Le Moto Tour 2012 600 XLR, Motosport62, La Croisade, La Voix du Nord...












10e Dark Dog Tour
TOUT LE MONDE TERMINE, HORMIS BRUNO ET SON 500XT, SUR MISE HORS COURSE.....DOMMAGE...!





Ici le lien avec Rally Spirit

Ici le lien avec Face Book

Les pilotes et le trombinoscope ici....!!


Le team CH'TIS NORMANDS vient en masse sur le DDMT 2012:
6 Assistants et 17 pilotes emmenés par The Coach....:

  • - Vincent Roussilat (nouveau) classiques 500 XT Yamaha
  • - Wulfran Le Cardonnel (nouveau) moderne Suzuki sv 650
  • - Frédéric Barbanchon (nouveau) moderne ER6 Kawasaki
  • - Arnaud Maillot (nouveau) moderne Versys Kawasaki
  • - Sébastien Luce (nouveau) moderne 400DRZ Suzuki
  • - Arnaud Klimczak (moderne) Triumph Street Triple R
  • - Marco Colaianni moderne Street Triple
  • - Steeve Buisine (nouveau) moderne 1200 GS BMW
  • - Philippe Petit (assistant)
  • - Quentin Petit ( 1ere assistance en rallye,
    mais avait déjà préparé nos motos pour le ddt 2011)
  • - Mickaël Duguet pour les Normands
  • - Eric Martin (classiques) Suzuki Rotative ER5
  • - Cédric Louvel (moderne) Triumph Speed Triple 900
  • - Laurent Lannoy (moderne) ER6 Kawasaki
  • - Grégory Lannoy (moderne) ZXR 600 Kawasaki
  • - Grégory Duhamel (moderne) Fazer 600 Yamaha
  • - Sylvain Lavoisière (classiques) 350 CB Honda
  • - Dominique Wils (nouveau) classiques Honda 600 XLR
  • - Robert Degaudez (classiques) Honda 600 XLR
  • - Bruno Perlinski (classiques) Yamaha 500 XT
  • - Michel Bonneau (125) 125 KTM Duke
  • - Eric Delannoy (assitant Nord)
  • - Jean-Pierre Inninger dit "Poupy" (1ère expérience en assistance.!)
  • - Alain Quehen dit "Feufeu" ( 1ere expérience en assistance)
  • LES CHTIS NORMANDS NOTRE MOTO TOUR 2012.




    Tout d'abord, je voulais remercier les personnes qui m'ont fait confiance.....Partenaires, Fred et la Croisade, Benjamin et le café du Parking, Motosport 62, la presse et amis.... Mais aussi et surtout, mon club de Condé sur Escaut et son dynamique président Jean-Michel Sulski. Voilà vingt ans que l'on se connaît, et au premier contact, il a été à 200% derrière moi..... Un motard sans club, c'est comme une moto sans les bons pneus, ensemble ils avancent sur la même longueur d'onde positive.... Du coup de main pour la licence, aux derniers euros investis dans le Moto Tour 2012, mon club a été fantastique. Merci

    Merci aussi à ma chérie, Odile, qui depuis 30 ans maintenant me laisse faire toutes mes conneries…..Bizzzz

    A Eric pour sa bonne humeur, son calme, avec nous c'était pas marrant tous les jours et pour lui non plus...


    Eric, Odile, Jean-Michel....

    Pour tous c’est rendez vous à Val de Reuil, comme nous sommes du coin ou presque, les contrôles sont le vendredi entre 9h et 14h pour tous…. Jeudi chargement du camion, gentiment prêté par MOTOSPORT 62, une capacité de 7 places assises (bien serré !) et au moins trois motos dedans et une remorque avec deux autres….. Engagé de dernière minute, mon pote Bruno Perlinski et son 500XT de 1978, Laurent et Grégory Lannoy, Grégory Duhamel avec leur Kawasaki, mon 600 XLR de 1984 et Eric aux commandes…Arnaud Maillot parti de Paris avec son Versys, nous attend le vendredi là bas.



    Départ vendredi 7h30, faut y être pour Lolo à 11h30 heure de passage aux contrôles….C’est déjà long… Arrivés sur place les Dunkerquois sont là et la place réservée par notre Alsacien s’avère trop petite…On a le droit à 44m de longueur et là on à 32m, c’est pas pour dire mais on a galéré tout le temps pour se caser…Faute à une personne qui sait pas lire et fait tout et n’importe quoi….Bref on va se serrer, tout le monde bougera un peu, enfin presque tout le monde….

    Contrôles passés reste à organiser l’équipe….17 pilotes, 9 assistants, 2 camping cars, 6 camions, rien que cela….



    Des volontaires se dévouent pour l’achat de victuailles pour le petit déjeuner, d’autres pour le repas léger du midi (sandwichs) et chacun de son côté pour le soir. Les Normands et Dunkerquois avec les campings cars, se font à manger le soir, nous avons opté pour la bouffe du rallye avec les commissaires…. Samedi on tourne en rond sous la pluie, parade à la c.. en ville, juste pour tremper les affaires.....



    Premier départ dimanche 5h du matin ! A ce moment et malgré ce qu’un certain ne comprendra jamais, je passe de l’autre côté, je deviens pilote. Aux potes assistants de s’organiser. A ce sujet et comme promis, les assistants de 2012, qui désirent faire le Moto Tour 2013, je suis disponible pour les assister…

    ETAPE 1 : VAL DE REUIL - VAL DE REUIL - DIMANCHE 7 OCTOBRE

    Les routes bien humides de Normandie vers Paris, nous permettent de tester nos pneus. Quelques belles flaques d’eau et des routes submergées agrémentent le parcours, pour voir le soleil se lever. Roissy arrive, le circuit Carole c’est à côté….J’ai fait la route avec Sylou et son 350 CB, bien…. Assistante et assistants en place, casse croûte, bref ils sont au top…Rencontre avec Audrey Peyronnet, fille de « Doudou » Henri Peyronnet, pilier de l’ASFFM à l’époque avec Maurice De Rochefort, qui nous faisaient des rallyes de folies.. (Plein Sud, Limousin, St Amand, etc.…) émotion…. !


    Photos Guy RABAN.....merci.!




    Carole en vrac....

    Les séries se suivent au rythme des catégories, demain on repartira dans l’ordre du classement…La série classiques part bien, je suis juste derrière Dominique et son XLR et Sylou que je passe de suite dans la parabolique…Devant nous un Z1000 va nous bouchonner durant les 5 tours, moyen en virage et gaz en ligne droite…. Mais miss XLR au 3e tour décide de ne plus prendre que 6000 tours/minute. Bruno et son XT me passant au 4e tour, pas larguée mais sur le retour la miss fonctionne de nouveau, ainsi que sur la spéciale de Val de Reuil…..Va comprendre….132e scratch 9 en classique, bof la route sera longue….Alors… ! Bruno et son XT tombe en panne de batterie sur la ligne de départ (batterie neuve !) et prend cher en pénalités, demain il ne partira pas avec nous, merdum…. !



    Val deReuil Fred et ma pomme


    ETAPE 2 : VAL DE REUIL - ANGERS - LUNDI 8 OCTOBRE


    Pluie annoncée, départ 5h05 et 30 secondes hé oui au lieu de 2 par minute, bon…. Cela veut dire 3h de nuit et les xénons sont les bienvenus…..Je roule à nouveau avec le 350 CB de Sylvain, du bonheur….. 45 premiers kms en 1h05, sous un vrai déluge et sans jardiner* (*se perdre). Puis la moyenne remonte et là faisant peu d’erreurs à nous deux, on remonte un paquet de motos, diabolique….. ! Le jour se lève en fin sur le Perche et ses trombes d’eau qui nous accompagnent depuis le départ, pas ou presque percé au niveau de bottes et gants, y a pas faut investir dans du bon. Des motos dans tous les sens à Bressé lieu du CH* du midi (*contrôle horaire) suite à des travaux….


    Photos de Corinne...Superbes, liens en bas de page

    Nous arrivons, sans s’être perdus avec 35 bonnes minutes d’avance. Assistance par nos Normands, casse croûte et spéciale….Pas reconnue comme toutes les autres….Ouarff 140e temps, j’avais l’impression d’aller bien dedans…. A 58s de Mr Bouan, no comment ! On repart vers Angers toujours avec Mr CB on s’entend super bien, alors… ! Spéciale d’Angers à l’agonie sur la remontée et les rails de chemin de fer 165e temps…128e au 2e passage et 5 secondes de moins….Comme quoi, les recos cela à du bon….Faut encore pouvoir...!!


    Angers le pire parc, pas de toilettes à côté ni de douches, repas du soir vraiment pas terrible, jusqu’ici nous avions très bien mangé à Val de Reuil. Avec Eric comme seul assistant, en plus des motos à faire, on pouvait pas lui demander de faire la bouffe, pas le temps, pas de place, bref cantine des commissaires, simple et pas trop cher… !



    ETAPE 3 : ANGERS - MONTLUCON - MARDI 9 OCTOBRE

    Départ toutes les minutes, 7h46 pour Sylou , 7h50 pour moi, il m’attend et c’est de nouveau ensemble que l’on taille la route. Marc Troussard roule un moment avec nous, juste le temps de jardiner à un village où la direction n’était pas bien claire, pour finir à gauche à 200m direction Eglise (tout le monde s’en souvient). On passe par des endroits superbes, toujours sous la pluie, moins forte, mais crachin, éclaircie, un nuage bleu par ci, par là, routes humides et parfois séchantes.

    Pays de Loire vers les Combrailles au pied du Massif Central. Traversée de nombreuses vignes (vin de Loire blanc hummm !) et de vergers improbables, je ne pensais pas en voir autant que les vignes….Sans parler des vieilles pierres de châteaux et fermes fortifiées, une grande page de notre histoire sous nos roues. Faut rester concentré, et pas de jardinage. Assistance avant la base chrono….




    Mettre de l’essence ou pas.. ? Non tout compte fait j’en ai assez je remets le bouchon, mange, bois et hop direction base chrono à 2 kms. Départ, rouler à 50km/h sur un kilométrage inconnu, Marcus avec sa moto de presse me double, et au château suivant fait une vidéo, je fait coucou et là 200m plus loin, je vois que j’ai loupé le pont à droite….Demi-tour et pouf le XLR cale…Après 30 coups de kick elle part toujours pas, starter, essence, réserve et là….Tuyau du bouchon de réservoir pincé, « misalair » (mise à l’air, l’essence ne descend plus par gravité, les anciens connaissent, c’était courant sur nos brêles des années 70) bordel, juste ici dans la base chrono…La fin se fait en spéciale….Et 21secondes dans les dents, pas dark dog mais dark cat…..113e le soir, sans cette connerie je serais dans les 90 premiers.

    Je rejoins Sylou plus loin et on arrive au barrage de Prat en avance. Orangina au bistrot en haut, Fred fait chauffer ses pneus, (il a raison) sauf que plus loin une chute a interrompu la spéciale et le soleil enfin… ! On retire nos vestes, pantalons, génial. Tient un nuage noir….Et vlan ! Grosse averse, on se rhabille tous et toutes et ce sera trempé, mais trempé…. !! En rentrant sur Montluçon, on descend la spéciale de demain matin de Saint-Genest, cela promet…


    Avant la pluie et dans le tunnel sous la pluie....

    Le soleil fait même son apparition à nouveau, vers l’arrivée, pour ensuite disparaître sous de belles averses.. Grrrr on est maudit cette année. Parking en terre rouge, on patauge, bonne douches et toilettes, on installe les tentes sur le bitume juste à côté, histoire de pas pourrir les tentes, qui repartent chaque jour dans la remorque des Dunkerquois, merci à Justo qui chaque matin les charge et chaque soir nous ramène de quoi manger pour le matin, pains chocolat et croissants, pains etc….Mille merci JUSTO……Belle solidarité. Même si les équipes sont un peu séparées par la force des choses et surtout à cause de la météo…Chaque pilote sait qu’il peut compter sur les assistants de l’équipe, qu’ils soient de Dunkerque, ou Normands du 14 ou du 76, Eric ayant la charge de 6/7 motos le soir….

    Par contre la bouffe du soir à 12.50 euros est un vrai scandale. Pas bon et quantité de cantine d’école…. !



    Laver la moto..? Bof.....Dom s'est fait plein de potes dans le parc....Greg Dudu et Francesco, humm...!!



    ETAPE 4 : MONTLUCON - BELLEVILLE - MERCREDI 10 OCTOBRE

    Réveil sous la pluie….Un vrai bonheur…..Vrai problème des parcs cette année, l’électricité, souvent absente une vraie galère…
    Départ sous un rayon de soleil, mais routes trempées, jusque la spéciale, je roule aussi souvent avec « Did » Didier Serre un autre Normands du 27 et sa Kawette….Sylvain a traîné au départ de la spéciale pour, qu’à nouveau ,on fasse la route ensemble. Des routes piégeuses, sous quelques averses, nous traversons le nord du Massif Central, pour arriver dans le Beaujolais. Deux trois chemins de terre et toujours autant de motos qui nous suivent, car quand ils passent devant, ils se perdent….Donc ils restent derrière….Quelques uns, « achètent un peu de terrain sur cette liaison, fatigue, nez dans le road book… ? Même notre Juju, est pris dans un accident de la circulation….



    On traîne peu sur cette liaison qui nous mène à la spéciale dans les vignes du Beaujolais au col de Durbize. La fin de liaison en surprend même quelques uns, par sa difficulté, je reconnais au passage quelques routes de l’Ultimate 2009. Et bonne nouvelle depuis 70 kilomètres le soleil s’installe….On y croit. Belle spéciale, de rallye, des courbes aveugles, encore 5 bonnes secondes gagnées au second passage effectué deux fois en retournant à Belleville, à chaque fois on passe devant le Mont Brouilly, haut lieu du cépage du Beaujolais. Parc en graviers encore une fois… ! Douches, toilettes et restaurant à 800m où on mage au chaud et à volonté, bien. Et toujours et encore une ou deux averses, juste histoire de bien tremper nos affaires…



    Christian m’attend à l’arrivée, il est viticulteur et nous accueille à chaque rallye du Beaujolais….Sympa la livraison/dégustation, un excellent Beaujolais Village élaboré par ses soins. Un peu de sec, à noter les caprices de notre Alsacien, qui refuse de bouger sa moto de l’allée centrale, de l’installer sous un auvent, où son tapis n’est pas en place. Alors que 3 camions veulent sortir, l’intervention de Michel, le sauve d’ un magistral bourre pif…

    DOMAINE DE LA CROIX POLAGE
    Christian et Carole LEGER
    Route de la Croix Polage
    Téléphone/Fax : 04 74 67 58 34
    Courriel : cccr.leger@wanadoo.fr




    ETAPE 5 : BELLEVILLE - THONON - JEUDI 11 OCTOBRE

    Suis repassé 101e, ce matin. Départ en convoi, jusque Odenas, dans un brouillard épais et bien humide. Coucou à Dany et Daniel présent au CH du matin depuis le départ, Michel et son 125cc me rejoint vite, il n’a pas rentré le bon road book, donc il me suit. Le brouillard devient vraiment épais, visière pleine d’eau, buée qui commence à arriver sur les lunettes (p’tain de lunettes !). Au kilomètres 7.4, j’ouvre la visière pour voir la route à droite pas évidente, j’accélère et comme je vois rien, je repasse en 2e pour essuyer mes lunettes. Arrive alors dans un virage, à une allure pas adaptée au brouillard une Opel Corsa, qui freine, je tente de l’éviter, étant déjà à 25cm du bord de route, je file vers le fossé.



    Au dernier moment je lève la jambe gauche, voyant le capot finir sur moi. Ejecté à plus de 2m de haut, réception dans le fossé, sonné mais conscient.. La voiture a littéralement coupé le virage pour me harponner. Se relever, rassurer les poteaux, aïe mon pied, aïe mes côtes….Le jour s’est levé, tout le rallye passe, on attend un constat, vite démonter le sélecteur pour le redresser (il est plié à angle droit !) à la ferme en face, étau, barre de fer creuse, hop remonté…. Bilan, sabot moteur tordu, sélecteur et trois fois rien, auto : capot, aile, calendre, rotule de direction, pneu, jante HS…..Solide le XLR….J’ai eu du bol…C’est tout.

    La suite est la moins marrante de ce Moto Tour, grosse galère pour reprendre le rythme, toujours ce p…de brouillard, et j’ai relativement du mal à passer les vitesses, le sélecteur pas à sa place. Passages sur le parcours, par les routes du rallye de l’Ain et la spéciale de Challes, cela fait plaisir de retrouver des routes connues….Arrivé à Oyonnax à la spéciale, un médecin me file de quoi passer la douleur, mais pas la bonne dose, du 500mg au lieu du 1000mg.


    Mimi, Lolo, Loulou

    Puis le soleil se fait plus présent et découvre de superbes paysages de montagne, le Jura et les Alpes au loin. Il faut que j’arrive à la Croisette, où Michel Maire nous attend, avec son moto club (Annemasse) pour trouver la bonne dose de paracétamol, et 1/2h plus tard c’est à peu près bien. Michel me croise à Thonon, ses grands yeux tout ouvert, ne cachent pas sa surprise de me voir là….J’ai vraiment envie de finir, j’ai évidemment perdu gros dans les spéciales du jour, 185e à Oyonnax, 151e et 166e à la Croisette, superbe au passage, mais raide pour les 44 poneys de nos mamies.


    A Thonon on séche.....

    Et c’est foutu pour rentrer dans les 100 au scratch et dans les 5 dans la catégorie ! Passage en liaison par Boëge et la vallée Verte que je connais bien pour l’avoir faite en vélo, comme le col de Cou, qui descend sur Thonon. Belle descente, hein Wulfran…. ?

    « « J’ai trouvé une chambre d’hôtel!!! » » Je le crie au téléphone à Eric, on dort au chaud ce soir… !! Avant je dois passer devant les médecins, qui me cherchent partout, 1/2h plus tard, bon pour le service, j’ai serré les dents, lorsqu’ils appuyaient sur les côtes et c’est bon.

    Douches, toilettes, grand parc coureur, et tartiflette (merci du SMS Daniel !) , mettent Thonon en tête des villes étapes.. ! J’ai un vague souvenir de me coucher et d’éteindre la lumière…..Rrrrrzzzzzzz !



    ETAPE 6 : THONON - ALES - VENDREDI 12 OCTOBRE

    Aïe, tient faut se lever, je croyais que je venais de m’endormir, dehors pour les premiers départs, il tombe des hallebardes, pour changer ! Je pars à 7h56 avec les 125cc de Michel et Didier, 123e ce matin dur. Sylvain est 12 minutes devant, on se verra peut être sur la journée. En attendant la spéciale est annulée on voit pas à 50m, coucou à Michel encore là avec du café, sympa…Pour changer la liaison commence sous des trombes d’eau, décidément cette 10e édition fut pénible. On passe vers Seyssel, puis pour arriver à Ruffieux le fameux col qui laisse des souvenirs, le col de Clergeon, à côté du lac d’Annecy, pour aller ensuite vers l’Isère et la Drôme, au loin on voit le Vercors passer.



    J’aimerais bien avoir le parcours de cette journée, tout simplement superbe….On passe par le Grand Lemps entre Chambéry et Grenoble, où 30 minutes d’assistance font du bien, sauf qu’il faut aller à 1.5 kms pour trouver un casse croûte sur le parking de Lidl, pas glop….Arrive le Rhône et devant nous, il faut monter sur le plateau Ardéchois. Pour aller vers Plats, on passe à côté de Cornas (les connaisseurs apprécieront), là au milieu de nulle part un photographe, « allez Rob !!! » Dimitri07 du forum Rally Spirit est là, irréel, tout simplement …Du délire les routes. J’ai roulé un moment avec Michel et son 125cc, puis assez seul ensuite, enfin au gré de ceux, qui doublent et repassent trois fois tellement ils se trompent….



    Puis l’envie de faire pause pipi, se changer, car le soleil est presque là, arrive….Et là dans un virage….Lolo, Fred et Sylou. Yeah…..Vite se changer, manger un morceau, j’ai rien pris ce matin dans ma sacoche, merci les poteaux. Ils aident le vieux à retirer son pantalon de pluie et hop on repart, suis en avance, mais pour eux, je dis rien mais faut pas traîner….Un coup Fred se trompe, un autre c’est moi, pas trop, Fred plus souvent.


    Coupage dans l'herbe "spéciale rallye Alès"

    Puis on se rend compte, que cela va être juste, par moment il y a vraiment des routes de folie… ! J’ai encore 15 minutes d’avance, pas eux. 30 bons kilomètres de bourre totale, le soleil qui se couche dans les yeux, on improvise pas mal et on suit… Arrive le fameux chemin, moitié bitume, moitié terre/gravillons, là 10/15 motos se traînent avec un ou deux scooters qui peinent à passer les épingles. Ouvrant la marche, je laisse environ, un kilomètre pour voir si cela se décante…Bin non… ! Ils roulent à droite, ce sera tout à gauche, et c’est parti! Un, deux, trois et derrière ils suivent, incroyable, on double partout, virages, épingles, lignes droites ( ?!). Pour arriver sur la D 906, et là quelque uns se sont rendus compte qu’un XLR de 84 peut rouler vite et bien sur du billard….Hein Lolo… ?


    T'attaquais toi....? Ha !bin vous êtes là....J'ai attendu....!

    Pas le temps de laisser refroidir les pneus, on peut pointer en avance, les potes sont à l’heure, j’ai 17 minutes d’avance, mais pour éviter de rouler de nuit, sur la spéciale de rallye, je pointe aussi de suite. Il était temps 20 minutes plus tard il fallait les xénons… !! Parc serré comme des sardines, alors que dans le fond, il y a de la place partout….Grrr. ! Dom a crevé… ! De l’avant et a dû faire réparer, après avoir roulé plus de dix bornes crevé, il prend 25 minutes de pénalité, et surtout sa 3e place synonyme de podium…Quand cela veut pas… !! Un peu d’huile dans la XLR (première fois) chaîne, road book et hop au parc…. Toilettes, douches pas assez nombreuses mais chaudes….Par contre la bouffe encore une fois nulle, riz cramé, poulet en morceaux. On fait avec. Demain, pour moi une superbe étape nous attend…Mais ferait il froid ce soir….. ?? Demain dodo, on roule par catégories pas avant 11h15…



    ETAPE 7 : ALES - TOULON SAMEDI 13 OCTOBRE


    Dans la nuit j’ai dû chercher mon polaire et mon 2e duvet pour le froid….J’arrive pas à me lever, tellement je suis contracté par le froid 6°.. Le pied va bien ,les côtes c’est l’horreur, il me faut 15 mn pour sortir de la tente, pour claquer des dents…. Café par Justo et petit pain, vite une douche chaude et tant pis pour la première série à 9h. Vingt minutes plus tard, les cachets ne font pas encore effet, mais j’ai plus chaud, disons moins froid, se préparer doucement, franchement je ne pensais pas repartir en me levant.



    Deux tours, j’ai tenu deux tours derrière Sylou et Dom, mais les gros freinages de ce circuit sympa et très technique ont raison de mes douleurs qui se réveillent, pas grave, il fait soleil et au loin, là derrière le Lubéron et le Ventoux nous attendent….

    Au départ Dom qui va ouvrir, Sylou, Langelotti Eric et son VFR passent devant, je vais en baver pendant environ une trentaine de kilomètres, pas en forme, départ rapide et Vector qui déconne, moral ?…. ! Bref Dom qui à l’œil m’attend juste ce qu’il faut et le rythme revient avec le soleil qui réchauffe mes vieux os…Des routes superbes comme prévu, on passe par la garrigue de l’arrière pays, non loin de Tavel et son célèbre vin rosé, puis on passe le petit Rhône et le grand, Orange est au loin, noyé dans les nuages le géant de Provence….Le Ventoux.



    Assistance à Malaucène, au beau milieu d’un trial à l’ancienne et d’une brocante, belles motos, on arrive en avance, 15 minutes d’assistance, là haut le géant se découvre, mais ceux qui partent en combinaison de cuir sans se couvrir vont le regretter….25° en bas 6°, là haut avec un panorama à couper le souffle. J’avais déjà grimpé par Bédoin, par Malaucène c’est aussi grandiose. Je prends les devants, car si la montée et le début de la descente sont du billard, j’ai souvenir avec mon 620 et Odile, que la route de Sault, durant presque 20 bornes est défoncée. Là je morfle grave, presque tout est effectué à l’arrière de la selle, presque debout, pour éviter de taper dans les côtes….Dur ! Puis 120 kilomètres de bonheur à travers le Lubéron, par le plateau d’Albion, Saint-Christol, Simiane, Céreste, Vitrolles-en-Lubéron, Grambois, Mirabeau, Saint-Paul-les-Durances, pour arriver à la spéciale de Ginasservis. On s’amuse à donner de l’aspiration aux 125 boys de service, grand moment…. !



    Dom au passage, nous perd… ou le contraire. Il perd aussi toute la boucle arrière de son cadre, dépanné par Nick et un sidecar, il arrive à temps pour prendre le départ, devant nous, comme cela on ramasse les morceaux…Mais comme prévenu, ici ,on est à l’est et le soleil se couche environ 45 minutes avant Rouen….Gagné…. !! Je reste devant jusque Toulon, ouvrant la route à Mister Pierrot Moon et son 125 suivi de son compère et quelques autres ramassés au passage avec le Did qui traînait par là aussi….20h05 il fait nuit depuis 19h15, heureusement on peut pointer en avance, ce soir le Mont Faron, départ 22h14, faut pas mollir.


    Réparation par Eric le lendemain.....!!

    Avec Poupy, Francesco, Dom, Eric, on commande des pizzas, hummm c’est bon , chaudes et bien servies, pas le temps de se changer, c’est reparti.



    ETAPE 8 : TOULON SAMEDI 13 OCTOBRE

    Rien de bien particulier, liaison en ville où surtout pas se perdre, et au pied du Faron, énorme file d’attente. Des spectateurs partout, qui font tout et n’importe quoi, donc départ retardé, pour cette montée impossible à mémoriser (enfin pas pour tous !). De nuit qui plus est, mais c’est fun et marrant et pour le chrono on verra un autre jour. Finir, c’est juste cela le principal. Retour au parc, y’a plus de pizzas, visiblement elles ont eu du succès, mangées par ceux qui n’en voulaient peut être pas….Direction l’hôtel où Seb, Sylou et Eric m’ont gardé une place, super sympa, ha ! Un bon lit, il est 1h du matin et on ne se fait pas prier pour Rrrrrrzzzzzzzzzz. !





    ETAPE 9 : TOULON - TOULON - DIMANCHE 14 OCTOBRE

    Le soleil est là, dernière formalité, une base chrono, spéciale de Puget et c’est fini. Cela commence fort, car pour arriver au départ de la base chrono, faut pas mollir, en ville c’est un peu con de rouler comme cela, juste 1 minute 30 d’avance, pour apprendre que la base chrono est annulée, faute à une battue de chasse ( !) sur une route ouverte où VTT et randonneurs se baladent… !

    Difficile passage en ce qui me concerne, car route défoncée sur 17 kilomètres, au matin c’est pas facile, même si les côtelettes vont mieux (un bon lit ?). Ensuite liaison jusque Puget, avec Didier Serre, tranquille, peu d’attente au départ de cette superbe spéciale, où faut t’il le rappeler deux motards, y on laissé la vie en reconnaissances (Thierry Rogier et Thomas Laroche). Retour à Toulon pépère....?? Non Dom tombe en panne à 25 kilomètres de l'arrivée, carbus qui pissent l'essence, l'assistant de Eric Fortin et son CB 500 à déjà demonté le filtre à air, après pas mal de coup de kick elle repart, fatiguée. Je vais pouvoir laisser ma bonne XLR Honda respirer enfin. Rien à signaler sur la moto, fidèle depuis 2008, un bon point.



    S’en suit une série de franche rigolade, avec apéros à droite et gauche, après bien sûr, le bain traditionnel avec une bière à la main, Dom trouvera la mer un peu froide. Motos qui sortent du parc et burns, à droite et gauche, Fleup réussissant un rond parfait avec la BMW de Steve. On passe de tente en auvent, je regroupe tous les pilotes pour faire la photo et surtout remercier nos assistants, sans eux, rien de pouvait se faire, et comme promis, ceux qui l’an prochain veulent faire le Moto Tour, je veux bien passer (une fois de plus) de l’autre côté. Promis.



    Merci à Eric, 6/7 motos chaque soir, déballer, remballer le bordel, les affaires qui traînent (hein les jeunes ?), toujours calme et à l’écoute 20/20 ma poule. Depuis 1987 et un rallye de Tunisie il connaît la musique.

    Remise des prix, Michel gagne la catégorie 125cc, il finit même quelques secondes devant moi, p’tain de bagnole…!! Sympa il me fait partager son podium, pour l’équipe. Au mieux sans mes problèmes (base chrono et accident) je pouvais espérer une place entre 5 ou 6, pas mieux.

    On retourne pour enfin ranger le camion, et là sans trop de concertation nos deux frangins décident de partir le soir….Protestation générale, de nos potes Normands, surtout après les apéros de cet après midi, il est vrai que les impératifs familiaux, reprennent le dessus, mais on pouvait en parler avant, plutôt que se retrouver devant le fait accompli.. ? Bref pas de fête ce soir, ce sera resto vite fait et on prend la route à 21h30, en laissant les potes. Désolé j’ai pas dit au revoir à tout le monde…

    Dommage j’aurais aimé rester. 1175 kms plus tard, faut décharger le camion et ranger le bazar…On revient sur terre, c’était bien, c’était dur, quelle semaine…

    Sûrement mon dernier …Miss XLR a bien donné et ne fera sûrement plus de rallyes.

    Pour celui qui s'est occupé de rien, ni réservation, ni assistance, ni logistique, rien en fait il à rien fait, sauf poser des questions et rouler et s'occuper de sa personne.....Uniquement de SA personne, bon courage pour ses rallyes 2013....24 personnes on pu se rendre compte d'un état d'esprit plus que léger, sur ce genre d'aventure, où chacun y met du sien pour que tout se passe bien....Sauf lui.....CQFD



    Pour ceux que cela tente, du haut de mes 56 balais, la préparation physique fut importante, même après l’accident j’avais encore du jus, un peu moins de moral…Quelques 2500 kms de vélo et surtout VTT intense, depuis mi-juin, avec Phiphi, Mimi, Arnaud, Olivier, (j’en ai parfois bavé ! merci les copains) m’ont permis de pouvoir tenir le coup, durant la semaine. Sans condition minimum, pas question de tenir la semaine, physiquement. On risque la chute assez souvent, faut aussi rouler et s’entraîner, sur routes, disons même petites routes, avec et sans gravillons et herbe au milieu. Merci à Jean-Michel et Martine, pour la remontée du XLR, cela à fait de la place dans le camion.


    Merci à Fleup, Quentin, Mickaël, Jean-Pierre (Poupy), Alain (Feufeu), Justo, Eric1 et Eric 2

    2012 fût une superbe édition, encore merci à Marc Fontan d’avoir eu cette folle idée en 2003, à David Bournisien pour ce tracé de folie, alternant du tourisme et des routes perdues au milieu de nul part.

    Grand merci à Corinne pour toute ses superbes photos. Son site

    Classement Classiques

    Classement Scratch

    Moto magazine

    Vidéo

    Rally Spirit Album

    Vidéo



    Twin-C Team

    Jean-Baptiste LECHÊNE

    Jean-Baptiste LECHÊNE

    Rob le 22 octobre 17h44....

    La suite des photos en vrac.....



    La parade à la c...!