Bande légendée "La Dieppoise" Bande légendée "La Dunkerquoise" Bande légendée "La Lorientaise" Bande légendée "La Malouine" Bande légendée "La Paimppolaise"
Cliquez sur la bande légendée "La Dieppoise" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Dunkerquoise" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Lorientaise" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Malouine" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Paimpolaise" pour accéder à l'histoire du bâtiment

Bande légendée "La Bayonnaise"

 

1954

Mis en chantier le 04 juin 1951 au chantier de Marine Industries de Sorel au Québec au Canada, le dragueur HMCS Chignecto, type AMC Bay immatriculé I56 est lancé le 13 juin 1952 puis mis en service le 01 décembre 1953 et désarmé peu de temps après 31 mars 1954.    

                     

(Scans fournis par Michel Delmas)

Le 07 avril 1954: La Royal Canadian Navy renforce la France.

Quatre ex-dragueurs de mines canadiens tout neufs, peinture fraîche rutilante, forment un cordon compact le long de la jetée du quai d’Halifax peu de temps après qu'ils aient été officiellement remis à la France en vertu du Traité de l'Atlantique nord, dans le cadre de l’organisation du programme d'aide mutuelle.

Au premier plan de la formation se trouve l’ex-Fundy "La Dunkerquoise" suivi de l’ex-Thunder "La Paimpolaise", puis de l’ex-Chignecto "La Bayonnaise" et pour finir l’ex-Cowichan "La Malouine"

Les pavillons tricolores flottent sur les plages avant et arrière de La Dunkerquoise, « bateau amiral » commandé par le capitaine de corvette G.F. TOP alors que le long du bord, alignés sur la jetée, les marins français sont prêts à embarquer. 

Fundy, Thunder, Chignecto et Cowichan

(Photo fournie par  la direction histoire et patrimoine du ministère de la défense nationale canadienne. Photo tirée du magazine "The Crowsnest" d'avril 1954)

Les quatre dragueurs de mines canadiens remis à la marine française en vertu de l’accord d'aide mutuelle de l'OTAN porteront encore le nom de leur navire respectif sur le revers de la cloche.

Lors de la cérémonie le ministre de la défense Canadienne Brooke Claxton  rencontre les 4 anciens commandants Canadiens et les 4 commandants français remplaçants.  Il sert la main du lieutenant de vaisseau André Perrin commandant de l’ex-Cowichan "La Malouine"

Poignées de mains

(Photo fournie par  la direction histoire et patrimoine du ministère de la défense nationale canadienne. Photo tirée du magazine "The Crowsnest" d'avril 1954)

HMCS Chignecto

(Photo et écusson transmis avec l'autorisation du site canadien Readyayeready.com)

Chignecto

Le 21 mai 1954 il est remis en service. Il est refondu en dragueur côtier et appelé La Bayonnaise sous le matricule M728.

Carte postale de la Bayonnaise à Bayonne avec son matricule français mais encore avec les numéros blancs de l'Otan. 

Carte postale de la Bayonnaise à Bayonne

1961

17 avril: Départ pour le Pacifique en compagnie de la Dunkerquoise. (Commentaire de Yves Leray)

Du 20 au 22 avril: Lisbonne

Du 24 au 27 avril: Funchal à Madère

Du 08 au 11 mai: Fort de France

Du 15 au 16 mai: Passage du canal de Panama

Du 16 au 19 mai: Balboa

Du 25 mai au 02 juin: Acapulco

Du 08 juin au 11 juin: Long Beach

Du 21 au 23 juin: Port Kalu Lui à Honolulu (Hawaï)

Article de l'escale de la Dunkerquoise et la Bayonnaise à Hawaï

(Article fourni par Yves Leray, ancien de la Dunkerquoise)

Du 24 au 26 juin: Ile Manï des Hawaï

05 juillet: Arrivée à Papeete. Le dragueur la Bayonnaise est arrivé en remplacement du Lotus. La Dunkerquoise continuera sa route jusqu'à Nouméa.

La Bayonnaise

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard)

01 octobre: Sortie à Mooréa avec l'amicale des anciens marins et combattants de la Polynésie Française.

1963

Commandant de La Bayonnaise : 1963-1965 LV Aubert

Juillet:

Petite réception à Aitutaki. On reconnaît de gauche à droite Second Maître mécanicien Galinha, Second Maître mécanicien Richaudeau, Maître manœuvrier de quart Daniel, Quartier Maître timonier Legrand, Maître électricien Palazzi, danseuse  Noémie et le pasteur.

Petite réception à Atutaki

(Photo fournie par Yvon Daniel)

Danseuse d'Aitutaki, îles de l'archipel des îles Cook. Nous étions allés chercher, et c'était une première, un groupe de Danse à Aitutaki pour l'amener aux Fêtes de Juillet 1963 à Papeete. """A l'aller la majorité des danseuses avaient les genoux serrés. Au retour, après avoir connu Papeete au "juillet", elles s'étaient quelque peu dévergondées""". Le groupe avait été logé dans des salles de classe et il avait "payé" son hébergement au moyen d'une cargaison de tomates vertes que nous avions transportée. (Commentaires et photo de Yvon Daniel)

 

Danseuse d'Aitutaki

                Danseuse"Noémie" Danseuse d'Aitutaki           Danseuses d'Aitutaki

(Photos fournies par Yvon Daniel)

Sortie à Moorea avec une partie du groupe d'Aitutaki.         

Sortie à Moorea avec une partie du groupe d'Aitutaki           La Bayonnaise à Mooréa

(Photos fournies par Yvon Daniel)

1964

 

Nota : Les photos en noir et blanc  de la période 1964-1966 (transmises par Jacky L’Yavanc et Jean-Henry Bouffard), pour une grande partie, ont été prises par Bernard Baudry.

Le commandant de La Bayonnaise en 1964 est le Lieutenant de Vaisseau puis capitaine de Corvette  Aubert , il est secondé par l'Officier en second EV1 Roy, Officier en troisième EV1 Girard et l'Officier en quatrième Aspirant Depeyrot.

(Commentaires de Jacky L'Yavanc)

 

A Tahiti

              Vahiné à un Tamara           Vahiné au Mutu de Papara au cours d'un Tamara

( Photos fournies par Jean-Henry Bouffard)

Danse du feu à Tahiti

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard)

     Le faré au fond du jardin          Grands pieds mangeant du poisson cru au Tamara

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard)

           Les deux cloches, celle de brume et Jean-Henry Bouffard           La mascotte du bord

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard)

Garde d'honneur à Fare Ute: Laban, Michaud, Jean Delamare, le Cdt, Témari, Bouffard Jean-Henry

Garde d'honneur à Fare Ute

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc et Jean-Henry Bouffard)

 

Juillet: Le Maître Manœuvrier, chef de quart et capitaine d'armes (Bidel) Yvon Daniel et le quartier maître 1ère classe radio Jacky L'Yavanc à leur poste.

   Le Maître Manoeuvrier, chef de quart et capitaine d'armes (Bidel) DANIEL en juillet 1964 à Papeete           Jacky au boulot !!!!!

(Photos fournies par Yvon Daniel et Jacky l'Yavanc)

 

Transport de groupes de tahitiens des îles sous le vent pour participer aux fêtes du 14 Juillet 1964.    

Transport de groupes tahitiens           Transport de groupes tahitiens

(Photos fournies par Yvon Daniel et Jacky l'Yavanc)

Journée de présence dans les îles

Arrivée dans une ile     Bienvenue au commandant, le Lieutenant de Vaisseau Bertrand

Danse pour l'accueil     Tamara

Journée dans une île     Journée dans une île

     (Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

 

Match de foot dans une île

Equipe de foot de La Bayonnaise     Match de foot

 (Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

Soirée dansante

Soirée dansante sur la plage arrière de la Bayonnaise à Riquitea aux îles Gambier. On reconnaît le jeune timonier Quartier maître Simon et le Maître Daniel. Nous faisions acte de présence.......

Le jeune timonier QM Simon et le Maître Daniel en action !!!

(Photos fournies par Yvon Daniel)

 

Rimatara aux Australes

Rimatara aux îles australes

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard et Jacky l'Yavanc)

 

La Bayonnaise sur Sleep à Papeete

     Montée sur sleep de la Bayonnaise a Papeete          

(Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

 

Départ de Tahiti pour Madagascar le 16 décembre

Départ Bayonnaise de Tahiti pour Diego Suarez           Départ Bayonnaise de Tahiti pour Diego Suarez

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

Carte des escales - Décembre 1964 à février 1965

(Carte transmise par Jacky l'Yavanc)

Départ de Tahiti pour Madagascar     Départ de Tahiti pour Madagascar

Départ de Tahiti pour Madagascar     Départ de Tahiti pour Madagascar

Départ de Tahiti pour Madagascar

     (Photos fournies par Jean-Henry Bouffard et Jacky l'Yavanc)

 

Détente en mer au jeu de "petits chevaux"

Partie de petits chevaux en mer

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc)

 

La Bayonnaise en escale à Wallis

Jacky à Wallis

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc)

Noël en mer:

Noël en mer sur La Bayonnaise

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc et Jean-Henry Bouffard)

 

La Bayonnaise en escale à Suva aux îles Fidji

 La Bayonnaise en escale à Suva

Marché à Suva

   Jeunes mariés Fidgiens, les cadeaux sont sous les robes           Policier à Suva

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard)

 

1965

Jour de l'an à Nouméa

 

La Bayonnaise en escale à Port Moresby en Papouasie Nouvelle Guinée

Port Moresby

(Photo transmise par Jean-Henry Bouffard)

 

La Bayonnaise en escale à Port Darwin en Australie le 15 janvier

En escale à Port Darwin

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard)

     Article Port Darwin

(Article transmis par Jacky L'Yavanc)

 

La Bayonnaise en escale à Singapour

 Port de Singapour, Jean-Henry Bouffard de garde dans un port en guerre à cette époque

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard)

 

La Bayonnaise en escale à Cochin en Inde

Vaches sacrées à Cochin

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard)

 

Passage de la ligne (Equateur) du nord au sud entre Cochin et Diego Suarez

          Passage de la ligne     Passage de la ligne

(Photos fournies par Jacky L'Yavanc et Jean-Henry Bouffard)

Le 20 février 1965: Arrivée de La Bayonnaise à Diégo Suarez à Madagascar

 

La Bayonnaise en carénage à Diego Suarez

La Bayonnaise en Bassin à Diégo Suarez

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard et Jacky l'Yavanc)

 

Equipage 1965

Equipage de la Bayonnaise 1965

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard et Jacky L'Yavanc)

 

Promenade aux environs de Diego Suarez.

     Promenade aux environs de Diégo Suarez     Promenade aux environs de Diégo Suarez

Promenade aux environs de Diégo Suarez

(Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

Le carénage dure environ six mois. L'équipage profite des "temps morts" pour visiter les environs de Diégo-Suarez avec notamment une visite au "Lac sacré". (Commentaires de Jacky L'Yavanc)

 

Vers le lac sacré     Zébu de Madagascar

Chasse aux serpents     Vers le lac sacré

Vers le lac sacré                Vers le lac sacré

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard et Jacky l'Yavanc et Gestin)

 

Au "Lac sacré" le zébu est sacrifié et crocodile du lac sacré s'en charge.

 

La légende du lac sacré dit : Un mendiant passant dans le village a demandé eau et nourriture aux habitants. Le mendiant ayant été chassé par les habitants a prédit que le village se changerait en lac et les habitants en crocodiles. Cette prédiction s'étant réalisée, les villageois de la région se réunissent pour prier, sacrifient un zébu et donnent cette viande aux crocodiles.

Zébu sacrifié au lac sacré     Crocodile du lac sacré

(Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

Une petite partie de l'équipage suit le cours de plongeur petit fond en scaphandre autonome (profondeur inférieure à 12 mètres)

(Commentaires de Jacky L'Yavanc)

 

Départ du commandant, capitaine de corvette Aubert

          Départ du Commandant: Le Lieutenant de Vaisseau puis Capitaine de Corvette Aubert         

  (Photo fournie par Jacky l'Yavanc)

Changement de Pacha:

Le commandant de La Bayonnaise  vers la fin du carénage à Diégo-Suarez, en 1965,  est le Lieutenant de Vaisseau puis capitaine de Corvette Bertrand , il est secondé par l'Officier en second EV1 Girard, l'Officier en troisième EV1 Damoy et l'officier en quatrième l'Aspirant Charbonnier.

 

En août, la fin du carénage est marqué par des essais en mer. Ces essais nous emmènent à la Réunion où nous faisons escale pendant quelques jours.

(Commentaires de Jacky L'Yavanc)

 

La Bayonnaise en escale à La Réunion

Mission à La Réunion

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc)

A La Réunion          Escale a la Réunion

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard et Jacky l'Yavanc)

 

Le départ pour Papeete se situe vers la fin août. Les escales "retour" sont les mêmes que pour le voyage "aller". Nous arrivons à Papeete vers la fin Octobre 1965. (Commentaires de Jacky L'Yavanc)

 

Passage de la ligne sur le retour vers Papeete

Léequipe de sauvages du passage de l'equateur

Passage de la ligne           Passage de la ligne

(Photos fournies par Jean-Henry Bouffard)

 

En escale à Suva aux îles Fidji

Maître Gestin fait son marché à Suva

(Photo fournie par Jean-Henry Bouffard)

 

Arrivés à Papeete nous reprenons nos missions habituelles avec présence dans les îles, évacuations sanitaires. Une nouvelle mission est attribuée à la Bayonnaise ; elle consiste à faire des observations météorologiques en prévision des tirs nucléaires. (Commentaire de Jacky L'Yavanc)

 

1966

La Bayonnaise dépanne l'Argens.

En février 1966, l'Argens manque de faire naufrage sur les récifs de Raiatea. Le 9 février à 2h00 du matin au large de Raiatea, les moteurs stoppent brusquement. Plus de propulsion et plus d'électricité : impossible d'envoyer un message de détresse. Les mécaniciens localisent rapidement la panne : de l'eau dans le gasoil. Un travail sans relache commence, ils doivent démonter, purger, vidanger, mais pendant ce temps l'Argens dérive lentement vers le récif. A l'aube les veilleurs aperçoivent le patrouilleur la Bayonnaise, et lui font signe. S'approchant à toute vitesse de l'Argens, il lui passe une remorque. Il était temps, le récif n'était plus qu'à 6 milles. En estimant la dérive à environ 2 noeuds, il ne restait au BDC que 3 heures avant d'aller se jeter sur la côte. Ce n'est que vers 8 heures que les moteurs repartent. (Article recopié du site Netmarine.net)

   La Bayonnaise au secours de l'Argens     La Bayonnaise au secours de l'Argens

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

Départ de Jacky L'Yavanc de Papeete en février 1966 - A bientôt sur La Bayonnaise !!!

     Départ de Jacky de Papeete en février 1966 - A bientôt sur La Bayonnaise !!!    

Départ de Jacky de Papeete en février 1966 - A bientôt sur La Bayonnaise !!!     Départ de Jacky de Papeete en février 1966 - A bientôt sur La Bayonnaise !!!

(Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

 

Le dragueur La Bayonnaise s'est échoué en 1966 sur un paté de corail en rentrant dans le "port" de Rapa dans l'archipel des Australes. La Balise d'alignement était tombée et l'officier de quart l'ignorant a pris un autre alignement nous sommes descendus le long du bord avec des barres à mine pour casser le corail. Les mouvements du navire aidant avec la fragilité du corail et les ancres emmenées sur l'arrière et en arrière toute, car seule les hélices étaient dégagées pour notre chance, nous permirent de sortir de cette impasse loin de Papeete, sans dégâts important pour la navigation.

(Commentaires de Jean-Henry Bouffard, Jacky L'Yavanc et ...)

La Bayonnaise à Fare Ute          QM2 transfiliste de la base marine - Jacques Berthier devant la Bayonnaise à Fare Ute

(Photos fournies par Jacques Berthier)

1967

Passation de commandement de la base marine de Fare Ute de Papeete.

Passation de commandant a la base navale de Fare Ute

Passation de commandant a la base navale de Fare Ute

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 

La Bayonnaise, en 1967 et jusqu'en juin 1968 est commandée par le Lieutenant de Vaisseau puis Capitaine de Corvette Gravelin, secondé par l'officier en second, l'Enseigne de Vaisseau de 1ere classe Kanenguiser et par l'officier en troisième, l'Enseigne de Vaisseau de 1ere classe Denavit.

 

La Bayonnaise part pour Diego Suarez pour un carénage.

Traversée décembre 1967 à janvier 1968 de Papeete à Diego Suarez

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc)

 

1968

Photos du cyclone "Georgette"  subit par la Bayonnaise dans l'Océan Indien entre Mahé des Seychelles et Diégo-Suarez les 14, 15, 16 et 17 janvier 1968.

Cyclone "Georgette"          Cyclone "Georgette"

Cyclone "Georgette"

(Photos fournies par Jacky l'Yavanc)

Carénage à Diego Suarez en compagnie de l'aviso escorteur Doudart de Lagrée.

Le Doudart de Lagree et la Bayonnaise en carénage à Diego Suarez

(Photo fournie par Christian Lelandais)

La Bayonnaise à couple avec l'aviso escorteur Doudart de Lagrée.

Le Doudart de Lagree à couple avec la Bayonnaise

(Photo fournie par Christian Lelandais)

Au retour pour le voyage Diégo-Suarez - Papeete du 20 mars au 20 mai 1968 (environ), la Bayonnaise est toujours commandée par le Capitaine de Corvette Gravelin, secondé par l'officier en second, l'Enseigne de Vaisseau de 1ere classe Denavit et par l'officier en troisième, l'Enseigne de Vaisseau de 1ere classe De Loustal.

 

Juin: Le Commandant de la Bayonnaise est remplacé par le Lieutenant de Vaisseau Gariel. (Commentaires de Jacky L'Yavanc)

Inspection de l'équipage

(Photo fournie par Jacky l'Yavanc)

Quart à la coupée

Quatier maître charpentier Giacobetti à la coupée

(Photo fournie par Jean Giacobetti)

1969

La Bayonnaise appareillera le 10 janvier 1969 de Papeete pour arriver à Nouméa le 24 janvier 1969 afin de remplacer La Lorientaise qui sera affectée à Papeete. 

En février, la Nouvelle Calédonie subi le terrible cyclone dévastateur "Colleen". Le dragueur "La Bayonnaise" stationné à la pointe Chaleix à Nouméa pour effectuer un transfert d'affectation avec le dragueur "La Lorientaise", appareille de Nouméa la dimanche matin pour se mettre à l'abri dans la baie d'Ire située dans le canal Woodin. Dans la nuit du dimanche au lundi, la chaîne de mouillage casse, obligeant "La Bayonnaise" à appareiller.

La Bayonnaise navigue dans le lagon, entre le canal Woodin et l'îlot "Porc Epic" la fin de nuit du dimanche au lundi, la journée du lundi et la nuit du lundi au mardi. La mer est forte et le vent d'une extrême violence. Le seul moyen de repère pour la navigation la nuit est le radar du bord qui heureusement restera en état de marche.

(Commentaires de Jacky L'Yavanc et Jean-Yves Habib)

 

La Bayonnaise pendant le cyclone Colleen     La Bayonnaise pendant le cyclone Colleen     La Bayonnaise pendant le cyclone Colleen

(Photos fournies par Jacky L'Yavanc)

La Bayonnaise pendant le cyclone Colleen          La Bayonnaise pendant le cyclone Colleen

 

La Bayonnaise rejoint la base Chaleix dans la matinée. La peinture sur l'avant du dragueur a disparu, sablée par le sel et le vent.

En rentrant à la base Chaleix, il n’y avait pas grand chose debout, un bateau avait traversé la route pour se retrouver dans un jardin et beaucoup de toitures furent arrachées.  

Toiture arrachée après le cyclone Colleen

(Photo fournie par Jacky L'Yavanc)

La Bayonnaise                La Bayonnaise

(Photos fournies par Jean Marc Coindet)

 

Le chien BALO (BAyonnaise LOrientaise ).nous l'avons eu après la permutation des équipages en 1969 ,Ce chien est mort noyé à bord d'une simca Aronde P60 à 17h00 aux permissions du vendredi, il avait pris place avec des membres de l'équipage de la Bayonnaise et du Protet. Le conducteur, un marin du Protet s'était avancé sur la jetée du ponton afin de récupérer Bargain (Alias Biloute) le chef bosco. En repartant en marche arrière la voiture est tombée à l'eau sur la jetée de la pointe Chaleix, les membres de l'équipage en sont sortis de justesse par eux mêmes mais pas BALO. Ce chien fut offert aux marins de la Bayonnaise par des parachutistes de Poum au cours de grandes manœuvres dans le nord de la Nouvelle Calédonie (Koumac). Il a eu droit a des funérailles de marins en mer. Le cuistot fut désormais privé de son meilleur visiteur. (Commentaires de Jean-Marc Coindet et Joël Peignier)

La mascotte Balo

(Photo fournie par Jean_Marc Coindet)

La Bayonnaise sur Sleepway à Suva aux îles Fidji.

La Bayonnaise en carénage à Suva           Jean-Marc Coindet sous la Bayonnaise en carénage à Suva

(Photos fournies par Jean Marc Coindet)

La Bayonnaise sur Sleepway à Suva

(Photo fournie par Roger Gargadennec)

Equipe de football de la Bayonnaise.

Equipe de football de la Bayonnaise

(Photo fournie par Jacques Chaigne)

  Certificat de buveur de Kava

Buveur de Kawa: Le KAVA est une boisson traditionnel  que l'on trouve dans plusieurs îles du pacifique, pour ma part, j'en ai vu boire aux Nouvelles-Hébrides et aux Fidji, (donc chez les Mélanésien) mais on en bois certainement dans d'autres îles. (Je n'en ai pas vu chez les Polynésiens, mais il n'est pas impossible qu'ils en boivent aussi ?).
Le KAVA est fabriqué à base de racines que les femmes mâchonnent pour en extraire le jus. Ce jus reste ensuite à macérer, fermenter, quelque temps dans un récipient. Le résultat est âpre et fort.
(Commentaire Roger Gagadennec)

 

Équipage à Thio.

 

Maître mécanicien Saouzanet, le Second maître radio Mercier et le maître électricien Kerdraon

(Photos fournies par Jean Marc Coindet)

Maître mécanicien Saouzanet, quartier maître bosco et le maître électricien Kerdraon          Equipage dont le QM1 détecteur Tapalua originaire de Lifou

(Photos fournies par Jean Marc Coindet)

Equipage de la Bayonnaise a Thio

 

Volcan Tana aux Nouvelles Hébrides.

Quartier maître 2ème classe Gargadennec au milieu          Volcan Tana - Au premier plan Roger Gargadennec et montant dans le véhicule Michel Delmas

Volcan Tana

(Photos fournies par Roger Gargadennec)

QM2: Quartier maître 2ème classe électricien Alain Segal, quartier maître 2ème classe mécanicien Roger Gargadennec, quartier maître 2ème classe manoeuvrier Jean-Pierre Bellaubre.

Quartier maître 2ème classe Gargadennec au milieu

(Photo fournie par Roger Gargadennec)

Roger Gagadennec et Balo

(Photo fournie par Roger Gargadennec)

Fin 1969

Départ du bateau pour un carénage à Sydney. (Commentaires de Jean-Marc Coindet)

 

Noël:

Noël 1969

(Photo fournie par Roger Gargadennec)

1970

La Bayonnaise

(Photo fournie par Jacques Chaigne)

Nouméa: Le Lieutenant de Vaisseau Ribaud (à gauche) prend le commandement en remplacement du Capitaine de Corvette Remy (à droite), au centre le Capitaine de Vaisseau Lesaos, commandant de la marine en Nouvelle Calédonie. (Photo de Michel Delmas)

Le LV Ribaud (à gauche) prend le commandement en remplacement du CC Remy (à droite), au centre le CV Lesaos, commandant de la marine en Nouvelle Calédonie

(Photo fournie par QM infirmier Dropsy)

Prise de commandement

(Photo fournie par Alain Mercier)

Balo, la star en grande tenue lors d'un cocktail à bord. C'est lui la star ! (Commentaire de Michel Delmas)

Balo, la star en grande tenue lors d'un cocktail à bord

(Photo fournie par Michel Delmas)

Mai: Traversée Nouméa - Tahiti, les machines rendues l'âme du coté de Futuna, le remorqueur l'hippopotame ramène la Bayonnaise à Papeete.

L'Hippopotame au secours de la Bayonnaise     Remorquage vers Papeete

(Photos fournies par Alain Mercier et Michel Delmas)

13 mai: Bon anniversaire Michel !!!

     Anniversaire Michel Saisi      

(Photo fournie par Michel Delmas)

Base pointe Chaleix

Pointe Chaleix

(Photo de Roger Gargadennec)

 

Bougna (repas traditionnel Kanak) auquel la Bayonnaise a été invité par une tribu de la grande terre (Commentaires de Roger Gagadennec)

Préparation d'un bougna          Dégustation du Bougna

(Photo de Roger Gargadennec)

06 juillet 1970: Départ de deux collègues dont Jacques Chaigne le cuistot du bord.

Départ de Jacques Chaigne et d'un collègue          Départ de Jacques Chaigne et d'un collègue

 

(Photo fournie par Michel Delmas et Jacques Chaigne)

Défilé du 14 juillet.

Revue du 14 juillet

(Photo fournie par Michel Delmas)

Port Vila: "Les Daltons" à Suva: Patrick Bray, Michel Delmas, Yannick Bedouet, Reginald Lecourrieux, Jacky Legall, Joël Masson.

Les Daltons à Suva

(Photo fournie par Michel Delmas)

Nouvelle Zélande:

En piste !    Terre en vue !

Ballade en mini mok

(Photos de Roger Gargadennec)

Réveillon de Noël:

Jean Marie et Balo au réveillon de Noël 1970

(Photo fournie par  fournie par Jean-Marie Demaury)

1971

Article d'un journal d'Auckland en Nouvelle-Zélande : En photo, le QM infirmier Dropsy et le chien Balo.

Article sur Balo

(Scan fourni par Michel Delmas)

 

Bordée pour les Nouvelles-Hébrides: 

1er rang de gauche a droite: Kuntz  QM mécanicien - Dubois dit "Mini Mousse" QM bosco - Delmas QM Electricien.

2ème rang de gauche à droite: ? - QM Radio - Gargadennec Matelot mécanicien - Bellaubre QM bosco.

Derrière au moteur: Lecordier dit"Marcel" Matelot Mécanicien - à coté Legall QM Timonier.

Bordée pour les Nouvelles-Hébrides

(Photo fournie par Michel Delmas)

Match de football à Port Vila: Bayonnaise 2 - Equipe féminine Port Vila 1

Equipe de foot Bayonnaise aux Nelles Hébrides     Equipe de foot féminine Nelles Hebrides

(Photos fournies par  fournie par Jean-Marie Demaury)

Mooréa:

Mooréa

(Photo fournie par Michel Delmas)

Poste de manœuvre:

Poste de manoeuvre

(Photo fournie par Michel Delmas)

Michel Delmas de quart machine.

Quart à la machine

(Photo fournie par Michel Delmas)

Suva:

Bordée à Suva

(Photo fournie par Michel Delmas)

1972

4 et 5 novembre

La Mission Hydrographique du Pacifique, basée à Nouméa, à profité du passage de la Bayonnaise à Port Sandwich (île de Mallicolo - Nouvelles Hébrides) pour compléter les travaux hydrographiques réalisés par le BH2 la Boussole en mars 1972. Jacky L'Yavanc était présent à bord comme hydrographe pour cette mission. (Commentaires de Jacky L'Yavanc)

1973

La Bayonnaise est officiellement reclassée patrouilleur le 1er juin 1973 sous le matricule P654.

 

Escale à Tanna.

Debout dans le 4x4, Faulconnier, en arrière plan Croisi et devant Bebert           Volcan Tanna et son lac

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

Cratère du volcan Tanna           Bébert admire la vue

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

 

A bord.

Maître principal Aluze et quartier maître Piochot           Plongeurs de la Bayonnaise

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

1974

 

 

Septembre: La Bayonnaise et la Lorientaise à Mururoa lors des tirs nucléaires en atmosphère. Les patrouilleurs et les avisos participaient aux missions météorologiques durant la période des tirs, après chaque tirs les bâtiments venaient se ravitailler à Mururoa et repartaient à leur point météo respectifs, pour la Lore, c'était le point 21. (Commentaire de Jean-Claude Deymes)

La Lorientaise à coté de la Bayonnaise     La Lorientaise à coté de la Bayonnaise     La Bayonnaise devant la Lorientaise

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes)

La Bayonnaise sur docks à Papeete:

La Bayonnaise sur docks a Papeete

(Photo fournie par Pascal Cafaxe)

Balo, la mascotte du bord

(Photo fournie par Pascal Cafaxe)

Au large de Mururoa.

Au large de Mururoa           Au large de Mururoa

Au large de Mururoa           La cheminée de la Paimpolaise

Dépliage de la bache           Soirée cinéma à bord

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

L'équipage du bord

Au centre Baumegarde et Croisi           Rentrée des couleurs avec Badiani et Baumegarde

Inventaire de la coopérative par Azopardi

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

1975

Traversée de la Nouvelle Calédonie d'Ouest en Est par l'équipage.

Traversée de la Nouvelle Calédonie d'ouest en est     Jean François Charbonnie ret trois des huit femmes du chef     Le grand chef Virambat des Big Nambas

(Photos fournies par Jean François Charbonnier)

Jean-François Charbonnier lors d'un passage sur d'anciens ponts de mine

(Photos fournies par Jean François Charbonnier)

Les trois mécanos de la "Bay"  partant de la gauche Robelin, Daudon, Charbonnier

(Photo fournie par Marie-France Robelin)

Le 13 juin la Bayonnaise est échouée sur le récif Shelter en baie de Santal juste en face de la tribu Droueoulou à Lifou.

          La Bayonnaise est échouée sur le récif shelter           La Bayonnaise est échouée sur le récif shelter

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

(Scan fourni par Marie-France Robelin)

Durant l'échouage, l'équipage était au complet sauf "un marin" qui devait se marier le samedi. Heureusement car en rentrant le bateau est resté sur le récif. Résultat : à ce mariage il n'y avait que les femmes des Officiers-Mariniers. (Anecdote de Marie-France Robelin)

La Bayonnaise s'est échouée le 13 juin 1975 ou plutôt le jeudi 12 juin à 23h 58 sur le récif Shelter près de Lifou. Lors de l'échouage, la situation n'était pas critique. Le vent ayant changé de direction dans la nuit, le bateau avait bougé sur le corail et des voies d'eau s'étaient déclarées un peu partout. La réserve d'eau ayant été vidée pour alléger le bateau, les prises d'eau servant à refroidir les moteurs bouchées par le corail résultat : ni eau ni électricité.
Le 14 arrivaient près de la Bayonnaise, La Boussole, le Dunkerquoise et le Nouméa. C'est le samedi à 7 h que fut passée la première remorque par la Dunkerquoise, mais elle se prit dans le corail. Pendant que la Dunkerquoise préparait une nouvelle remorque le Nouméa en passa une à son tour, la Bayonnaise pivota pour revenir dans l'axe de son échouage. La Boussole à son tour passa une remorque et se mit à tirer de concert avec le remorqueur. La remorque de la Boussole céda, les aussières qui ceinturaient la Bayonnaise et sur lesquelles étaient frappées les remorques rendirent l'âme. Finalement il fallut les trois bateaux (ensemble) pour libérer la Bayonnaise du corail, il était 19h 57. Mais elle prenait l'eau de plus belle, en plus des moyens d'épuisement acheminés de Nouméa par avion, il fallut mettre en service ceux de la Dunkerquoise qui s'était mise à couple au mouillage. Les plongeurs visitèrent la coque (mon mari en faisait partie) et après que les pompes aient fonctionné toute la nuit, au jour, ils réussirent à colmater les brèches les plus importantes avec des plaques de plomb et de contre-plaqué clouées à même la coque. La Bayonnaise se mettait en route pour Nouméa le dimanche à 14 h 30 remorquée par la Boussole.
Et pendant ce temps là, les femmes des officiers-mariniers étaient au mariage du Second-maître (quel chance il avait eu de ne pas embarquer ! ).
(Commentaires de Marie-France Robelin)

La Bayonnaise échouée sur le récif Shelter     La Bayonnaise échouée sur le récif Shelter     La Bayonnaise échouée sur le récif Shelter

Article des "Nouvelles Calédoniennes" concernant la Bayonnaise

(Photos fournies par Michel Martin et Jean-François Charbonnier)

Elle a été tirée d'affaire par le remorqueur "Nouméa" dirigé par le commandant Jacques Nozeran, assisté par le patrouilleur "La Dunkerquoise" et le navire hydrographique de la MOP "La Boussole".

Déséchouage de la Bayonnaise dans l’ile de Mare en Nouvelle Calédonie en août 1975

Elle a été sommairement réparée sur la cale de halage de Nouville avant d'être envoyée à la DCN de Papeete pour une réfection plus complète. (Commentaires de Michel Martin et Jean François Charbonnier)

Article sur l'échouagePhoto sur l'échouage

(Articles fournis par Jean François Charbonnier)

Dommages de la coque en bois

(Photo de Jean François Charbonnier)

Sauvetage de naufargés d'un avion.

Recherche des naufragés           Recherche des naufragés

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

L'équipage du bord

Pascal Cafaxe, plage avant

(Photos fournies par Pascal Cafaxe)

Octobre 1975 un chalutier taïwanais fait naufrage sur Matthew.

Naufrage du chalutier Taïwanais     Naufrage du chalutier Taïwanais

(Photos fournies par Dominique Nasse et Jean François Charbonnier)

L'équipage écrit dans le sable pour le Neptune de la 16S, qui les recherche.

 

L'équipage écrit dans le sable pour le Neptune de la 16S, qui les recherche

(Photo fournie par Dominique Nasse)

Embarquement des naufragés devant la falaise de basalte noir de Matthew.

Embarquement des naufragés

(Photo fournie par Dominique Nasse)

Le radio (interprète), le patron Taîwanais et le CV Verdier, Comar Nouméa.

 

Le radio (interprète), le patron Taîwanais et le CV Verdier, Comar Nouméa

(Photo fournie par Dominique Nasse)

Débarquement des 20 naufragés Taïwanais à Nouméa.

     Débarquement des 20 naufragés Taïwanais à Nouméa     Débarquement des 20 naufragés Taïwanais à Nouméa

(Photos fournies par Alain Decosse et Dominique Nasse)

Deux plaques de bronze sont réalisées pour "marquer" Hunter et Matthew.

 

Plaque de bronze pour "marquer" Hunter et Matthew

(Photo fournie par Dominique Nasse)

En décembre 1975, la Bayonnaise est envoyée les poser: celle-ci, à Hunter. Plus tard, il y aura contestation par le Vanuatu.

Pose de la plaque

(Photo fournie par Dominique Nasse)

 

Equipage fin 1975

Equipage 1975

(Photo fournie par Jean François Charbonnier)

Noël 1975

Le Père Noël Jean- François Charbonnier à bord à la pointe chaleix

(Photo fournie par Jean François Charbonnier)

 

Coupée par l'avant par un cargo (Recherche la date). (Commentaires de Jean-François Charbonnier)

1976

Du 21 avril au 07 mai: Présence aux Nouvelles Hébrides.

Présence aux Nouvelles Hébrides

(Article fourni par Jean- Claude Jacquelin)

L'équipage de la Bayonnaise chez les Big Nambas

(Photo fournie par Jean- Claude Jacquelin)

Départ du dernier équipage de la Bayonnaise:

Départ de Alain Decosse et ses amis

(Photo fournie par Alain Decosee)

 

Elle sera désarmée cette année là.

1977

La Bayonnaise fut coulée comme cible au large de Tahiti par des tirs de MM38 par les aviso escorteurs EV Henry, Balny et Amiral Charner. Elle est dorénavant remplacée par la Dieppoise.

La fin de la Bayonnaise au large de Tahiti

(Photo fournie par Pascal Cafaxe)

La fin de la Bayonnaise     La fin de la Bayonnaise

La fin de la Bayonnaise     La fin de la Bayonnaise

(Photos fournies par Christian Lelandais)

La fin de La Bayonnaise

La fin de La Bayonnaise

La fin de La Bayonnaise          La fin de La Bayonnaise

(Photos fournies par Robert Butcher)

 La fin de La Bayonnaise

Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des sisterships     Les Sisterships     Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des sisterships Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des remerciements     Remerciements     Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des remerciements

Ecrivez moi

Vous avez navigué sur La Lorientaise, La Paimpolaise, La Dunkerquoise, La Dieppoise, La Bayonnaise, La Malouine, vous avez croisé le chemin des ces bateaux, contactez moi pour faire revivre ensemble ses bâtiments qui ont fait notre bonheur en cliquant sur l'enveloppe ci dessus.

frederic.schaller@numericable.fr

 

Livre d'or

Livre d'or

 

Je recherche des papiers: Consigné à bord, passage de la ligne, menu du bord, etc...

Site créé le 18 octobre 2006 - Changement d'hébergeur le 13 octobre 2010 et mise à jour le 13 03 2017.