Edinburgh No9, début du Edinburgh channel.

La position de la bouée Edinburgh No9 est atteinte à 13h05, mais il n'y a pas de bouée. La bouée de babord qui devrait être en face n'est pas la non plus, ni les autres bouées du chenal.
Le balisage du Edinburgh channel a surement été enlevé pour une raison valable. Il faut donc essayer de passer ailleurs, et le Fisherman's gat parait une bonne alternative.
Il suffit de contourner la balise NW Long Sand à distance raisonnable en obliquant à gauche dès que la profondeur ne dépasse pas 4m, jusqu'à atteindre la bouée Black Deep No8.
Et là le Fischerman's gat apparait balisé de neuf avec des belles bouées rouges et vertes.

Un joli petit force3 de sud vient de se lever sur la mer plate : C'est le moment d'envoyer la toile pour atteindre Ramsgate à 18h après un louvoyage sympathique.
Il ne reste plus qu'à se précipiter chez Waitrose avant la fermeture pour faire le plein de bière (Newcastle brown ale, Bishop finger, Spitfire) et approvisionner des scones et de la clotted cream pour le petit déjeuner.

 

 

 

Une commemoration de l'opération Dynamo est prévue à Dunkerque le week-end prochain, et tous les bateaux qui vont s'y rendre sont en escale à Ramsgate
Celui ci, le MTB 102 est particulièrement bruyant, mais probablement moins qu'à l'origine quand il était équipé de 3 moteurs à essence (AVGAS) Isotta Fraschini de 57 litres de cylindrée, 18  cylindres, 1100 CV chacun !

 

 

Mardi 25, Ramsgate - Dunkerque

Ce matin il fait moche, il y a du brouillard la météo annonce NE3-4 devenant 3-5, et le Navtex d'Ostende annonce 5-6 rafales à 7 en soirée.
Départ à 9h30 dès que le brouillard se lève, avec le petit foc (2/3 du Solent).
Goodwin Knoll est atteint de justesse en un seul bord, puis c'est du bon plein babord amures cap au 125.
Vers 11h le bateau devient trop ardent et il faut prende un ris, mais le soleil est là.
La fin, à partir de DW22, se fera au louvoyage avec un vent qui monte à 27 kn réel. C'est limite il faudrait prendre le deuxième ris, mais on est presque arrivés.
16h15 Affalage dans l'avant port.
C'est beau le sport mais ça fait du bien quand ça s'arrête.

 

 

Et pour finir

L'estuaire de la Tamise, et les rivières qui sy jettent méritent le détour.
C'est une navigation un peu compliquée, mais c'est un endroit resté très traditionnel, avec peu de visiteurs étrangers.
C'est l'Angleterre profonde de la navigation de plaisance.
Si on compare avec chez nous, l'estuaire de la Tamise ce serait le golfe du Morbihan (moins la moitié des touristes et des usines en plus) et Le Solent la côte d'Azur.
MAIS IL FAUT Y ALLER AVEC DES CARTES A JOUR !!!

 

Pour tout commentaire ou renseignement complémentaire.
email : yvon.nedonchelleAROBASEnumericable.fr
Retour vers l'accueil de la page perso d' Yvon.Nédonchelle

Mise à jour 06/06/2010