Le SEPRA et ses nuisances

Mon procès avec le SEPRA * * Le SEPRA et les rentrées atmosphériques * * Le SEPRA et les ovnis *


Les Derniers mensonges de Velasco
(13/08/2004)

Le Journal de l'ufologie a mis en ligne récemment une interview très attendue de Jean-Jacques Velasco, dans laquelle le chef du SEPRA est censé répondre enfin à mes accusations d'incompétence, et donne son sentiment sur le procès qu'il m'a intenté. Étant donné qu'il me met gravement en cause, ainsi que tous ceux qui m'ont soutenu, je me devais de rétablir la vérité... Ainsi, chacun pourra vérifier sur pièces de quel côté elle se trouve.

Lettre ouverte à Jean-Jacques Velasco, directeur du SEPRA
(23/12/2002)

Les questions gênantes auxquelles le chef du SEPRA refuse obstinément de répondre ! Merci à Jean-Pierre Petit d'avoir «hébergé» cette lettre sur son site avant l'ouverture du nôtre (la valeur du compteur cumule les consultations sur les deux sites).

Du GEPAN au SEPRA
(bientôt)

Petit résumé de plus de vingt-cinq ans d'histoire du service officiel d'étude des ovnis et des rentrées atmosphériques.

Du SEPRA... au SEPRA : le changement dans la stupidité
(31/03/2003)
Additif (15/11/2003) :
Quand le SEPRA faillit redevenir le GEPAN !

Le Service d'expertise des phénomènes de rentrées atmosphériques devient le Service d'étude (ou d'expertise) des phénomènes rares atmosphériques (ou aérospatiaux).

Copinage au CNES pour sauver le SEPRA
(12/03/2004)

Quand le CNES demande un audit sur un de ses services... Et oublie les règles les plus élémentaires de déontologie scientifique.

Quand le SEPRA faillit devenir Européen
(02/06/2003)

Comment des parlementaires, impressionnés par l'excellence de l'expertise du SEPRA lors de la rentrée atmosphérique du 5 novembre 1990, ont voulu donner à ce service que le monde entier nous envie une dimension européenne... On l'a échappé belle !

Les titres scientifiques de Jean-Jacques Velasco
(bientôt)

Le chef du SEPRA ne cesse d'opposer sa légitimité scientifique à l'amateurisme des "ufologues"... Mais quel scientifique est-il donc ?
En attendant que ce texte soit prêt, vous pouvez en avoir un avant-goût dans  notre «appel aux scientifiques...»

Le bêtisier du SEPRA
(bientôt)

Les plus grosses sottises proférées par le chef du SEPRA... hors rentrées atmosphériques parce qu'il y en a trop !

Faut-il tuer le SEPRA ?
(bientôt)

Beaucoup d'ufologues se prennent d'une soudaine compassion pour le SEPRA depuis que son directeur fait une «bonne promotion» des ovnis... Mais le bilan du SEPRA est-il positif pour l'ufologie ?


Mon procès avec le SEPRA


Ou quand le SEPRA plonge la justice dans la quatrième dimension !

LE CULTE DU 5 NOVEMBRE 1990
L'article qui n'a pas plu au directeur du SEPRA

(13/05/2003)

L'article intégral paru en 1997 dans la revue Univers OVNI n°2, à l'origine de cette plainte pour... euh, on ne sait pas trop, assorti de nouveaux commentaires... Indépendamment du procès, ça reste un document indispensable pour comprendre ce qui s'est passé le 5 novembre 1990.

Première instance
(16/03/2003)

Ou comment faire un procès sans que l'accusé soit invité !

Appel
(31/03/2003)

Ou comment faire condamner quelqu'un sous une autre loi et pour d'autres motifs que ceux par lesquels il était accusé, sans que rien de tout cela n'ait été évoqué avant la clôture !

Cassation
(03/02/2004)
Additif (07/02/2004) :
L'audience : RAS
Additif (24/03/2004) :
Un arrêt conforme aux prévisions

Ou comment je dois me battre contre un adversaire imprévu : mon avocat ! C'est maintenant la Cour de cassation que le SEPRA plonge dans la quatrième dimension !

Au sujet de «l'opération Ovnithon»
(15/03/2004)

À la suite de la confirmation de ma condamnation en Cassation et des saisies répétées effectuées par mon adversaire, Jean-Pierre Petit a proposé une opération d'aide financière pour payer cette condamnation que je ne suis pas le seul à trouver injuste... Les réactions ont été très rapides, et j'ai décidé d'accepter en souhaitant que ça ne soit qu'une solution provisoire...

Diffamation ou injure : il faut choisir !
(15/11/2003)

Comment, lorsque le Parquet s'associe frauduleusement à l'accusation pour tromper le juge, on obtient un jugement violant de façon flagrante des textes de loi pourtant très clairs et largement commentés.

Appel aux scientifiques n'ayant pas peur de dire ce qu'ils pensent
(03/10/99, mise en ligne 07/04/2003)

Pour que le chef du SEPRA ne puisse pas répondre à mes accusations d'incompétence par un simple argument d'autorité, jugez sur pièces de mes arguments... Et si vous n'êtes pas un scientifique, cet article résume bien les douze années «d'expertises» du SEPRA en matière de rentrées atmosphériques, et la somme monumentale d'erreurs commises à l'occasion de la rentrée du 5 novembre 1990 !


Le SEPRA et les rentrées atmosphériques


Quand un service d'expertise du CNES ignore les notions les plus élémentaires dans son domaine d'expertise !

Quinze ans d'âneries sur les rentrées atmosphériques
(05/10/2003)

... Une liste se voulant exhaustive de toutes les déclarations publiques du chef du SEPRA en matière de rentrées atmosphériques, avec la mise en évidence de toutes les erreurs (même en cherchant bien, on ne trouve rien d'autre)... C'est donc très long ! Une longue série d'inepties sans cesse répétées pendant des années, et pratiquement aucune information correcte ! Il s'agissait pourtant bien du Service d'expertise des phénomènes de rentrées atmosphériques, appartenant au prestigieux CNES ! Toutes les preuves que M. Velasco était (et reste) une nullité absolue (au sens littéral du terme : dépourvu du moindre soupçon de connaissance) dans le domaine des rentrées atmosphériques, dont il se présentait comme expert au plus haut niveau (il a semble-t-il cessé, sans pour autant renier ses «expertises» passées).

Vérifiez la trajectoire de la rentrée du 5 novembre 90
(05/03/2003)

Apprenez en quelques minutes à faire ce que l'expert du CNES en rentrées atmosphériques n'a jamais su faire !

Quand le SEPRA inspire un expert en psychologie
(bientôt)

Quand les âneries de l'expert du SEPRA en rentrées atmosphériques gagnent son psychologue attitré...
En attendant que ce texte soit prêt, vous en trouverez un avant-goût dans notre «appel aux scientifiques...»

L'expert et le couturier... Rendez au SEPRA...
(bientôt)

On s'est beaucoup moqué de Paco Rabanne et ses prédictions farfelues sur la chute de la station Mir... Mais pourquoi n'a-t-on jamais parlé de celui qui l'a inspiré ?


Le SEPRA et les ovnis


Le SEPRA fait-il preuve de plus de sérieux dans sa seconde fonction, l'étude des ovnis ? Cherchons la réponse dans ses quatre principales enquêtes...

Trans en Provence : une fraude scientifique ?
(bientôt)

Et si ce cas qui a fait la célébrité du service, que la plupart des ufologues considèrent depuis vingt ans comme le cas de trace du siècle, était une affaire de fraude scientifique ?

L'amarante déhydratée apporte de l'eau à mon moulin
(bientôt)

Quand une émouvante complicité s'établit entre l'enquêteur et le témoin...

Nort-sur-Erdre : des végétaux sensibles à la plaisanterie
(bientôt)

Encore une action d'un phénomène sur des végétaux... Le seul problème est que tout a été inventé !

LE cas radar-optique français
(bientôt)

Quand un pilote d'Airbus ne sait plus reconnaître sa droite de sa gauche !



Retour au sommaire