Retour à l’accueil  

Liste du dossier de fabrication   

 

 

Lorsque je fabrique une vitrine miniature, je travaille indifféremment en premier sur les petites pièces ou sur la bâtisse. Lorsque tout est prêt, j'assemble le tout.

Pour la maquette du Mar Twain, je me suis vite aperçu que cette technique de travail allait poser des problèmes. Par exemple, quand le bastingage est posé, installer un petit élément à l'intérieur pouvait devenir très délicat.

Ma technique de travail est donc ici différente. Il me faut fabriquer et poser les petits éléments en même temps que je construis les éléments principaux. La construction va donc suivre l'ordre suivant : de la poupe à la proue (car il est plus simple de commencer par la roue), et du centre vers les bords extérieur. La présentation de ces articles suivra donc également cet ordre.

 

 

Les plans

Les plans des éléments du pont inférieur sont disponibles en brochures pdf A4 (21 x 29,7 cm) ou A3 (29,7 x 42 cm).

 

Plan d'ensemble
de la maquette

 

Détails des éléments composant
le pont inférieur

LE PARQUET

 

La plaque de médium qui a été posée sur la coque est recouverte d'un parquet de bois. J'ai utilisé pour confectionner ce parquet des agitateurs de café en bouleau. Le bouleau présente l'avantage d'être un bois très clair qui peut dont être teinté de la couleur désirée (chêne clair, chêne foncé, acajou, etc.) sans difficultés.

Les agitateurs de café

Ces agitateurs de café sont vendus actuellement pour remplacer les agitateurs en plastique. Ce sont des lamelles de bouleau de 1 mm d'épaisseur, et de 5 mm x 140 mm. Je vous laisse imaginer toutes les merveilles que l'on peut réaliser en modélisme avec ce matériau, et pour pas chers (moins de 10 € 00 le mille sur internet).

Agitateurs de café en bouleau

Parquet de bouleau plaqué sur la plaque de médium

Une fois la colle à bois sèche, on coupe les lattes de parquet qui dépassent de la plaque de médium. Le pont est ensuite poncé au papier abrasif (grain 120), Ensuite, j'ai passé le pont à la laine d'acier fine.

Afin d'avoir une belle finition, j'ai choisi de teinter le pont à la cire d'antiquaire, couleur merisier clair. La cire d'antiquaire présente l'avantage de présenter un fini naturel, satiné, parfait, sans risquer d'avoir une goute de vernis qui provoquerait un éclat de lumière.

Parquet ciré à la cire d'antiquaire

LA BORDURE DU PONT

La bordure du pont est fabriquée avec des bâtonnets de barbe-à-papa.

Les bâtonnets de barbe à papa

Ces bâtonnets sont en hêtre, d'uns section de 4 mm x 4 mm. C'est un bois qui se cintre à chaud. Vendu sur internet pour moins de 8 € les 100, c'est un matériau très pratique.

Bâtonnets de barbe à papa

 

Cintrage des bâtonnets

On cintre les bâtonnets de barbe-à-papa en les plongeant suffisamment longtemps dans l'eau bouillante. Ensuite, on les oblige à prendre la forme du pont avec des serre-joints. Après séchage complet du bâtonnet, on peut le coller et le pointer sur le pont.

Pendant que l'on est dans le cintrage des bâtonnets, on en profite pour former la proue de la coque. Une fois la bordure sèche, collée et pointée au pont (avec des petites pointes fines), on peut passer de la pâte à bois pour uniformiser, puis poncer, et peindre en blanc.

Plans de la bordure de la proue

Les plans de la bordure de la proue, avec les dimensions utilisées au 1/45e, sont à la page 3 de la brochure de détail
citée plus haut.

 

LE PC-SÉCURITÉ

Le PC-Sécurité constitue la partie basse du château arrière du bateau.

 

Le PC-sécurité abrite les tableaux électriques, les alarmes incendie et un extincteur. Il reçoit aussi de chaque côté un espace où se logeront les machines diésel.

Plans du PC-Sécurité

Les plans du PC-Sécurité sont dans la brochure de détail
citée plus haut, p. 11 et 12.

Face arrière

Face avant

Ayant une coque pleine, il est intéressant d'en profiter pour bien ancrer certains éléments au bateau. C'est le cas du PC-Sécurité. Il permettra ensuite d'y accrocher le pont intermédiaire solidement. C'est pourquoi j'ai choisit d'y avoir une structure de contreplaqué de 10 mm avec un tasseau de 10 mm à la base. Celui-ci sera fixé par une vis de 30 mm dans la coque.

 

Les baguettes d'habillage sont mes agitateurs de café, qui ont été coupés en deux par le milieu dans la sens de la longueur. Cela me fait donc des baguettes de 1 mm d'épaisseur par 2,5 mm de large.

Face arrière peinte

 

Face avant peinte

Le PC-Sécurité avec ses tableaux électriques et son extincteur.

 

 

LES ESCALIERS

Calculer la hauteur de l'escalier

Les escaliers accèdent au pont intermédiaire. Pour en calculer la hauteur, il ne faut pas oublier de prévoir les habillages des ponts, ainsi que de l'épaisseur totale du pont.

Dans le cas de cette maquette, je prévois de faire un pont constitué de deux plaques de médium de 3 mm avec un vide de 2 mm entre les deux. En ajoutant le parquet de 1 mm pour le pont intermédiaire, l'escalier fait donc 9 mm de plus pour que la marche supérieure arrive au niveau du pont.

Tutoriel de fabrication de escaliers

  

Fabrication d'un outil pour fabriquer les escaliers

Les escaliers en position

 

Vanne du PC-Sécurité

.Emplacement de la manette de commande

On voit bien ici l'emplacement
des machines de chaque côté.

 

LES MACHINES

Le Mark Twain ne fonctionne pas à la vapeur. La roue est propulsée par deux machines fonctionnant au diésel. Chacune d'elles est reliée à la roue par une bielle. Lorsque l'une tire la roue, l'autre la pousse, et inversement.

J'ai fabriqué ces machines en assemblant des tourillons de bois, des fils de cuivre, des rivets de formes diverses, et des fils de fer très fins. Les deux poutrelles IPN qui supportent les machines sont fabriquées avec des agitateurs de café (et oui ! encore eux, et vous n'avez pas fini d'en entendre parler).

Important

N'oubliez pas de prévoir un piston entré, et l'autre sorti.

 

Plans des machine

Les plans du PC-Sécurité sont dans la brochure de détail
citée plus haut, p. 13 et 14.

J'ai essayé de m'approcher au mieux de l'aspect réel des machines

 

LES COLONNES

Les colonnes forment ensemble une charpente qui portera le pont intermédiaire.

 

Important

Tous les éléments du pont inférieur qui doivent porer le pont intermédiaire (le PC-sécurité, les colonnes et le local technique de proue) doivent être impérativement à la même hauteur (ici 65 mm). Ainsi, lorsque l'on posera le pont intermédiaire, il suivra la courbure du pont inférieur.

Plans des colonnes

Les plans des colonnes sont dans la brochure de détail
citée plus haut, p. 7.

Ensemble de la charpente formée par les colonnes

Les colonnes sont tournées dans des bâtonnets de barbes-à-papa. La base et le haut restent carrés. Pour les assembler, le plus simple est de se fabriquer un gabarit de montage sur lequel les colonnes seront callées dans la même position.

Les colonnes sont reliées entre elles par des traverses, dans le sens de la longueur, et en travers. Dans le sens proue-poupe, les traverses seront finies lorsque l'on posera le pont intermédiaire, et que l'on finira le bastingage

.

Vue vers la poupe

 

Vue vers la proue

Cette vue permet de voir :
la base des escaliers, les grilles d'accès aux machines et les colonnes.

 

LE LOCAL TECHNIQUE DE PROUE

 

Un élément important du pont inférieur

Le local technique de proue est l'élément principal du pont inférieur. Il est positionné immédiatement derrière le mat et est particulièrement visible. C'est sur lui que l'on fixera les deux autres escaliers qui relient le pont inférieur au pont intermédiaire. Il faut donc le soigner. Comme il est fermé (il n'y a rien à représenté à l'intérieur), j'ai, pour ma part choisi de le mettre en valeur en l'éclairant de l'intérieur.

Tout comme pour le PC-Sécurité, j'ai préféré faire une ossature en contreplaqué de 10 mm afin de le fixer solidement à la coque. Le pont intermédiaire pourra donc y être accroché.

 

Plans du local technique de proue

Les plans du local technique de proue sont dans la brochure de détail citée plus haut, p. 5 et 6.

Comme pour le PC-Sécurité,
les lattes sont des agitateurs de café coupés dans le sens de la longueur.

 

Les portes

 

Les portes sont fabriquées en couches de bristol superposées, afin d'obtenir cet effet de moulure en miniature.

La bouée du Mark Twain (16 mm de diamètre)

 

Un extincteur sous l'escalier

LE BASTINGAGE

 

Les piliers du bastingage sont fabriqués à partir de baguettes de barbes-à-papa en hêtre. Le bastingage lui-même est coupé dans nos agitateurs de café. L'accès au quai se fait sur le côté. Je l'ai ouvert sur bâbord et fermé sur tribord

Attention

Une fois le bastingage posé, il devient difficile d'accéder à l'intérieur du bateau. Il est donc important de vérifier que tous les petits éléments ont bien été mis en place avant de commencer sa fixation.

Le bastingage bâbord

MAQUETTE ÉCLAIRÉE

Version électrifiée

J'ai choisi d'illuminer l'intérieur du bateau à l'aide de globes électrique éclairés par de leds. 15 globes éclairent le pont inférieur.. La maquette est branchée sur le secteur par l'intermédiaire d'une alimentation extérieure branchée sur une prise fixée sur le socle. Un fil électrique est incéré dans ce socle et remonte dans la maquette par l'intérieur de la tige fileté qui est creuse.

 

Voir la fabrication des globes et l'installation électrique sur la page "L'éclairage".

Au plafond, on voit l'un des globes électriques

La maquette illuminée

 

La maquette du Mark Twain

Étape par étape

Page suivante

Fabrication
du pont intermédiaire

 

 

 

 Liste du dossier de fabrication

 

Retour

en haut de la page

 

Retour à l’accueil