Direction artistique:
TAN SON Pierre Nguyen

ARTICLES

> Le Slam outil de réinsertion

> Une démarche pédagogique et artistique

> Description des ateliers

> Références intervenants

--> L'ARBRE

Téléchargement
dossier Ateliers 2012

 

« Sa victoire, il ne l'obtient pas par le combat et la lutte,
mais par l'imaginaire, en s'acceptant lui-même et en inventant son propre univers ».

Benoit Delépine (réalisateur du film Mammuth)

 

 

Extraits musicaux
Ateliers slam-oralité

Classe primo arrivants - Roubaix

Centre fermé pour mineur

Classes SEGPA
Divers collèges

Centre Social et conservatoire de Liévin (enr public)

Projet RImbeau
Lycée et conservatoire de Dunkerque(enr public

Mamy's slam
Wasquehal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATELIERS

ÉCRITURE - SLAM - ORALITÉ - MUSIQUE

Dans une démarche de démocratisation culturelle, d'élargissement des publics et d'échanges artistiques, les projets pédagogiques de la compagnie mettent en priorité l'accent sur le développement d'une mixité des publics et sur la pluralité des disciplines.

La compagnie A Feu DouX possède une expérience de plusieurs années dans le travail artistique et pédagogique auprès de publics en situation d'exclusion: classes SEGPA, classes relais, milieu pénitentiaire, centres fermés pour mineurs, centres sociaux etc...
Sa capacité d'expertise permet d'élaborer des projet adaptés en prenant en compte tous les facteurs nécessaires à la réussite de chaque projet. La compagnie suscite, coordonne et produit des interventions artistiques et en assure le suivi. Elle propose des projets aux directions, partenaires, médiateurs, conseille les intervenants et veille au bon déroulement des actions.

Ateliers slam, écriture, oralité sur Lille et la métropole, la région Nord - Pas de Calais, interventions en maison d'Arrêt soutenu par la DRAC, travail avec des jeunes exclus ou placés, projet de concert pour les SDF, A Feu DouX veut résolument être acteur d'une lutte contre l'exclusion culturelle et sociale.

De nombreux projets pédagogiques auxquels a participé la compagnie A Feu DouX on eu le soutien d'organismes institutionnels tel que le ministère de la culure, le conseil régional, l'ACSÉ, la caisse des dépôts et consignations etc...

LES ATELIERS: INTERDISCIPLINARITÉ

C'est par le croisement des disciplines et surtout par la création et la représentation artistique publique que la compagnie élabore ses projets pédagogiques de sensibilisation. Créer, jouer, et non pas seulement être un simple « élève », c'est se donner la possibilité de découvrir que l'on peut être créateur, acteur, artiste de sa propre vie.

Parce que la violence, l'addiction et la précarité sont des conséquences de paroles non-abouties, d'une absence de communication; parce que parfois ces actes dépassent et entraînent des individus en situation d'exclusion définitive de notre société, notre souhait est de participer à la reconstruction de ces vies morcelées, de permettre de recréer des liens sociaux. L'action artistique permet la reconstruction identitaire, la reprise de confiance en sa capacité d'agir.


Intervenants:

ACÉTONE a.k.a. Karim FEDDAL : écriture, slam, rap
TAN SON Pierre NGUYEN : oralité, M.A.O., musique, écriture, composition, vidéo, photo.
dia.


LE SLAM OUTIL DE RÉINSERTION

<retour>

Qu'est ce que le slam ?

« Le slam est un art collectif, un art oratoire artistique culturel et social marqué par la volonté de rendre la poésie accessible au plus grand nombre. Porteur d'une mission citoyenne, le slam donne la parole à celui qui la veut, le temps d'un texte et quel que soit son style. Faire parler sa bouche, faire claquer les mots...Le but est de laisser libre cours à la parole de chacun. »

L'intérêt du slam

< Pour les élèves : une forme d’expression contemporaine proche des mouvements hip-hop et rap très appréciés par ces derniers. Le Slam aborde des thèmes qui les touchent car il s’agit de culture urbaine à laquelle appartiennent les jeunes issus majoritairement des cités, des quartiers. Les thèmes sont ceux de leur quotidien, ils sont communs à tous les adolescents en recherche (états d’âmes, histoires d’amour et d’amitié...), mais également des thématiques citoyennes. Injustice, racisme, pauvreté peuvent par la magie de la poésie être verbalisées et traitées sans tabou, avec le recul intellectuel nécessaire. Verbalisés, les mots sonnent, résonnent et s’offrent, ainsi redécouverts, comme autant d’objets amis et non plus comme des obstacles à l’expression.
La motivation qu’entraîne le projet permettra aux élèves qui commencent à « décrocher » en cours de français, de retrouver un sens à l’enseignement qui leur était dispensé. Le travail d’écriture implique des recherches en vocabulaire, de synonymes notamment, ce qui justifie certaines activités réalisées en cours et ressenties jusqu’alors par certains jeunes comme rébarbatives.

< Pour les enseignants : découvrir une activité différente autour de l’écriture, de la lecture, et surtout de l'oralité.

Désamorcer la violence, l'enfermement

Un proverbe arabe dit « Si tu veux que quelqu'un n'existe plus,cesse de le regarder ».
La difficulté pour chaque individu d'exister dans notre monde contemporain, c'est à dire d'être regardé et entendu, peut mener un individu, à exister par des actes de délinquance. Exister par le regard des autres est vital pour l'être humain. Et si la vie, pour diverses raisons (sociales, psychologique, parcours personnel.), n'a pas donné à un homme ou une femme ce sentiment d'être regardé et entendu avec bienveillance, alors pour survivre il cherchera d'autres moyens, quitte à s'engager dans la violence. La création artistique permet à ceux qui s'y investissent d'être regardés, entendus et en fin de compte d'exister.

Le projet slam: croisement des disciplines et représentation publique

Les ateliers slam réunissent plusieurs formes d'arts: écriture, déclamation, mise en musique, mise en espace. Atelier de communication, chacun pourra exprimer de manière poétique, son ressenti, ses blessures, ses joies, ses souvenirs, ses espoirs. D'une durée déterminée, les ateliers varient dans leur nature et dans leur déploiement mais relèvent de la création partagée. La

création permet d'être un acteur culturel et de ne plus être simple consommateur, de devenir acteur de sa propre vie et acteur de la vie dans la cité. Pour cela, il est nécessaire que le projet aboutisse à une représentation publique dans un lieu socialement reconnu avec la participation conjointe d'artistes professionnels. Chaque participant aura ainsi cette possibilité de s'exprimer, d'exister dans le cadre privilégié de la scène.
Hormis l'aspect création, la réalisation d'un objet artistique nécessite d'acquérir ou de développer des compétences techniques, des qualités psychologiques, des savoirs et des savoir-faire.

Objectifs pédagogiques

- Mise en place d’ateliers d’écriture autour d'une thématique
- Accéder à la maîtrise de la langue et diversifier les activités d’écriture.
- Verbaliser les ressentis, les éventuelles injustices, les états d’âmes, les souvenirs de «la vie d’avant, l'ailleurs»
- Valoriser le talent créatif et le travail des élèves.
- Développer l’expression orale : mise en voix des textes, utiliser son corps et sa voix, développer la confiance en soi, le plaisir d’avoir accompli une prestation publique.
- Développer des qualité psychologiques: ne pas se décourager devant les difficultés, se sentir responsable face au groupe et aux moyens financiers engagés, faire face à un public, à la critique....
- Développer le travail en équipe et la communication au sein d'une classe, d'un établissement.
- Renforcer la motivation et le plaisir à fréquenter l’école

 

UNE DÉMARCHE PÉDAGOGIQUE ET ARTISTIQUE

par TAN SON Pierre NGUYEN


" En tant qu’enseignant, j’ai souhaité avoir, lors des ateliers, une approche pédagogique différente. Je ne voulais pas d’un enseignement au sens où on l’entend généralement en conservatoire et école de musique, à savoir la transmission d’une technique artistique où le professeur est au sommet. Il s’agit plutôt d’un échange dont l’objectif reste la création avec une restitution publique. Lors de la première rencontre, j’expose les objectifs et les contraintes pratiques. Ensuite nous essayons de passer directement à la production de textes, de photos ou de vidéos. Je laisse les participants expérimenter en restant à leur disposition pour des indications techniques et artistiques.

Mes quelques expériences avec les jeunes détenus et des personnes adultes en difficulté sociale, m’ont permis de cerner quelques-unes des difficultés qui apparaissent lorsque l'on amorce de ce type d’ateliers. Ainsi j’ai rencontré des personnes qui ne voulaient pas appuyer sur le déclencheur de l’appareil photo ou qui ne voulaient pas se mettre devant une feuille et écrire cinq mots au hasard. Elles subissaient un manque de confiance en leurs propres gestes. Même si ceux-ci avaient bien été définis comme des simples essais ou expériences, la peur du jugement, de l’échec voire de la sanction s'était implantée dans les consciences. Sans doute à cause d'expériences antérieures vécues comme des échecs.

Inversement, une autre difficulté fût de constater que certaines personnes abandonnaient rapidement ou ne souhaitaient même pas entamer un atelier, angoissées par l’idée qu’elles puissent être capables de réussir quelque chose. Et il est vrai que la création permet cette réussite. Mais nous-mêmes, ne préférons nous pas quelquefois, une tristesse familière à un bonheur incertain ?

Quelle est la solution à ces deux facteurs importants d’échec qui remettent en cause les ateliers, tout simplement par défaut de participants ? Il n’y a pas de solution unique, mais un travail d’équipe est nécessaire pour susciter confiance et énergie à des personnes qui ne posèdent parfois ni l’une ni l’autre.

Ma démarche artistique provient de ces rencontres, de ces échanges. Pas seulement de celles avec les participants, mais aussi des rencontres avec les structures associatives ou institutions publiques, zones non médiatisées, que l’art se doit d’explorer. Les ateliers sont donc pédagogiques mais parties intégrantes du processus artistique."

"

UNE DESCRIPTION DES ATELIERS

(Informations détaillées sur le dossier pdf)

<retour>


Afin d’enrich
ir les connaissances de chacun, il s’agit, au travers de ces ateliers, de créer un échange culturel entre le public et les artistes intervenants. Notre richesse personnelle, qu’elle soit musicale ou tout autre, vient également de ce que nous sommes capables de donner et recevoir.

L’objectif de ces ateliers ne se veut pas ambitieux, il est question avant tout de partager sa sensibilité, cette connaissance ou méconnaissance de soi, de se fixer des étapes à franchir à court, moyen ou long terme. Ce travail ne pourra être que bénéfique à l’ensemble des participants, ayant pour finalité, une restitution ou la création d’un objet artistique.

Dans un premier temps, nous aborderons un travail centré sur l’écriture de textes, ensuite, nous travaillerons l'oralité, la restitution vocale sous toutes ses formes (déclamation, slam, rap, chant)

Deux exemples d'approches de travail

<< L’accent est mis sur l’écriture, la versification, l’utilisation de métaphores, de comparaisons, d’homophonie, etc…
Mais on peut aussi partir du chant lexical et sémantique : d'une part ; broder autour d’un mot choisi, d’autre part, travailler plus la forme et le fond.

<< Qui dit écriture dit lecture
Pour travailler l’écriture, on peut avoir recours à d’autres méthodes :
- Jeux de mots sur feuilles blanches
- Lecture d’un article de presse, puis réaction et rédaction de son point de vue
- Écoute d’un extrait sonore puis écriture de ce qui vient spontanément à l’esprit (impression, acceptation, refus…)

Restitution : oralité - lecture – voix – slam

1. Présentation respectives et brève discussion sur les objectifs.

2. Prise de conscience du rôle de son corps : Faire prendre conscience de l’importance d’une bonne respiration – le souffle, la résonance, le timbre.
   Exercices : gymnastique musculaire, projection de voix.

3. Découverte du rôle de celui qui lit ou slam au sein d’un groupe, son rôle musical, son rôle psychologique

4. Ouverture: en parenthèse, on peut évoquer d’autres domaines artistiques potentiels pouvant développer les capacités vocales (théâtre, slam, rap …)

5. Oralité et corps: cette phase, plus technique, concerne les aspects physiques des techniques vocales : maintien du corps, gymnastique et décontraction du corps, travail de la respiration, projection des sons plus ou moins forts selon la distance …

6. Mise en pratique
Travail sur la notion d’espace scénique : appropriation de l’espace et construction
Travail avec micro sur scène : déplacements, entrées, sorties, rapport au public
Travail sur le rapport aux chanteurs : placement d’ensemble, construction collective
Rapport à la musique, au rythme, mise en place rythmique.

7. L’improvisation dans l’oralité, la spontanéité
Sur quoi vais-je me sentir interpellé ? Comment " nourrir " mes capacités d’improvisation ? Pour cela, partir d’éléments extérieurs :son environnemental (ce que l’on ressent en parlant ou en chantant, la place du naturel, ce que l’on voit, ce que l’on entend)

8. Histoire et culture
Les différentes sources d’inspiration. Revue de l’actualité illustrée par des vidéos de concerts, des reportages.

Ouverture - transversalité

Parallèlement aux ateliers slam, des actions transversales en coopérations avec d'autres structures peuvent êtres mises en place. Le slam permettant à des publics d'âge et de milieux différents de se rencontrer et de travailler ensemble.
Pierre NGUYEN professeur diplomé d'état et enseignant au conservatoire, est un relais dont les compétences multiculturelles permettent de mettre en relation des structures qui n'ont pas forcément l'habitude de travailler ensemble.

Les structures ayant collaborés lors de différents projets sont:
bibliothèque – conservatoire – école de musique – harmonie municipale – salle de concert de la ville – centre social – maison de retraite – école – collège – lycée.

<< Objectifs:
Associer écriture, lecture (ou chant, rap, slam), à d’autres pratiques artistiques telles que la photo, la vidéo, la M.A.O.

<< Ouverture
Comment chaque discipline est-elle susceptible d’interroger une autre pratique artistique ? Les textes écrits pourront êtres enregistrés puis associés aux photos, à la musique ou aux vidéos réalisées dans des ateliers.

<< Restitutions
Élaboration d’un CD ou DVD, d’une projection publique, mise en place d’une exposition, réalisation d’un livre...

 

UN PROJET TRANSVERSAL  "L'ARBRE"   dossier.pdf

Une installation sonore construite autour des
ateliers écritures, musique, oralité, art plastique...

 

 

     


RÉFÉRENCES

<retour>

Ils ont accueilli les intervenants de la Compagnie A Feu DouX dans le cadre de projets pédagogiques et artistiques de la compagnie ou dans le cadre d'autres compagnies:
Compagnie Générale d'Imaginaire – Compagnie Glossophonie – la FLASEN – La Ligue de l'enseignement ...

> Période 2012/14

Ecoles Primaires
Ecole Camus Roubaix2014
Ecole Jouhaux Roubaix 2014
Ecole Pierre de Roubaix Roubaix 2014
Ecole Michelet Roubaix 2013/14
Ecole Zola Denain 2013

Collèges
Collège atelier relais Saint-Quentin 2012
Collège atelier relais st Amand 2012/13
Collège Belrem Beaurainville 2104
Collège Châtelet Douai 2014
Collège Joly Fresnes-sur-Escaut 2014
Collège jules-ferry Haubourdin 2014
Collège A. Schweitzer La Bassée 2014
Collège Monod Pérenchies 2013
Collège sévigné Roubaix 2013/14
Collège Troilo Villeneuve d’Ascq 2013
Collège Condorcet Vervins 2012 /13/14
Collège Descartes Loos 2012
Collège A. Frank Roubaix 2012
Collège Victor Hugo Auby 2014

Lycées:
lycée Van-Der-Meersch Roubaix 2014
Lycée Alende Béthune 2014
Lycée Darchicourt Henin Beaumont 2011/ 13/ 14
Lycée Agricole MFR Fontaines-les-Vervins 2012/13
Collège- Lycée saint-michel de Solesme 2013/14
Lycée Jean-Rostand Roubaix 2012
Lycée Beauprés Haubourdin 2012

Centres Sociaux
Centre de Loisir Aire sur la lys 2014
Centre social d’Auby 2014
CS Maison nouvelles Wasquehal 2014
CS Raismes 2014

Centre social la sentinelle Valenciennes 2012
CS du temple valenciennes 2012

Maisons de Quartiers
MQ de Wazemmes Lille 2014
MQ des glacis Dunkerque 2013
Comité de quartier de l’hommelet 2013
MJC La fabrique 2012

C.E.F: Centre Educatif Fermé
CEF de Liévin 2013
PPJJ de dunkerque 2012

Maison de l’enfance
MDE valenciennes 2013
L’escale Lille 2013

Médiathèque et Bibliothèque
Bibliothèque Municipale Haubourdin 2014
Espace culturel la gare Médiathèque Méricourt 2013
Médiathèque Wavrechain-Sous-Denain 2012

Conservatoires
Conservatoire de Roubaix 2014

Maisons de retraite
Ehpad Loon-Plage 2012

Formation professionnelle
Atelier de préformation Marquette-Lille 2013
ILEP + le prato Lille 2012
Gréta

Associations
Association Point de repère Lille 2012
Association Ajir accompagnement scolaire Wattrelos 2014
Association Perspectives Lille 2014
Association la Flasen Lille 2014
Association la Fal:
Fédération des associations laïques Roubaix 2014
Association Ordinat’hem à Hem 2012/13

Divers:
CUEEP Tourcoing 2012/13
Maison du patrimoine Bavay 2012
F.A.E: Foyer d'Accueil Educatif
Compagnon du devoir 2013

 

> En 2011

Ecole primaire Brossolette Tourcoing

Collège Simone (Signoret Bruay-la-Buissière)
Collège Streinger Douai
Collège Anatole France Ronchin
Collège Germinal Raismes
Collège Rabelais Mons-en-Barœul
Collège Canivez douai
Collège Boris Vian Lille Fives
Collège Jean Demailly seclin
Collège Jean Moulin Saint-Quentin
Collège Marie Curie Saint-Amand-Les- Eaux
Collège Sévigné Roubaix

Lycée du Hainaut Valenciennes
Lycée Camille Desmoulins Cateau-Cambresis
Lycée beauprés Haubourdin
Lycée Jean-Rostand Roubaix
Lycée Darchicourt Hénin-Beaumont
Lycée Institut Saint-Michel Solesmes

ESAAT : Ecole d’Art Appliqué Roubaix
Association Culture et liberté Escaudain
Médiathèque Malraux Tourcoing
Bibliothèque municipal Wavrechain-sous-denain
Centre Social Du temple Valenciennes
MJC Lafabrique Tourcoing
La Maison des Enfants Le Cateau-Cambrésis
Le CUEEP Tourcoing

> Période 2007/2010

Ecoles Primaires
Ecole Villon Roubaix 2010
Ecole Jules Vernes Seclin 2009
Ecole Herriot Tourcoing 2008
Ecole Brossolette Tourcoing 2008
Ecole Émile Boulet. Neuville-Bourjonval 2008
Ecole Metz-en-Couture 2008

Collèges
Collège Gayant Douai 2010
Collège Eisen Valenciennes 2010
Collège Streinger Douai 2010
Collège Jean Macé Bruay-sur-L’escaut 2009-10
Collège Lambres-lez-Douai 2009
Collège Théodore Monod Aniche 2009
Collège Roussel Tourcoing 2009
Collège des Marches de l’Artois de Marquions 2008
Collège Albert Samain Roubaix 2008-09-10
Collège Desrousseaux Armentières 2008
Collège Pablo Neruda Wattrelos 2008
Collège Paul Verlaine Lille 2008
Collège Elsa Triolet Hem 2008
Collège de l'Europe Tourcoing 2008
Collège Canivez Douai 2008
Collège Anatole-France 2008
Collège Jean-Zay Faches-Thumesnil 2008
Collège Villars Denain 2008
Collège Cousteau Bertincourt 2008
Collège Jean-Jacques Rousseau Carvin 2008
Collège Louise Michelle Lille 2008
Collège des Marches de l’Artois Marquion 2008

Lycées:
L ycée Camille Desmoulins Le Cateau Cambrésis 2010
Lycée Ferrer Lille 2010
Lycée Agricole de tilloy les mofflaines 2010
lycée Paul Duez (cambrai 2009)
lycée Kastler Denain 2009
Lycée Savary ( Wattrelos 2008-O9)
lycée Jean-Moulin Brébière 2008
lycée Ven-Der-Meersch Roubaix 2007
Lycée Beaudelaire Roubaix 2007

ENPPJ:
Ecole Educateur Roubaix 2010 - 2012

E2C:
Ecole de la deuxième chance Liévin 2010
Ecole de la deuxième chance Roubaix 2009

Université:
USTL Lille 1 2009-2010

C.A.J: Centres d'Animations Jeunesses
C.A.J Angres 2010
C.A.J Mandela (Liévin 2008-09-10)
C.A.J Vent de bises (Liévin 2009)
C.A.J Oignies 2009
C.A.J Billy-Berclau 2008
C.A.J Leforest 2008
Espace jeunes Linselles 2008
CAJ Calonne 2007

MJC:
MJC de Croix 2010
MJC d'Halluin 2008

Centre Sociaux:
Centre social Lille-Fives 2009
Centre social mosaïque Lille 2008-2009
Centre social Faubourg de Béthune 2008-09
UEAJ : Unité Educatives d’Activités de Jour Raismes 2009

C.E.F. Centre Educatif Fermé:
Cef de Liévin( 2008-09-10)

F.A.E: Foyer d'Accueil Educatif:
FAE de Lille 2010)
FAE d'Arras 2009)

Médiathèque et Bibliothèque:
Bibliothèque Onnaing 2009
Bibliothèque Libercourt 2009
Bibliothèque Val de Nièvre 2009
Bibliothèque Vignacourt 2008-09
Médiathèque François-Mitterrand 2008
Médiathèque de Liévin 2008
Médiathèque de Guesnain 2008
Médiathèque André Malraux de Tourcoing 2008
Médiathèque Marguerite Yourcenar Faches-Thumesnil 2008
Médiathèque François Mitterrand de Grand-Fort-Philippe 2008
Bibliothèque de Bavay 2008
Bibliothèque Oignies 2008
Bibliothèque Carvin 2008
Bibliothèque Wattrelos 2008
Bibliothèque Wavrechain-sous-Denain 2008
Bibliothèque Noyelles-Sous-Lens 2007-08
Médiathèque Michel-Berger Henin-beaumont 2007

Conservatoires
Conservatoire de Dunkerque (2008- 2009)
Conservatoire de Liévin 2009
Conservatoire de Ronchin 2008

Maisons de retraite
Maison de retraite l'Accueil Lille 2010
Maison de retraite Quiétude Wasquehal 2009

Maisons d'arrêt
Maison d'arrêt Béthune 2010
Maison d'arrêt de Loos 2008-09-10
Maison d'arrêt Sequedin 2009
Maison d'arrêt Douai 2008-09
Maison d'arrêt de Dunkerque 2007-08

Formation professionnelle
Atelier de préformation Marquette-Lille 2009-10
Carembault Formation Carvin 2008
Corif Formation Collectif Régional pour l’Information et la Formation des Femmes Lille 2008

Associations
Association culture et liberté Hénin-Beaumont 2010
Association Dans la rue la danse 2010
Association La Maison Des Enfants Le Cateau-Cambresis 2009-2010
Association la Flasen Lille 2008-09-10
Association la Fal: Fédération des associations laïques Roubaix 2010
Association IFMAN Lille 2008-09-1O
Association Ch'ti Téranga Lille 2009
Association Parenfant Wasquehal 2009
Association 5 as Charleville-Mézières 2009
Association Colère du Présent 2008-09
Association Tekné Arras 2008-09
Association Bazar Lille 2008

Divers:
Institut Médico-professionnel Wahagnies 2009
Mission locale d‘Arras 2008

<retour>