poèmes  tableau du jour

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps des cerises, et le mois de mai, les oiseaux heureux de retrouver la chaleur du soleil, gazouillent dans le jardin, et lustrent leur plumage soyeux. Aux sons des étoiles qui participent à leur manière à ce déferlement de bonheur, s’ajoute toute la faune et la flore. Fini les sombres esprits qui obscurcissaient l’avenir de ceux qui voyaient le monde dans sa plus triste figure, place à la joie et à la légèreté des instants fugaces qui meublent une vie. Insouciance et superficialité reviennent au premier rang de la pièce de théâtre de la vie.

La musique emplit les cœurs emportés par les plus doux plaisirs et par le chant de l’amoureuse; les corps enlacés dans des étreintes passionnées, mêlent leurs saveurs fraîches et sucrées, chacun et chacune se découvrent se trouvent et  s’embrassent pour célébrer cet hymne à la saison de l’amour.