La guitare :

 

conseils & astuces à l’usage des néophytes

 

par le Pr Nicolas DELAPLACE - BEAUVAU

 

 

Ami auditeur, subjugué par les musiques de rythme diffusées entre autres par les radios, sans doute te sens tu tenté toi aussi par la pratique d’un instrument. Et quel instrument est plus royal dans l’histoire de la musique de rythme que la guitare ?

Mais fais bien attention. La pratique de la guitare n’est pas sans dangers. Le travers le plus grossier dans lequel sombre nombre d’apprentis est le zazouisme effréné. Avant de foncer bêtement chez ton guitarier préféré, lis attentivement les bons conseils de Yeah Yeah Yeah, tu t’éviteras bien des désagréments.

 

 

Tout d’abord, il importe de se procurer les éléments indispensables à la pratique instrumentale, dont certains des plus indispensables sont bizarrement les moins connus, et qui sont, par ordre d’importance :.

1.  Le Tabouret

 

2.  Le Costume

 

3.  La Coupe de Cheveux

 

4.  La Guitare

 

 

Voilà, tu t’es procuré les 4 éléments indispensables à ta nouvelle passion. Maintenant il ne te reste plus qu’à prendre connaissance des postures de bases du guitareux. Encore une fois, prends bien garde de respecter scrupuleusement les préceptes élémentaires de la décence, de la géométrie & de la théologie sous peine de finir fou & seul dans la ténèbre comme une bête puante, en ayant jeté l’opprobre sur ta famille qui ne t’avait  pourtant rien fait. Il ne te reste désormais que la partie la plus triviale de ton apprentissage à effectuer, c'est-à-dire la partie technique.

Bon courage, et surtout n’oublie rien de l’enseignement de Yeah Yeah Yeah, sous peine de finir guitariste de Corne ou de Slip – Note ! ! !

 

 

Posture # 1 :

 

Appelée LA POSTURE, élégante, pleine de retenue, assurant une bonne prise en main de l’instrument, empreinte d’une grande dignité, garante de la décence la plus géométrique. Un bon calage des membres inférieurs réduit drastiquement les risques de débordements gymniques d’obédience zazou, toujours pénibles à contempler & qui peuvent aller jusqu’à nuire à l’exécution musicale proprement dite ( encore que dans certains cas extrêmes, le terme d’exécution ne donne qu’un piètre rendu de la réalité du drame ! ).

( l’usage de la pipe est facultatif, tout comme le port de la moustache pour les plus jeunes ou les filles ).

Notez la vêture notoirement sobre & élégante. Le must vers lequel tout apprenti guitareux se doit de tendre.

 

 

 

Posture # 2 :

 

Au mieux, acceptable, malgré un laisser aller regrettable dans le mode capillaire.

( prévoir une, voire deux syd barrettes ).

L’élève a bien intégré les préalables matériels, mais n’a pas parfaitement compris l’utilisation optimale de l’accessoire principal, le tabouret. En effet, le manque de calage des membres inférieurs risque de provoquer un dérapage vers le contorsionnisme, risque qu’à la limite on peut réduire par l’usage d’un petit tabouret.

( Cf posture #3 )

 

 

Posture # 3 :

 

C’est déjà mieux, on notera l’utilisation du second tabouret en guise de repose pied qui permet de caler la jambe & l’instrument en évitant le douloureux phénomène du spasme rythmique, qui risque d’entraîner le néophyte dans les plus noirs excès.

( cf Posture # 4 ).

 

   

 

Posture # 4 :

 

Faute impardonnable, l’oubli du matériel indispensable, disqualifiante dans tous les cas de figure.

Si le style vestimentaire dénote un effort certain d’élégance, la posture est absolument inacceptable, ouvrant la porte aux simagrées les plus détestables.

( cf Posture # 5 )

Cette posture, dite de « la guitare en érection », ne supporte cependant aucune critique lorsqu’elle est adoptée par un membre de la communauté gitane qui affirme là sa masculinité.

 

 

 

Posture # 5 :

 

La posture acrobatique est proprement inadmissible, d’autant qu’elle est visiblement doublée d’agitation spasmodique des membres inférieurs. De plus, les vibrations répétées dans la zone pelvienne sont connues pour provoquer dans le meilleur des cas le décès par suicide & / ou overdose de produits prohibés de l’imprudent, & / ou le cancer inguérissable de la prostate.

Nous ne parlerons même pas de la coupe de cheveux, pas plus que du faciès grimaçant.

 

 

 

 

Posture # 6 :

 

Provoque sur l’impétrant de détestables rictus faciaux, plus ou moins synchronisés avec des contorsions ridicules qui ravalent l’homme au niveau du primate, connues dans le monde civilisé sous le nom de « bend de la mort ». Déclenche par mimétisme de manière étonnante une agitation similaire dans le public, plus ou moins synchrone & parfois même nettement plus excité que son lamentable modèle. Les symptômes augmentent avec le volume sonore, et entraînent scoliose, surdité précoce & dérèglements hormonaux conduisant au crétinisme.

( Cf Posture 7 ).

 

 

Posture # 7 :

 

Ayant abusé de simagrées destinés à attirer l’attention des malcomprenants sur son lamentable cas, le malheureux en est réduit à des substituts onaniques en chambre, affublé d’une garde robe rédhibitoire. Le malade n’est plus en mesure de choisir des pantalons adaptés à sa taille, sa tête pend lamentablement sur son torse, sa bouche déformée laisse échapper sporadiquement des flots de mucus, et de plus il ne se rend même pas compte que son instrument est débranché ! ! !

La fin est proche, et la charité la plus chrétienne recommanderait l’euthanasie la plus prompte.

 

 

Quelques curiosités annexes :

 

Spécialité de feignants rebutés par la partie triviale de l’apprentissage, voire de mélomanes en herbe conservant un minimum de décence, cette curiosité se pratique à l’adolescence généralement devant une glace, ou, depuis peu, en public dans des championnats dits d’air - guitar devant un parterre de jeunes occidentaux dépravés qui s’amusent des circonvolutions aériennes de crétins épileptiques tandis qu’en Ethiopie, au Soudan, etc… on pratique l’air - repas…

Des variantes existent : le balai – brosse - guitar, et bien entendu le célèbre raquette de tennis - guitar, tout aussi ridicule.

 

 

 

 

Un peu d’Exotisme :

 

Curiosité exotique, le « sandwich guitar », s’apparente au triple burger dont il emprunte l’architecture : trois tranches de guitare, trois têtes de cornichon.

 

A ranger au rayon des imbécillités ( six - cordes dans le dos, solo avec les dents…) destinées à faire rire le consommateur moyen de laitue magique.

 

 

 

Pour finir, une abomination :

 

Puisqu’on en cause, et pour finir, cette abomination trouvée par hasard sur le ternet sous le titre « guitariste nu dans les champs », je n’invente rien, témoignage navrant du triomphe absolu des ravages de la drogue sur les esprits faibles, puisqu’il semble évident que le pervers exhibitionniste ne fait même plus la différence entre les vertes prairies & les bois, mais que font donc les pouvoirs publics ?

 

 

 

Glossaire

guitarier : individu qui fait commerce des guitares. Exemples :

« Paul Beuscher fût l’un des guitariers les plus réputés sur la place de Paris dans la 2nde moitié du 20ème siècle »

Libération

« Tu sors racheter des cordes ? profites – en pour passer chez le fruitier chercher une livre d’abricots. Et pendant que tu y es, prends 2 rougets bien frais chez le poissonnier. Et ne laisse pas traîner ton canotier sur le canapé. »

Bobonne in « Rends – Toi Utile, Feignasse », Editions du Bonheur

 

guitareux : musicien néophyte dans la pratique de la guitare. Exemple :

« Si l’aut’ guitareux y nous les brise encore, j’y défonce sa face ! »

Nénesse, camping des 4000, La Tremblade – juillet 2006

 

Playlist

 

Le Chronogyre

 

Discothèque Idéale

 

Téléphone Maison

 

Insultes, Récriminations

 

Home of the Brave

 

 

Ca sent l'sapin...

C'est pas du cochon