Retour à la page précédente           Retour page d'accueil

Branlebas de Régates 2011 à Saint Malo

Affiche Branlebas

 

Le Branlebas c'est 5 jours de régates, ouvertes à tout ce qui flotte et navigue en côtier : IRC, HN, classique, Bisquines, Pilotes, Cornish Crabber....
C'est une régate avec des escales, cette année à Saint Cast et à Cancale (Port Mer).
C'est 4 réceptions, sur le chalutier de grande pêche Joseph Roty, sur le quai à St Cast, sur le quai à Port Mer, sur l'Etoile du Roy à saint Malo.
C'est une ambiance incomparable crée par la cohabitation de régatiers pur jus, de croiseurs côtiers, de bateaux classiques, de vieux gréements et de bateaux historiques, réunis pour la même cause : en découdre en s'amusant sur l'eau.
Nous serons 2 Aphrodites 101 à participer au Branlebas : Suzy et Vert-Galant.

 

Première étape : St Malo - Les Hébiens.
Il n'y a pas de vent, on y va au moteur par le Décollé.
Picnic au mouillage devant la plage pour déjeuner en attendant du vent. Ceux qui n'ont pas d'ancre viennent quémander un bout ou un amarrage à couple.
Nous sommes rejoints par les Cornish Crabbers de Saint Briac qui viennent nous apporter des brioches pour le brunch.
Comme le Vert-Galant est aussi un bateau de croisière nous avions également à bord des rillettes, du saucisson, du pain et du Bordeaux.

 

Deuxième étape : Les Hébiens Saint Cast.
Il y a maintenant un peu de vent, le départ est donné à l'est de la tour des Hébiens et c'est parti pour St Cast en faisant quelques crochets entre Banchenou, Laplace et les Bourdinots.
A St Cast tout le monde se regroupe sur l'extérieur du ponton brise-clapot en béton (au sud du port) pour y passer la nuit.
Les clubs locaux ont organisé un buffet très sympa sous une tente dressée sur le terre-plein au sud de la Capitainerie.


 

Laplace

 

Troisième étape : St Cast - St Malo.
Départ à 11h00, le ciel est voilé et le vent est agréable.
On fait quelques tours entre Laplace, Banchenou, Vieux Banc et les Buharats avant de rentrer à St Malo où il y a quartier libre.

Le VertGalant suit un "Classique" sur fond de Fort La Latte après avoir viré Laplace

 

Quatrième étape : St Malo - Cancale.
départ à 10h00. Comme il y a entre 30 et 35 noeuds de NW à l'anémomètre du môle des Noires, la régate vers Cancale est transformée en parcours de ralliement.
Nous sortons tirer des bords sous 2 ris et petit foc devant St Malo pour tâter le terrain. C'est navigable, on arrive facilement à remonter au vent, mais comme personne ne sort derrière nous, nous rentrons à St Malo.
La régate de l'après midi à Cancale sera également supprimée.
Le soir nous partons en voiture à Cancale pour participer au dîner organisé sur le quai à Port Mer par l'équipe de la Cancalaise. C'est là que nous prenons la décision de quitter St Malo le lendemain matin à 5h00 pour venir participer à la régate du retour vers Saint Malo.

Mardi 9 aout, départ de St Malo à 5h00 pour Cancale, par le chenal de la Bigne.
Le vent est de NW, force 5, le ciel est couvert, la nuit est bien sombre et on fonce dans le noir en suivant scrupuleusement les indications du GPS. Heureusement on commence à distinguer bouées et balises à environ 200m, puis le jour se lève en passant devant Rothéneuf.
On arrive à Port Mer avant 7 heures, ce qui nous laisse le temps d'aller prendre un mouillage au ras de la côte (marée de mortes-eaux)devant Port Pican pour prendre le petit déjeuner.
Suzy vient nous rejoindre une heure plus tard.

Cinquième étape Cancale - St Malo. Départ à 9h00. C'est un départ bien raté, derrière et sous le vent de la flotte.
Mais dans les petits airs facétieux sous le vent de la côte on parvient assez rapidement à remonter au vent de la flotte, puis à la distancer.
Même Suzy reste derrière et on passe la bouée du Ruet avec une bonne avance.
C'est ensuite un long bord de près tribord amures, vers la Servantine. Le vent est trop serré pour que Suzy puisse envoyer son code0 et il reste à environ 1/4 de mille derrière.
On prépare le spi mais on ne l'envoie pas en virant la Servantine car on sait que derrière Suzy a son code 0 tout prêt et qu'ils enragent de ne pouvoir l'envoyer. En ne voyant pas notre spi monter ils vont penser que le vent est encore trop serré pour être spiable et ne vont pas installer leur spi sur le pont.
Et ça marche ! En virant la Servantine ils envoient leur code 0, et en même temps nous envoyons le spi qui est bien plus efficace à cette allure de travers.

 

branlebas_3

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière manche : parcours dans l'estuaire.
Il faut faire 2 tours d'un parcours mouillé entre la cité d'Aleth et le petit Bey.
Tous les bateaux y participent, même les Bisquines et les bateaux-Pilote.
Il fait beau et le vent est de NW force 4.
C'est un peu stressant car il y a beaucoup de monde sur l'eau, des petits et des gros, des lents et des rapides, des vifs et des lourds qui virent lentement.
Mais quel spectacle !

Et pour finir il y avait la proclamation des résultats dans la cour du château et le diner à bord de l'Etoile du Roy.


Dernière course, le Vert-Galant descend plein vent-arrière vers la Cité d'Aleth

 

branlebas_2009
Au branlebas les Bisquines regatent aussi !

 

Retour à la page précédente           Retour page d'accueil
Mise à jour le 30 décembre 2011