Informations pratiques sur nos navigations: Formalités. impressions, découvertes.

Slovénie

Le bateau acheté à Izola en Slovénie a trouvé immédiatement une place d'amarrage à l'année que nous avons gardé 2 ans. Par la suite nos navigations se faisant plutôt en Croatie il a été plus favorable de trouver une place à la Marina Veruda (Pula) au bout de l'Istrie, nous permettant de gagner ainsi 2 jours de navigation le long de l'Istrie.
Nous avions pris un Transit-log en Slovénie (pas cher à l'époque) et un en Croatie. Les formalités de sortie/entrée de Slovénie se font à Piran (Très pratique).
Depuis, la marina d'Izola est devenue luxueuse et chère. 

Croatie

L'entrée en Croatie par le nord se fait au mieux par Umag. L'été il y a un bureau occupé en permanence sur le bout de la digue de la marina d'Umag à gauche en entrant dans la baie. Les fonctionnaires sont très accueillants.
  • Formalités:
Liste d'équipage. Transit log (permis). Ce dernier est établi pour une année. Pas de possibilité de le faire pour une durée plus courte. Coût environ 180 €. (150 € pour les renouvellements). Sur le permis, les autorités rajoutent les noms des nouveaux équipiers qui naviguent sur le bateau: chaque nouvel équipier doit y figurer une fois.
Pour mon bateau (6 places) nous avions droit à 13 personnes différentes y compris le propriétaire. Les enfants ne comptent pas.
C'est une tracasserie imposée pour éviter les "faux charters".
Attention ! En cas de contrôle s'ils trouvent un équipier qui n'est pas sur la liste: amende salée!
Nous n'avons jamais été inquiétés, ni vu les bateaux officiels.
  • Prix
Les tarifs sont encore intéressants en rapport à la qualité du service.
Les parcs naturels sont payants pour en assurer la surveillance. (~8 € par personne et par jour). Le fonctionnaire qui fait l'encaissement ramasse en même temps les poubelles du bord.
Certaines baies, sont quelques fois équipées de bouées payantes: ceci afin d' éviter les ancrages qui détériorent les fonds.
Nous avons généralement trouvé des petites baies magnifiques où il y avait aucun problème.
Attention ! dans certains endroits gérés par des hôtels, il vaut mieux demander le tarif avant. A Lastovo, nous avons amarré devant l'hôtel de Velji Lago. C'était pas loin de 100 € la nuit. Il valait mieux faire de l'eau et ensuite ancrer dans la baie.
C'est dans cette même baie à Ubli, que nous avons fait les formalités de sortie de Croatie pour nous rendre en Grèce.
  • Impressions
En règle générale, la Croatie est devenue accueillante.  Le service y est très sérieux. Toutes les marinas que nous avons visitées sont super-équipées (eau, électricité, pendilles). La marina Kremik (sud de Primosten) est équipée de catways. C'est la seule que nous avons vue équipée comme ça. Les sanitaires sont partout impeccables, même en pleine saison.

La ville de Hvar et la marina de St Klement en face sont un peu le St-Trop de la Croatie: envahis de bateaux luxueux pour la plupart italiens au mois d'août. On a trouvé des mouillages sympas sur St Klement.

Nous avons aimé:

  Rab dans le Kvarner
La ville est magnifique, chargée d'histoire depuis l'époque romaine. Il y a un parc splendide avec des panneaux d'information.
  Unije
Nous avons rencontré Silvana et Désiré un couple croato-français. Silvana est native de Unije. Retraités ils passent 6 mois par année dans la maison familiale. L'hiver, ils habitent à Créhange en Moselle.
  Veli-Losinj
On y verrait bien des vieux pirates.
Supetarskadraga, juste derrière l'île Maman à l'entrée de la baie. Une des rares plages de sable. Nous y sommes restés 2 jours avec nos petites filles Jessica et Cilia. Nous avons essuyé un coup de Bora pendant la nuit. Arrivé en moins de 5 min. Bonne protection. 
  Silba.
Nous y sommes allés plusieurs fois. Le petit village est sympa. C'est un lieu tranquille. Les criquets nous ont gratifiés de concerts impressionnants. Attention le port n'est pas protégé de la Bora
  Veli Iz
Bien protégé et bons restaurants. Réputée pour ces poteries.  Au restaurant derrière l'église, ils font des escalopes viennoises géantes.
  Les Kornatis
Marina Piskera. Evitez le restaurant de la marina (cher et mauvais). Par contre le restaurateur en face vient chercher les convives en barque. Préférer celui-ci. Cela ne peut être que mieux. Pour l'électricité ne pas enclencher le chargeur avant la mise en route de la génératrice à 18h. La surtension électrique au démarrage a  endommagé plusieurs chargeurs. Ces îles sont un peu lunaires. torrides, mais magnifiques
Les chutes de la Krka près de Sibenik.
Nous sommes remonté la rivière jusqu'à Skradin où on peut mouiller ou amarrer dans la marina. A peine amarré, on nous offre gratuitement une carte postale avec, en médaillon, notre bateau lors de l'amarrage. Ils proposent des cartes supplémentaires à 1 €/pièce. Il est obligatoire de prendre un bateau navette (Gratuit) pour rejoindre les chutes dont l'entrée est payante au tarif des parcs nationaux. Nous y sommes allés 2 fois: au printemps 2004 et en été 2006. La visite est très bien organisée. Des passerelles permettent de faire la traversée des chutes dans la partie supérieure. Il y a des petits bâtiments aménagés en musées (utilisation de l'eau comme énergie). Sur le lac supérieur il y a un monastère.
Milna La marina Vlaska sympa tenue par des Hollandais à gauche en entrant. Il faut arriver assez tôt pour trouver de la place. Si non la marina ACI est au fond de la baie.
  L'île de Vis
Nous avons été dans la crique Stiniva: petite plage fermée entourée de falaises. Buvette sympa. Nous avons ancré dans la baie Vela Travna et y sommes allés avec l'annexe.
  Pucisca sur l'île de Brac.
Village à la pierre blanche de Brac (carrière à gauche de l'entrée de la baie. Impressionnante par sa blancheur (recouvrant les toits on dirait de la neige). Apparemment utilisée pour diverses constructions connues comme la Maison Blanche aux EU. Nous avons rencontré un sculpteur qui nous a fait visiter la cour et le bâtiment qu'il est en train de restaurer.
  Dubrovnik
Un coup de coeur. Nous avons amarré dans la marina ACI dans la rivière Dubrovacka. C'est très pratique. Il y a régulièrement des bus qui nous mènent en ville. Si on veux faire plusieurs parcours le même jour on peux prendre un billet journalier. Cela vaut la peine. La marina est bien équipée. il y a même une piscine d'eau douce.
La ville a été magistralement remise en état. C'est beau, beau, beau...., surtout les remparts, à visiter vers le soir, effets coucher de soleil garanti !
C'est très touristique mais nous n'avons pas été gêné.
Nous avons quitté la Croatie avec un peu de nostalgie. Le pays est magnifique. Nous avons eu quelques contacts chaleureux avec les croates en vacances dans des baies retirées. Ils regrettaient que les navigateurs s'arrêtant dans les baies ne cherchent pas le contact. Nous avons toujours conversé en allemand, en anglais ou avec les mains!
Dans la baie au sud-est de Muna un couple de retraités nous a invité sur leur terrasse qui surplombait la baie pour nous permettre de mieux filmer notre bateau. Nous avons fini par partager un verre de vin de sa fabrication assis sur la terrasse au soleil. Ils ne parlaient que le croate mais nous avons malgré tout pu faire quelques échanges chaleureux.

Venise

Nous sommes allés deux fois à Venise en traversant l'Adriatique.
  • Au printemps 2004. Nous avons eu une Bora de force 7 au départ de Piran pendant 3 heures. C'est là que nous avons un peu plié la bôme dans un empannage involontaire. Arrivés à Venise nous avons arboré le pavillon Q et cherché les autorités douanières sans succès. Amarrés à St-Elena nous nous sommes renseignés. Personne n'a pu nous répondre. Nous y avons rencontré Anne et Dominique d' "Autarcie" qui avaient passé l'hiver à St Elena. Nous avons passé une soirée mémorable chez Mario, trattoria juste derrière le port (sympa et pas cher). Voir rubrique "Croisière printanière de Miles 2004".
  • Automne 2007. Avant de partir nous avons discuté à Novigrad avec un navigateur suisse-allemand qui faisait du charter. En le questionnant au sujet des autorités douanières, il n'a jamais fait de formalités d'entrée, faute d'information
En passant au quai de la douane face à S-Marc, nous n'avons rien trouvé. C'est même délicat d'amarrer à cet endroit.
St-Elena est un port privé bien protégé. Il n'y a pas beaucoup de place mais hors saison c'est jouable.  
90% de la communication passe par l'attitude.
On peut en déduire que les "Autres" sont le miroir de nous-même!


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche, 23 juin 2019