.....
Histoire du rock dans le bassin decazevillois

(sommaire & subjective)

Du début des années 80 à l'an 2000

par Atomic ben

A la fin des années 60 et jusqu'à environ 1973, en France, il n 'y avait rien mis a part ce pauvre Mike Brandt. Les groupes nationaux Ange, Gong et autre Thiefaine qui commençaient à faire parler d'eux, donnèrent des fourmis dans les jambes et les poignets de ceux qui allaient devenir les pionniers du rock du bassin, en vrac : Kiki Gilard, Phil Lebrun, Pierre « jesus » Fiches, Pierrot Romaszko, et j 'en passe... Je me souviens de Salmacis , qui deviendra plus tard Praxis (le tout premier disque autoproduit à Decaze « Epitaphe pour une rousse » FANTASTIQUE!!!), je me souviens aussi de Anathème, Maurice Ambiance, Les Dispensés de gym, etc...(ils figurent tous sur l'album live « Rock 'n 'Roll Rouergue » produit par le CAC de Capdenac, nos frères cheminots !). Tous ces gars là ouvrent la voie aux plus jeunes qui seront fin prêts a brancher les amplis pour le 1er janvier 78, juste après les anglais et l'année mythique 1977! Les premiers punks du bassin se nomment TFP (le Sancho grt, chant/ son cousin Serge Vidano batterie/ le Bill basse)et ça déménage; parallèlement ça joue toujours et ça répète plein pot dans les garages (le DJIZEUS nous fait son cri du Marsupilami, avec l 'ami Basile; le Wally et le Fred sont à l'aube d 'une longue carrière ; le Fredo Martinez gratouille en écoutant les Stones et les Vicomtes jouent au baby chez le NES (Randeynes où es -tu ?) après avoir volé des sacs à la piscine.

A cette époque là, Pierrot Romaszko (80/82) tient un des tous premiers magasins de musique; viendront plus tard « Rivages de Syrthe » (ma première guitare !) tenu par le Djizeus et encore aujourd'hui « Au joyeux fa dièse », merci Alex !!!

Tous les potes des groupes gravitent autour des salles de répèt., font tourner le pèt, participent aux boeufs chez Jean-Pierre à la Cave et plus tard à la Taverne.

Les « fans » se nomment Papé (percussions, peigne), Sancho, Lionel (guitar hero), Titi (basse), Serge'merayo '(petites cuièllères), Claude Gevia (Cri tribal, claps), ainsi que le Frankie Goes To Brameloup, et j'en passe...; L'effervescence autour des groupes est aussi intense et tumultueuse que l 'activité électrique proprement dite; les 1ères radios libres donnent l'occasion à quelques cinglés de squatter l'antenne: Yvan Barranco & Jean-François Mariot animent L 'ÉMISSION ROCK par excellence: « Démarrage difficile». 3 ou 4 heures de délires anarcho-comico-ethyliques soutenus par les décibels des Clash, des Jam, Sham69, 12°5, On était loin du ton pincé et triste d 'un Bernard Lenoir inrockuptible!

C 'était tout à fond et avé l 'accent encore

Le Trique, le Enzo, l'Aldo traînaient par là également ; dans le même temps l'Asso. Presse Libre Decazevilloise (A-P-L-D) fait vivre le rock dans le bassin: le fanzine CARTON PLEIN regorgent d 'idées nouvelles, de romans photos-rocks (avec acteurs locaux « locos? »), etc...un précurseur de revue rock, éclectique, et intelligente.

L 'APLD (le sancho, le gigi, jean-fran, domi « futurs mescladis », romaszko, lebrun, le yeti, etc..) organise aussi les premiers concerts qui ne sont pas des bals!!!..Bientôt relayé par les très efficaces Livinhacois de FO-LI-JEU!!!

En vrac: STILETTOS, OTH, GAMINE, STANDARDS, APPLE PIE, ORCHESTRE ROUGE, un ROCK sur le ZINC mémorable, Ph. VAL!!?, et plus tard BIJOU, G. BLANCHARD ou RAOUL PETITE.

Les groupes du bassin continuent d'exister, de répéter, se font et se défont, ...se défoncent parfois. Le Sancho forme les GONOCOCCOS à Cransac (avec le THEO basse, JL Barranco gtr/chant, C. Luban choeurs)

Le groupe donne une vraie impulsion à la vie du rock dans le bassin, et fait longtemps figure de leader; de nombreux musiciens firent partie de l'aventure gonocoquiste: Alain & Gilles Garcia (jusqu'au bout !!), Enzo?, Fredo Martinez, Bruno Maiurano,... Le Bill a rejoint Wally & Freddy pour faire de la chanson jazz-bossa (avec JP Faulabert puis plus tard Didier Fraysse et Pierrot Romaszko) mais ils sont tellement cinglés qu'on les a toujours considérés comme un groupe « rock » du bassin !!

Les Vicomtes (my first band) sur les conseils des Gonococcos, nos frères de répet. font leurs 1ers pas sur scène à Decazes puis au Cercle Thermal à Cransac. La consécration se fera à Firmi en 1ère partie de RECUP ' VERRE. Les Vicomtes (A.Garcia, L.Carrière, E.Luban, N.Issad et moi) reprenaient les Shadows, Bijou, les Chats sauvages, ( les futurs Garçons Faciles ? )

Nous sommes en 1981, c'est le revival rockabilly ( Stray Cats, Meteors, Big Beat records ) et jusqu'en 85 les Vicomtes font partie de la scène rock du Bassin avec les « kings » Gonococcos, Anathème, Side One (les AC/DC locaux), Talisman (le Pedro, le Stanko et Ph.. Sagnes ), Wally & Freddy, etc...

2 souvenirs marquants : les répets au CAC avec Talisman au dessous (concours de puissance entre nos amplis et la batterie du Pedro) et le fameux festival rock de ISSEPS en compagnie des gonocoques qui donna à leur tube « Isseps blues » toute sa dimension!!

Ce soir là, nous avions adapté « FEVER » de Peggy Lee en français et ça donnait « 39 de fièvre ». Torride, vu le froid qu'il faisait!!

1986! A. Garcia nous quitte pour rejoindre les Gonococcos; les Vicomtes se séparent et aussitôt je forme les AFICIONADOS avec Pascal Varilhac. Nous sommes un duo flamencorock, puis un trio avec Regis Landowsky à la basse, bientôt rejoint en 87 par Patrick Vilbert (batterie) puis Phil Monje (guitare).

Nous reprenons les Inmates, les Stooges, les Clash, et notre tube s'appelle « Jean le camionneur » .

On enchaîne les concerts: 1ère partie de « Au bonheur des dames » en 87 et de Dr. Feelgood en 88. En 89 nous jouons juste avant le grand LEO FERRE sur la 2éme scène de la fête de l'huma a Paris !!!!

Nous jouons également avant Cyclope, Jezebel-rock, Gene Everett; De leur côté les Gonococcos assurent la 1ère partie de Ricky Amigos à Rulhes devant 700 personnes déchaînées (James,Pablo, y los otros).

Le monument incontournable du rock dans le bassin c'est bien sur l'asso. FO-LI-JEU Livinhac qui pendant plus de 10 ans organise le must des concerts rocks internationaux!! Les meilleurs ont joué à Livinhac: les DOGS, les STING-RAYS, les FLESHTONES (pugilat en direct), PAUL COLLINS 'BEAT, les BARRACUDAS, NOMADS, FIXED-UP, SINNERS, THUGS, KID PHARAON, NEW CHRISTS, les QUEEN BEES, les CALAMITES, SHIFTERS, STUNNERS, CORONADOS, les ABLETTES, STILETTOS, STRYCHNINE, etc...Le tout dirigé de main de maître par LE Fredo et toute la jeunesse Livinhacoise ( Baba, Redge, Pinpin, Jam, Sinus, Toto, Poye, Fifi, Ricou...;).

Pendant ce temps, dans les garages, ça bouge. les TUTTLES ne voient jamais le jour à Cransac! Le Cooke, le Speedy, le Djé, le Merrhy accompagnent Phillippe au chant et aux cris sur fond de Garage-Punk inspiré des Seeds et autres Chocolate Watchband! Le Djé à la basse joue dos au public ( à la taverne ) et il leur arrive régulièrement de jouer « Louie Louie » durant 25 minutes !!!! Un superbe show d'Únergie et de sueur, agrémenté des contorsions IGGYPOPIENNES de Cooke et Phil!!!!

A CRANSAC encore , Eric Nouailles forme LES IMPIES. Ils sont inspirés par le rock alternatif français: BERU, LUDWIG von 88, PARABELLUM ça joue bien et beaucoup, ça transpire l'énergie, ça met le feu (à Tarbes au club 09 ) et ils existeront une dizaine d'années avant de former, avec de nouveaux musiciens, les Archers du Roy!

A Decazes, de nouveaux combos voient le jour: les excellents CHATTERBOX (Speedy, Cooke, Baba, Dimitri, Poète) qui recrutèrent plus tard J.C. Gourgue, S. Alliguié, GG, L.Gorse (basse) et Ph.Monje (quelques concerts : Paris la Courneuve, Toulouse le Bikini avec les Cynics, 1er des Molodoï...).

Les CHATTERBOX sont un pur produit Punk-rock inspiré par les Ramones, le dieu Johnny Thunders, les New Christs, Radio Birdman et le rock Australien en général.Une véritable bombe!!!!!!!

Les TROUBLE-MAKERS (S.Alliguié,Vava, Noone, Laurent) influencés par Fixed-up, Chatterbox, Undertones; faisaient partie du gang de LA SALLE de FONTVERNHES avec les AFI et les CHATTERBOX: des nuits blanches à picoler en répétant ; je me souviens d 'une soirée fantastique avec les AFICIONADOS à faire le beuf avec Pascal Borne: le lead guitar des HOT PANTS et des KINGSNAKES jusqu 'au matin; ainsi que du festival Rock&Beer à VICHY avec les Troublemakers et les Rats ...;et la guitare de Stef Alliguié retrouvée au matin dans une poubelle!!!

A Livinhac les LONG SHOT balancent leur pop-rock mélodique sur la superbe voix de Domi Joffre pendant que les REAPERS (plus tard Chili con Carne) se donnent à fond à grands coups de Gibson! Le guitar-hero de l'histoire étant quand même le « petit » Jam des Long Shot!

A Cransac encore, le groupe qui tue s'appelle LOVECRAFT (Fredo, Kiki Gilard, Ph. Sagnes, Dave hernandez ). Du rock brut très efficace (écoutez absolument l'adaptation à la Fredo, du classique de Vince Taylor « brand new cadillac » et qui donnait « brand new Ford Fiesta » !!!) CRANSAC fut décidément un vivier(!!??) à musicos très important! Les concerts se multiples au bar l'escale grâce à Roland, Nadine et Caro.

En 1991, la compil RockAveyron sort sur le label Arc en Ciel. Sur les 9 groupes qui y figurent, 6 sont des purs produits du bassin ( AFICIONADOS, IMPIES, ANONYME, CHATTERBOX, LONGSHOT, REAPERS ).

Les Chatterbox s'en tirent le mieux avec une compo carton de 2 minutes 46 et les jeunes Reapers pour leur 1er studio emballent leur « église hantée » à la 1ère prise!

En 1993, les Impies sortent une K7 4 titres au studio de la Nauze. Les Chatterbox, émigrés à Toulouse, enregistrent un 45 T. collector et deviennent plus tard le Jerry Spider Gang (Speedy).

Les AFICIONADOS se séparent en 95 après 2 albums (Never stop rockin ' & Waitin ' for glory ) et un 45T. Le 2ème album fut produit par Marc Minelli et le batteur remplaçant de P.Vilbert était Rodolphe Testut (Black Sun & Statics). Après les AFI, je forme les ENNUIS COMMENCENT (Rockabilly) et 2 albums existent sur le label Buzz Buzz records, Methanol prod. (Tacos&Burgers en 96 et Boo Boo Jam Rockabilly en 2000), Gus (contrebasse) remplace efficacement P.Bony (Ex Impies) sur le 2ème album. Parrallèlement autour de Johnny Boireau et Gégé nous formons les GARCONS FACILES (1er album en 2000 « Twist Olympique »).

Le rock ce poursuit encore aux XXI siecle avec SAFE, LA GIRAFE BLEUE...

ET LA VIE CONTINUE... KEEP ROCKIN' LA SALA.......... (BEN)

Decaze rocknet Rock in Livinhac
 
Retour à la page chatterbox Retour à la page accueil