Accueil          Biographie              Galeries        Actualité   

 

GALERIE PHOTOGRAPHIQUE DE JACQUES VILLIERE

"Le photographe nous montre l'invisible, en l'habillant de réalité" (Jules PREVOT - 1928)

" Tout le monde sait faire des photographies, tout le monde n'est pas photographe. Quand saurai-je que je suis un photographe? Jamais on ne sait qu'on l'est devenu, on te le dit." (Jules Prévot après avoir lu un livre de Joel Dicker)

 

Bienvenue et merci de venir jeter un coup d'oeil sur mes images et mes photos. J'espère que vous y prendrez du plaisir, c'est leur seul but.

Comme beaucoup viennent pour les photos de joutes, je mets tout de suite le lien, c'est ici 

J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon petit dernier.

LES HÉROS DE LA TINTAINE

Eh oui, après la série, le livre qui va sortir vers le 20 aout aux Editions Sansouire (http://www.editionsansouire.fr), 72 pages et plein de photos pour la modique somme de 24 €. Reclamez le à vos libraires préférés, dites qu'il est formidable et que vous en avez entendu parler à la radio...

Il y avait longtemps que je voulais photographier des papillons, c'est fait, ils sont . Je dédie ce petit exercice à celle (plus méchante que bête?) qui m'en a a mis un alors que j'avais une autorisation de stationner bien visible sur le parebrise. 

Profitez en pour regarder "Reminiscences" si vous ne l'avez pas encore vue. Je trouve que de toutes mes photos, c'est celle qui me remue le plus les tripes et qui illustre parfaitement ce que disait l'ami Prévot. Je vous laisse la découvrir et j'espère qu'elle remuera en vous des souvenirs. 

En ce début octobre 2015, une nouvelle distinction pour Les Héros de la Tintaine, le Prix Betoux. Pour en savoir plus, c'est  ici . Mais comme il ne faut jamais trop se prendre au sérieux, je rajoute une petite série sur une séance de Tai Chi touristique qui vaut surtout par sa chute.

Aujourd'hui, 18 juin 2015, deux nouvelles séries qui doivent beaucoup à mes amis de TizKaf: "Je suis un cheval fou dans un grand magasin", j'ai pensé à cette chanson de Jean Ferrat en prenant les photos et "Rèves Aquatiques", photos que j'avais prises il y a quelques années, qui trainaient dans un dossier et que j'ai retravaillées après une séance de TizKaf.

Toujours pour s'amuser, après la série sur un vendeur de tapis, des potirons ...

Avant j'avais rajouté deux séries. La première s'appelle "Fado à Lisbonne", ballade mélancolique dans les rues de Lisbonne.

La deuxième est en cours de travail, il s'agit de "Ballade de mon petit-fils", une certaine façon de découvrir la ville, série dont j'ai eu l'idée il y a près de quarante ans et que j'ai ruminée au fil des ans. je la dédie bien évidemment à mes enfants et petits-enfants qui me l'ont inspirée.

Une cerise sur le gateau, cela ne remplace pas le gateau, mais c'est quand même chouette, puisqu'on en parle. Alors la cerise pour moi, c'est cette médaille d'argent à la Coupe du Monde de Photo 2013, organisée par la fédération Internationale. Si vous ne me croyez pas, les résultats sont . La photo, la voilà, je ne sais si elle mérite tant d'honneurs, mais...

Plus ancien, mais toujours présent

De retour de Pierrevert (festival des Nuits de Pierrevert, pendant lequel ma série "Les Héros de la Tintaine" a été projetée le samedi 27 juillet (c'était en 2013, mais j'en reve encore). Le programme est ) où j'ai eu le grand plaisir de voir mes photos projetées sur écran géant (11m x 6 m), devant environ 600 personnes et sur une musique de Verdi, c'était et c'est toujours une grande émotion.Le montage video (remanié par mes soins) peut être vu ici .

Je viens de modifier la nouvelle galerie, "Les Fenêtres de Lisbonne", photos prises le nez en l'air...

 

Dés que j'aurai  le temps, je vous commenterai la citation de Jules Prévot, c'est promis (mais je n'aurai jamais le temps)

Si vous voulez me contacter, cliquez ici

Dernière mise à jour 12/05/2016