L'envol


Un évènement presque courant sur le marais d'Olonnes.


Lors des périodes de migration, que ce soit au printemps ou à la fiin de l'été, nombreux sont les oiseaux présents sur les marais cherchant repos et nourriture. Par exemple les barges à queue noire (Limosa limosa - Black-tailed Godwit) sont en ces périodes des habitués fréquents de ces lieux. Dans l'eau peu profonde du marais elles fouillent la vase, les pattes, la tête, le cou et le bec profondément immergés, à la recherche de vers, de larves et des petits crustacés qui constituent leur alimentation.





Malgré cette position, il faut toutefois rester vigilant aux attaques des prédateurs qu'ils viennent de la terre ou du ciel. A la moindre détection d'un vol de rapace, l'alerte est donnée. Sur ces marais d'Olonnes, on peut y voir chasser divers oiseaux de proies, comme par exemple le circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus - Short-toed Snake Eagle) ou la buse variable (Buteo buteo - Common Buzzard).



Notez que la buse ci dessous présente des caractéristiques pouvant la faire confondre avec un circaète (cf. ci dessus); cela fait partie de la grande variabilité du plumage de cette espèce.




Le résultat du survol du marais par un de ces oiseaux de proies est un envol massif de presque tous les oiseaux, toutes espèces confondues (ou presque), créant un nuage de volatiles.





Nos barges à queue noire participent à cette fuite aérienne.


Cette photo met bien en évidence l'attribut noir qui donne son nom à l'espèce.















Retour en début de page