Bande légendée "La Lorientaise"

Bande légendée "La Bayonnaise" Bande légendée "La Dieppoise" Bande légendée "La Dunkerquoise" Bande légendée "La Malouine" Bande légendée "La Paimpolaise"
Cliquez sur la bande légendée "La Bayonnaise" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Dieppoise" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Dunkerquoise" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Malouine" pour accéder à l'histoire du bâtiment Cliquez sur la bande légendée "La Paimpolaise" pour accéder à l'histoire du bâtiment

 

1952 à 1954

Mis en chantier le 13 juin 1952 au chantier Saint John Dry Docks dans le Nouveau-Brunswick au Canada, le dragueur HMCS Miramichi, type AMC Bay immatriculé 150 est lancé le 4 mai 1954.

Mise à l'eau du H.M.C.S. Miramichi aux chantiers Dry Dock, Saint John, New Brunswick

(Photo fournie par le site canadien www.mccord-museum.qc.ca/fr)

Il est mis en service le 30 juillet 1954 et désarmé peu de temps après le 01 octobre 1954.

  HMCS Miramichi

(Photo fournie par le site canadien Readyayeready.com)

Miramichi

Le 13 novembre 1954 il est remis en service.

Il fut ensuite rapatrié en France et escorté par la frégate "l'Aventure" jusqu'aux Açores.

Ecusson de la Frégate l'Aventure

 

Il est refondu en dragueur côtier à Brest de 1959 à 1960 et appelé La Lorientaise sous le matricule M731.

Insigne la Lorientaise           Insigne la Lorientaise   

1960 à 1962

Unité marine Dakar

La Lorientaise est affectée à Dakar avec le lieutenant de vaisseau Hubert Gagelin a son commandement.

1962

1er octobre :Le quartier maître timonier a mis les pieds pour la première fois sur le bateau à Cherbourg, le M731 était déjà en plein chantier et totalement inhabitable d’où son retour sur le Clemenceau.

1er décembre: Le quartier maître timonier  a officiellement embarqué le 1er décembre 1962.

4 décembre: 6 marins à bord seulement. Ils mangent et dorment au dépôt de Cherbourg car à bord c’était toujours en travaux.

10 décembre: Les marins installent des climatiseurs et des bannettes supplémentaires. Ils travaillent à bord, le reste du temps ils sont au dépôt.

15 décembre: Les marins quittent le dépôt pour l’ESDRA (Escadrille de dragage). 

1963

 

13 janvier:  La Lorientaise passe du quai dans un bassin pour être à sec. Dans le même temps la Paimpolaise arrive en provenance de Dakar.

14 janvier:  Le nouveau commandant arrive.

18 janvier: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Jacques Bodin.

6 février: Toujours à l’ESDRA. Les marins timoniers installent toutes leurs cartes et documents dans la chambre des officiers mariniers car sur le bateau il n’y a plus de place, les ouvriers démolissant tout. Le local ou se trouve le timonier, le secrétariat est tout démonté. Dans un coin il y a un lit de camp plié, son lit. Au pied il y a une chaufferette. 

25 mars: Match de foot.

23 avril:  La Lorientaise est ficelée avec des filins d’acier (essai de point fixe) premiers essais des moteurs.

 Le vélo immatriculé aussi M731, les locaux de la DCAN derrière le QM1 bosco Juliard de garde     Pause cigarette de Claude Lunel et Ricordel     Poste equipage

(Photos fournies par Claude Lunel)

24 avril: Carénage presque terminé et exercices postes de manœuvre, poste de combat, de navigation.

25 avril: Sortie en mer.

Equipage de la Lorientaise à Cherbourg

(Photo fournie par Jacky Julliard)

3 mai: Les sorties en mer sont terminées et la Lorientaise est prête pour partir pour Brest.

      

Article sur le départ de la Lorientaise           Article sur le départ de la Lorientaise

(Articles de journaux fournis par Claude Lunel)

Premier embarquement d'un équipage français sur un bateau flambant neuf.

     Premier équipage de La Lorientaise     Premier équipage de La Lorientaise

(Photos fournies par Jean Paul Barrere)

Parcours de la Lorientaise

(Articles fournis par Claude Lunel)

Article sur la traversée de la Lorientaise

 

10 mai: Après quelques essais officiels, La Lorientaise appareille de Cherbourg pour Brest le 10 mai par une météo dont est coutumière cette région avec un temps de force 7/8. Lors de ce transit le bateau filait a 12 nœuds face à la lame. Pour un bateau de ce type, cela signifie deux pas en avant, trois pas en arrière. Un bosco expérimenté décida de réduire la vitesse à 4 nœuds. La pacha sentit cette baisse de régime de sa couchette, se qui valu une réprimande à ce bosco.

Le cuistot et le commis étant malade, une partie de l'équipage décide de prendre le repas en main. Le carrelage de la cuisine ressemblant à une savonnette, les cuistots par intérim attachent leur ceinture à la rampe de la cuisinière pour être tranquille.

Traversée Cherbourg - Brest

(Photo fournie par Claude Lunel)

11 ou 13 mai: L'arrivée sur Brest prévue le 11 mai au matin  ne se fera en réalité qu'en fin d'après-midi. La manœuvre pour l'arrivée a quai fut très difficile que le bateau  se retrouva cul à quai.

Cinq jours plus tard, La Lorientaise appareille pour sa nouvelle affectation à Nouméa en Nouvelle Calédonie.

Poste de manoeuvre:  De gauche à droite: QM Georges, QM Bouquet, Matelot Gauteur, QM1 commis Floridas, QM1 Mécanicien Croq et second maître Talarmin.

Le QM1 commis Fleuridas passera à l'eau après avoir servi du salami avec des asticots, heureusement nous étions à quai ! (Anecdote de Alain Gauteur)

Poste de manoeuvre

(Photo fournie par de Alain Gauteur)

27 mai: Escale aux Açores.

La Lorientaise est amarrée sur le quai de la levée qui protège Ponta Delgada. C’est le côté « base marine » et  port de commerce. En face se trouve la ville. Sur la partie la plus à gauche de la photo, de l’autre côté du port on voit distinctement l’église « Igreja » Sao Pedro.

 

Visite de l’île (14 personnes), les geysers de Furnas, le lac de Furnas, les plantations d’ananas, le pique-nique et baignade. Le long du bateau des vieilles femmes viennent nous demander à manger. (Commentaires de Claude Lunel)

La Lorientaise à quai à Punta Delgada aux Açores

Parc botanique de Terra Nostra aux Açores

Au parc botanique de Terra Nostra

De gauche à droite: Homme à lunette (civil) ?, Second maître mécanicien Verdier, Matelot équipage Gauteur, second maître mécanicien Talarmin et second maître mécanicien Sireuil

(Photos fournies par Jacques Sireuil)

1 juin: Appareillage en début de matinée pour Fort de France.

Au large des Açores

(Photo fournie par Claude Lunel)

10 juin: Escale à Fort de France en Martinique.

23 juin: Escale à Pointe à Pitre en Guadeloupe.

2 juillet: Match de foot avec l'unité marine de Fort de France (le terrain se trouvait dans une caserne de l'infanterie de marine). Match perdu 3 à 2.

12 juillet: Escale aux Saintes.

14 juillet: Escale à Basse Terre en Guadeloupe. La Lorientaise à participé au défilé. 7 marins dont Claude Lunel le timonier et un chef ont paradés sur un véhicule découvert de la gendarmerie, assis dos à dos, fusil entre les jambes.

Escale à Basse-Terre     La joie d'une prochaine escale en Martinique

(Photos fournies par Jean Paul Barrere)

18 juillet: Escale à Fort de France en Martinique. 

Retrouvailles avec la Paimpolaise qui était tombée en panne aux Açores.

Accostage un peu trop vif à Fort de France. Un trou dans la coque au niveau des groupes électrogènes. Cabotage du coté de l'île du diamant. Retrouvailles avec des anciens collègues de "La Cigale". Échange d'une grosse poubelle de langoustes contre un quartier de boeuf. Les langoustes qui devaient être partagées au repas, l'équipage n'en a pas vu le bout d'une antenne. Sacré commandant !

Arrivée de La Lorientaise à Fort de France

(Photo fournie par Jean Paul Barrere)

10 août: Appareillage avec la Paimpolaise pour une longue traversée.

          

Passage du canal de Panama en compagnie de la Paimpolaise.

Entrée du canal de Panama en compagnie de La Paimpolaise

(Photo de Jean Paul Barrere)

La région des lacs du canal de Panama.

     Passage de la Lorientaise du canal de Panana    

(Photos fournies par Gérard Fradet)

 

Rencontre avec le destroyer USS Douglas de l'US Navy sur le lac Gatun dans la canal de Panama.

Destroyer USS Douglas H. Fox de l'US Navy

(Photo fournie par Gérard Fradet)

 

 Navigation en eaux resserrées dans le canal de Panama.

Passage de la Lorientaise du canal de Panana           Passage de la Lorientaise du canal de Panana

(Photos fournies par Gérard Fradet)

 

Navigation en eaux resserrées dans le canal de Panama. Veille arrière et local barre.

Matelot électricien Gérard Fraget     Matelot électricien Gérard Fraget     Quart au local barre

(Photos fournies par Gérard Fradet)

 

Passage à Gaillard Cut, montagne où de nombreux ouvriers ont péri pour creuser 13 kms de canal sur 92 mètres.

Gaillard Cut     Plaque commémorative à Gaillard Cut

(Photos fournies par Gérard Fradet)

 

Les mules chargées de tracter les bateaux dans le système d'écluse de Gatun avec l'accès à l'océan Pacifique.

Passage de la Lorientaise du canal de Panana

(Photos fournie par Gérard Fradet)

Escale à Balboa et visite de Panama city et les ruines de l'ancienne cathédrale détruite en 1672 sur l'ancienne Plaza Mayor a Panama Viejo.

          

(Photos fournies par Gérard Fradet)

 

Le voyage de la Martinique au canal s'effectua avec une mer forte mais avec les lames par l'arrière. Le canal monte de 25 mètres puis traversée du lac en enfin redescente vers le pacifique. Le canal est une véritable organisation. Le canal est double, une flux montant et un flux descendant. Au début 3 écluses pour monter. Dans l'une de ces écluses nous avons croisé (dans l'autre flux) le sous-marin nucléaire américain Andrew Jackson SSBN 619, 130 mètres de long.

On ne paraissait rien à côté de lui. De tous les cotés des écluses de petits trains à crémaillères guident le bateau dans les écluses. 4 par bateau. Ils montent des pentes de 45 degrés. Les paysages sont fabuleux. Le lac est aussi très surprenant avec la forêt vierge autour par endroit. Il paraît qu’il y a des crocodiles dedans. Nous voyons des chars et des auto-mitrailleuses américaines camouflés, pour la protection du canal. Et suit ensuite la description de l’escale à la base américaine. (Commentaires de Claude Lunel)

 

15 août au 18 août: Escale au bout de Balboa à Panama à la grande base navale américaine Rodman qui commande l'entrée du canal Panama coté pacifique et assure en fait la sécurité du canal pour les USA.

Baignade dans la très grande piscine de la base en compagnie des familles des marins américains. Il y avait plus de femmes que de marins américains, les marins de la Lorientaise y seront très remarqués.

 

23 août: Escale à Acapulco au Mexique. Départ le 28 août.

A Acapulco le 25 août 1963

(Photo fournie par Jacques Sireuil)

Degauche à droite: Second maître mécanicien Sireuil, QM1 Coulanges, , QM1 Mécanicien Barrere et second maître mécanicien Verdier

 

02 septembre: Escale à San Diégo aux Etats Unis. Départ le 10 septembre.

A San Diégo ou les marins avaient un semblant de ligne afin d'essayer d'attraper leur repas, en effet les frigos étaient vides, heureusement que la Paimpolaise était là.

L’équipage visite Disneyland ( voyage en bus jusqu’à Anaheim, Californie, située à 150 kms au nord de San Diego et à 50 kms au sud de Los Angeles).  Prix de groupe obligeant,  nous avons des tickets « junior ».

L’équipage visitera également Knott’s Berry Farm  et Ghost Town ( parc à thème, ville de cow-boys reconstituée avec attaque de train par les Indiens, bagarres à coups de revolvers dans la rue du saloon, recherche de pépites d’or à la mine avec une batée (on trouve « parfois » de très petites pépites) J'ai la doc de l'époque. etc. etc. (Commentaire de Claude Lunel)

Billets Disneyland

18 septembre: Escale à Honolulu à Hawaï. Départ le 22 septembre.

28 septembre: Passage de la ligne.

Certificat de passage de la ligne du quartier maître timonier Claude Lunel

(Diplôme fourni par Claude Lunel)

Passage de la ligne - En coiffe rose le second maître Sireuil

(Photo fournie par Jacques Sireuil)

01 octobre: Arrivée à Papeete. 

Escale ou la Paimpolaise rejoint sa nouvelle affectation. Accueil des 2 bateaux par des danses traditionnelles. La Lorientaise étant amarrée à couple de la Paimpolaise. L'équipage des deux bateaux est séduit par l'accueil. Plus tard la Lorientaise laissera la Paimpolaise à ses nouvelles vacations.

Arrivée de La Paimpolaise, la Lorientaise suivra à couple quelques minutes après     Arrivée de la Lorientaise pour se mettre à couple de la Paimpolaise

     (Photos fournies par Claude Lunel)

La Paimpolaise à quai a l'arrivée à Tahiti avec les équipages des deux dragueurs     La Paimpolaise à quai a l'arrivée à Tahiti avec les équipages des deux dragueurs

La Paimpolaise à quai a l'arrivée à Tahiti avec les équipages des deux dragueurs

(Photos fournies par Jean Paul Barrere et Claude Lunel)

Accueil à Papeete

(Photo fournie par Gérard Fradet)

Octobre: Missions à Makatea, Raiatea, Bora Bora.

07 octobre: Autorisation de découcher avec la signature de Marlon Brando au verso.

Autorisation de découcher     Autorisation de découcher - Verso avec autographe

 

Ile de Raiatea. Nous étions 3 au bar de la « boite de nuit » de l'île ou plutôt 4.  Alain Gauteur matelot de son état, Claude Lunel le timonier, un 3ème larron du bord (qu’il se fasse connaître ) et  … le célèbre acteur américain  Marlon Brando. Ce dernier vivait en Polynésie depuis le film "les révoltés du Bounty". Autographe please ? Le premier fût signé sur une autorisation de découcher à Papeete du timonier. Le marin oublié eut droit au second. Quant au matelot il se contenta de la bière offerte par Marlon Brando à ses 3 admirateurs.   "Christian Fletcher", personnage que joua Brandon dans le film disparu avec sa vahiné au moment ou les autres permissionnaires de la Lorientaise arrivaient au bar. (Commentaires de Alain Gauteur et Claude Lunel)

Autographe de Marlon Brando

Autographe Marlon Brando     Affiche "Les révoltés du Bounty"

(Photos fournies par Claude Lunel)

Fin octobre - début novembre: Futuna, Wallis, Futuna.

Mission à Port Villa. Les réserves d'eau sont à sec. L'équipage se propose d'acheter l'eau à terre. Le commandant propose de mettre le bouilleur en service. Avec la chaleur du compartiment, les relais thermiques tombaient sans arrêt. Sacré commandant !

6 novembre: Arrivée à Nouméa pour son affectation définitive.

23 novembre: Carénage à Suva aux îles Fidji. Les marins apprennent l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre. A Suva il était 5h30 du matin le 23 novembre.

Carénage aux îles Fidji

(Photos fournies par Claude Lunel)

     En compagnie d'un policier Fidjien     Aux îles Fidji

 Certificat de buveur de Kava

 Certificat de buveur de Kava

(Scan fourni par Claude Lunel)

Lors d'une soirée au Golden Dragon, un grave accident de la circulation a eu lieu devant sa porte. Alors que nous y arrivions un soir un de mes meilleurs copains, Lebouteiller (le blond sur la photo à ma droite en tenue de football bleu noir) s’est fait bouler très méchamment par une voiture. Fracture du bassin, direction the “Colonial War Memorial Hospital”. Cet hôpital était ségrégationniste aussi Le bouteiller s’est retrouvé chez les « blancs ». mais pas raciste dès qu’il alla mieux il devint le plus « attentionné » patient du personnel de couleur. Avec son fauteuil roulant il ‘ coursait’  les petites infirmières noires dans les couloirs en laissant traîner ses mains au passage. Elles riaient et aimaient bien ce ’blanc’ sympa. La nourriture de type anglo-saxonne y étant parfaitement infecte nous lui apportions de vrais ‘repas’ du bord comme des biftecks . Mais le temps du carénage n’était pas assez long pour qu’il se remette complètement et nous sommes partis sans lui. Il nous a rejoint plus tard à Nouméa par avion. (Commentaires Claude Lunel)

8 décembre: Retour à Nouméa.

La Lorientaise à Chaleix

(Photo fournie par Claude Lunel)

 

Courant décembre: Escales à Spiritu Santo et Uiepara-para aux Nouvelles Hébrides.

1964

La Lorientaise

(Photo de Charles Limonier retrouvée en carte postale)

4 janvier: Retour à Nouméa.

25 janvier: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Philippe Sainte Claire Deville

26 janvier: Match de foot. La Dunkerquoise - La Lorientaise 2-0. 

1er février: Iles des Pins.

14 février: Iles Chesterfield.

Iles Chesterfield, omelette de tortue en vue

(Photo de Claude Lunel)

 

16 février: Brisbane en Australie. Les marins de la Lorientaise donneront leur sang pour les marins australiens suite à la terrible collision six jours plus tôt entre le porte-avions Melbourne et l’escorteur Voyager qui fut coupé en deux, coula et fit 82 morts.

Insigne HMAS Voyager               Insigne HMAS Melbourne

     Les dommages du HMAS Melbourne     Les dommages du HMAS Melbourne

(Photos du site Wikipédia et information fournie par Claude Lunel)

Dernier voyage du HMAS Voyager     La fin du HMAS Voyager     Les blessés de la terrible collision

Courant février: Iles de la Loyauté: Maré, Lifou et Ouvéa.

4 mars: Suva aux îles Fidji.

26 avril: Auckland puis Whangarei en Nouvelle Zélande.

A quai à Auckland: Alain Gauteur et André Augier.

A quai a Auckland

(Photo fournie par Alain Gauteur)

Auckland: Remise du dernier bombardier "Lancaster" de l'armée Française au musée néo zélandais.:

Remise du dernier bombardier Lancaster au musee Neo Zelandais

(Photo fournie par Alain Gauteur)

A quai à Whangerai: Claude Lunel.

               Escale à Whangarei     Escale à Whangarei

Escale à Whangarei     Escale à Whangarei

(Photos fournies par Claude Lunel)

Début mai: Île des Pins.

9 mai: Nouméa.

Monnaie de 20 francs CFP de Nouméa.

     Vingt francs           Vingt francs

(Scans fournis par Claude Lunel)

31 mai: Wallis et Futuna.

Chants et danses des iles Wallis et Futuna (1964): Ces chants et danses ont été enregistrés en 1964 aux iles Wallis (Uvea) et Futuna, à l'occasion de fêtes données pour l'accueil de l'armée française. Ils constituent un témoignage rare de folklore polynésien, authentique et varié. Toutes les régions des deux îles sont représentées dans une trentaine d'extraits sonores totalisant environ une heure et demie.

Lien: http://thomas.baudel.name/Personnel/wallis-futuna

4 juin: Nouméa.

7 juin: Archipel des Belep, puis Tiga aux îles de la Loyauté.

13 juin: Nouméa.

15 juin: Iles de la Loyauté.

     Match de foot aux îles de la Loyauté     A Ouvéa devant l'église du village

(Photos fournies par Claude Lunel)

22 juin: Nouméa.

14 juillet: La Lorientaise sous grand pavois

La Lorientaise sous grand pavois pour le 14 juillet

(Photo fournie par Claude Lunel)

Août: L'arrivée d'un petit nouveau comme plongeur de bord

Livret militaire Jacques Camail     Livret militaire Jacques Camail

En tenue de plongée.

Jacques Camail en tenue de plongée          Les plongeurs du bord

(Photos fournies par Jacques Camail)

En tenue de faction..

Matelot Jacques Camail     Le bout de bois Bouquet en pleine "faction" sur la plage arrière

(Photos fournies par Jacques Camail)

Transport dans une caisse de l'ancre de l'Astrolabe vers "Botany Bay". Le mystère du naufrage de La Pérouse à fait couler beaucoup d’ancres. Celles de l’Astrolabe et de la Boussole bien sur.

     Ancre de l'Astrolabe                Ancre de l'Astrolabe

(Photos fournies par Claude Lunel)

28 août: Sidney en Australie.

A Sydney Claude Lunel entouré d'un marin australien, du bosco Juliard et bien sur de l'ancre     QM1 bruneau et l'ancre de l'Astrolabe

(Photos fournies par Claude Lunel et Alain Gauteur)

Mazoungou, Jacky Julliard, officier australien, Bouquet, commandant Bodin

(Photo fournie par Jacky Julliard)

Article Claude Lunel

(Article du courrier de l'ouest diffusé le 11 mai 2005)

 

Fanion du H.M.A.S Parramatta gagné au foot à Sydney

Fanion de football du H.M.A.S Parramatta           HMAS Parramatta

(Scan fourni par Claude Lunel)

2 septembre: Iles Norfolk.

24 septembre: Nouvelles Hébrides puis île Tana et île Inawa.

Excursion au volcan a Tana:

Escalade du volcan en activité (impressionnant le cratère qui tire des salves en permanence et couvre de cendre au loin la Lorientaise au mouillage). Pendant tous nos déplacement sur le volcan nous étions pistés et épiés par les autochtones adeptes de John Frum.  

Pas question de prendre un souvenir du volcan sous forme de morceaux de lave. On nous avait prévenu à l’avance d’éviter d’avoir des problèmes avec la population. Pour accéder au pied du volcan nous avions à notre disposition la Jeep. De toutes façons à l’intérieur des terre c’était plus des pistes que des routes. (Commentaires de Claude Lunel)

Equipage de la Lorientaise a l'ile de Tana

(Photo fournie par Jacky Julliard)

Article Cols Bleus - Dans le Pacifique

Article du journal Cols bleus " "Dans le Pacifique"

(Article fourni par Alain Gauteur)

Arrivée aux îles Tonga: De gauche à droite, Second maître Guenneau (Successeur de Talarmin), QM1 mécanicien Croq, QM Georges, QM Bouquet, Matelot Gauteur et Dutheil.

Arrivée aux îles Tonga

(Photo fournie par Alain Gauteur)

 

11 octobre: Nukualofa aux île Tonga.

Carte de vœux typique des Tonga achetée à Nukualofa ayant la particularité d'être en TAPA, ce tissu en écorce d'arbre répandu dans toute l'Océanie. J'ai le souvenir que les conscrits de Wallis et Futuna que nous transportions vers Nouméa pour faire leur service militaire embarquaient avec eux des couvertures en tapa pour le voyage. (Commentaires de Claude Lunel)

Carte de voeux des Tongas     Carte de voeux des Tongas

(Scans fournis par Claude Lunel)

29 octobre: Suva aux îles Fidji.

Carénage à Suva.

Carénage à Suva

(Photo( fournie par Jacques Camail)

Carénage à Suva           Carénage à Suva

(Photos fournies par Gérard Fradet)

 

Avant match de foot à Suva.

Claude Lunel, gardien de but de La Lore et son collègue

(Photo fournie par Claude Lunel)

 

28 novembre: Nouméa, puis Pago Pago aux îles Samoa.

Pago Pago

Bougnia     Bougnia

(Photos fournies par Claude Lunel)

 

A la fin de l’année 1964, l’équipage de la lorientaise fait le tour du « caillou » avec le Douglas C.54 n° 48 de l’aéronaval (souvenir du président Truman au Général de Gaulle) basé à la B.A.N. Tontouta Nouvelle-Calédonie. Il rapatriera de Papeete à Nouméa le 21 juin 1965 l’équipage qui vient de passer 25 mois sur la Lorientaise. Le 21 janvier 1982, le C-54 s'écrase sur le Mont Kokoreta Nouvelle-Calédonie et  les sept occupants sont tués. Ainsi s'achève la carrière du C-54  n° 48 dans l'Aéronautique navale.

 Douglas C54

 

1965

23 janvier: Nouveau commandant, le Lieutenant de Vaisseau Philippe Sainte Claire Deville.

L'équipage avec le nouveau pacha          Premier équipage de La Lorientaise

(Photos fournies par Claude Lunel et Jacques Camail)

 

Une première : La Lorientaise accoste à l’île des pins.

 

Nous avons bien accosté à l'île des pins, par une improvisation soigneusement préparée, à la seconde mission. La première fût consacrée à la découverte du paysage et de son hydrographie, à la reconnaissance du wharf et de son environnement, sans oublier l'établissement d'assez mauvaises relations avec le gérant du relais de Kanumera.

Le wharf étant d'apparence fragile, nous avons, en arrivant, mis un Zodiac à l'eau pour porter à terre et capeler au pied d'un cocotier bien placé, l'extrémité de notre aussière la plus longue. Puis la Lorientaise a mouillé à quelque distance du wharf et s'est évité de façon à se présenter pour accoster "Arrière à quai" et finir moteurs stoppés, en se déhalant sur l'aussière. La petite exploration de la mission précédente avait effectivement révélé qu'accoster était faisable, à condition d'être bien tenu devant et d'avoir le moins possible recours aux hélices dès que l'on arrivait à une quinzaine de mètres de l'extrémité du "quai". La manœuvre se déroula sous l’œil du gendarme de l'île qui ne cachait pas son inquiétude... pour son wharf, pas pour le bateau.  Il retrouva rapidement sa bonne humeur en constatant que le matériel et les provisions destinés à la colonie de vacances étaient débarqués en un tournemain. Pour appareiller, il a suffi de tout l'arguer derrière, de virer la chaîne et de remonter l'ancre. Et la fois d'après, on a recommencé, ce qui a grandement facilité les mouvements, à pied sec, des enfants. (Anecdote de PSCD)

Départ de Nouméa.

1 mars: Papeete, puis Huahiné, Motu One, Maupihaa (Mopélia) et Makatea aux île Tuamotu.

la Lorientaise devait déposer du matériel (de chercheurs) à Mopélia. L’entrée dans la passe était très dangereuse, le courant de sortie était limite pour nous. Le commandant Sainte Claire Deville fidèle à sa réputation osa et ce fût la cata. Les 2 moteurs en avant toute (le bateau n’était plus gouvernable dans la passe) il força le passage en arrachant tout. Voies d’eau multiples paillet makaroff obligatoire, compartiments envahis (les pompes de cales vont tournées en permanence, anodes sous la coque arrachées, les hélices en choux-fleurs. Retour au ralenti et cahin-caha jusqu’à Papeete. Pour réparer la Lorientaise est montée sur le slip flottant avec à coté de nous un voilier le « neo vent ». Alors que se profilaient des instants de délices à Papeete grâce au temps de remise en état, Claude Lunel le timonier fut prié de prendre son sac et de le poser sur la Paimpolaise, le timonier faisant défaut. (Commentaires Claude Lunel)

Jacques Camail le plongeur de bord a dû boucher le trou sur la coque, lors de l’accident à Mopélia.

Avril mai: Départ de Alain Gauteur par le cargo mixte " Le Calédonien" à destination de Marseille.

23 juin : Claude Lunel, le timonier quittera cette grande aventure non sans regrets.

Livret militaire Claude Lunel     Livret militaire Claude Lunel

(Scans fournis par Claude Lunel)

Livret militaire

Nouvelles Hébrides:

Small Nambas     Small Nambas

 (Photos fournies par Jean-Paul Dueme)

Débarquement aux îles Surprise.

     Débarquement dans les îles Surprise     Débarquement dans les îles Surprise

 (Photos fournies par Jean-Paul Dueme)

Assistance de la Lorientaise suite à un cyclone.

Fret pour la Côte Est suite à un cyclone

 (Photo fournie par Jean-Paul Dueme)

 

Livret militaite et livret de solde de Jean Noel Leboulanger à bord de La Lorientaise du 07 septembre 1965 au 20 novembre 1967

                                            

1966

Débarquement dans les îles.

     Commandant Ste Claire Deville et QM Dueme

 (Photos fournies par Jean-Paul Dueme)

En route pour un carénage à Diégo Suarez.

Papouasie Nouvelle Guinée.

Usine à caoutchouc

 (Photo fournie par Jean-Paul Dueme)

Darwin.

Kangourous à Darwin

 (Photo fournie par Jean-Paul Dueme)

Cochin.

  Policier à Cochin     En ballade à Cochin

 (Photos fournies par Jean-Paul Dueme)

20 août: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Gérard Corblet. Présentation de l'équipage par l'Enseigne de Vaisseau Muller et départ du Commandant Sainte Claire Deville.

Prise de commandement du Lieutenant de Vaisseau Corblet

(Photo fournie par Lionel Emo)

Prise de commandement du Lieutenant de Vaisseau Corblet     Départ du commandant Sainte Claire Deville

(Photos fournies par Jean-Noël Leboulanger)

 

Après son carénage à Diego Suarez (septembre-octobre 1966), la Lorientaise a rejoint son affectation à Nouméa en faisant escale à Cochin aux Indes, Penang en  Malaisie, Surabaya en Indonésie, Port Moresby en Nouvelles Guinées et enfin Nouméa. (Commentaires de Lionel Emo)

 

Monnaie de 200 ariary malgache.

billet de banque malgache en circulation en 1966 à Diego Suarez. Avec ça le soir, on pouvait s'acheter sur le trottoir (entre autres) d'excellentes brochettes de Zébus avec une sauce au piments (forts).  (Commentaires de Lionel Emo) 

     200 ariary malgache     200 ariary malgache

 (Scans fournis par Lionel Emo)

Octobre: Partie de l'équipage sur la plage arrière.

Un élec, QM Mécano Dueme et QM elec Emo     Partie de l'équipage sur la plage arrière

(Photos fournies par Lionel Emo et Jean-Paul Dueme)

Novembre: escale à Penang. Permissionnaires devant "le temple aux serpents" (endroit à déconseiller aux personnes qui ont la phobie des reptiles).

Anecdote : le soir, les marins de la Lorientaise sont sortis en "boite" évidemment. ils ont eu la surprise de constater qu'ils pouvaient inviter les filles à danser avec un ticket qu'il fallait acheter en dollar.(chose inconcevable pour des Français). En fait Penang servait de base de repos pour les GIs en intervention au Vietnam, les marins de la Lore ne faisaient pas le poids au niveau "money". Il y a eu quelques essais mais l'expérience s'est révelée décevante. (Commentaires de Lionel Emo)

 

     Penang     Penang     Penang

(Photos fournies par Jean-Paul Dueme et Lionel Emo)

Novembre: Passage de la ligne des tropiques entre Penang et Surabaya, en mer de Java.

Passage de la ligne des tropiques entre Penang et Surabaya     Passage de la ligne des tropiques entre Penang et Surabaya

(Photos fournies par Lionel Emo)

     Passage de la ligne des tropiques entre Penang et Surabaya - Lionel Emo     Passage de la ligne des tropiques entre Penang et Surabaya - Lionel Emo et Rapidas

(Photos fournies par Lionel Emo)

Passage du tropique en mer de Java     Passage du tropique en mer de Java

     

Jeune officier barbouillé     Et voilà le travail !

(Photos fournies par Jean-Paul Dueme)

 Maître électricien     Passage de la ligne

         

Baptême passage de la ligne Lionel Emo

(Scan fourni par Lionel Emo)

Anecdote : en quittant le port le bateau s'est soudain trouvé privé de ses moteurs et groupes électrogènes (situation très embarrassante), les mécaniciens ont heureusement trouvé rapidement la cause de la panne. Les filtres de l'eau de refroidissement des moteurs étaient colmatés par des algues flottantes dans le port.
le problème fut résolu assez rapidement (ouf) et la Lore put reprendre sa route vers port Moresby .

Novembre: Équipe de foot de la "Lore" à Port Moresby en Nouvelle Guinée, puis après le match.

 Equipe de foot 1966

Après l'effort, le réconfort

Matelot Motel des OM Néné Mébouédé le caldoche, Martinez le cuistot, Raymond Joly le cannonier, ?, Hamel  "La Gualliole" le bosco, Lionel Emo l'électricien

Lavalle le mécano, ? Stéphanne Legrix de la Salle, O4 Faudel, ?, ?

(Photos fournies par Lionel Emo)

Une anecdote, savoureuse si l'on veut !!!

Après avoir quitté Port Moresby pour Nouméa, le bateau a été bien secoué comme évidemment cela arrivait souvent. Le maître d'hôtel préparait de le viande hachée pour les officiers avec le hachoir à viande (Une machine manuelle à roue), la cuisine n'était pas un endroit idéal par gros temps, le maître d'hôtel, déséquilibré par un roulis important mis son pouce (avec le quel il poussait la viande) dans la machine et se coupa  une bonne partie de la phalange. L'infirmier récupéra le morceau et le mis dans un bocal de formol en espérant qu'il put être remis à l'hôpital. La Lorientaise étant trop loin des côtes, le maître d'hôtel ne pur récupérer son pouce. La viande hachée fut jetée, évidemment et les requins ont dut se régaler. (Commentaires de Lionel Emo)

 

Novembre: Surabaya.

       Ririères à Surabaya     Cavaliers à Surabaya

 (Photos fournies par Jean-Paul Dueme)

          

Décembre: La Lorientaise rejoint Nouméa, son port d'affectation.

Réveillon du 31 décembre 1966 à bord à Nouméa:

De près à droite: Gilbert Munier Motel des Officier, Rapidas, Maître électricien Guillemin, Missilier Joly, Maître Ballet, Second maître mécanicien André Fitament (Dédé) et de dos Beaudet le radio.

Réveillon du 31 décembre 1966

(Photo fournie par Lionel Emo)

1967

 

la Lorientaise à son poste sur ponton à la base Chaleix.

Base Chaleix

(Photo de Lionel Emo)

 

Kiki, la mascotte du bord, 

il avait fait la traversée de Nouméa à Diego et retour Diego - Nouméa, malheureusement il avait la fâcheuse habitude quand il était à terre de courir après toute sorte de véhicules et il est mort accidentellement à l'anse Vata à Nouméa. (Commentaire de Lionel Emo)

     Kiki, la mascotte de la Lorientaise     Kiki, la mascotte de la Lorientaise

(Photos fournies par Lionel Emo)

Kiki, la mascotte de la Lorientaise

Iles Loyautés: Pêche d'un serpent "Tricot rayé"

Pêche au tricot rayé

 (Photo fournie par Jean-Paul Dueme)

Mars: Préparation d'un méchoui sur l'île des Pins 

Ile paradisiaque au sud de la Nouvelles Calédonie ou la Lore faisait souvent la navette avec l'île des Pins, un troc s'était instauré avec les pécheurs locaux ((Langoustes contre containers de cambusard), le vin n'était pratiquement pas bu par l'équipage remplacé par de la bière en boîte.
Un troc s'était instauré avec les pêcheurs locaux (langoustes contre containers de cambusard)
le vin n'était pratiquement pas bu par l'équipage, remplacé par de la bière en boîte. (Commentaires de Lionel Emo)

     Préparation d'un méchoui     Préparation d'un méchoui

(Photos fournies par Lionel Emo)

Avril: Mission d'accompagnement de la course de voiliers [ Whangareï (Ile Nord de la Nouvelle Zélande) / Nouméa (Nouvelle Calédonie)]
 
Lors de la traversée vers la Nouvelle Zélande, la Lorientaise traversa un cyclone, les chocs sur la coque ont détérioré le gyrocompas (un Sperry) le rendant inutilisable.
la navigation devint après cet incident moins précise car le cap était donné par les compas magnétiques du bord (beaucoup moins précis que le gyro)
 
Pour l'arrivée à Whangereï, tout le monde a sorti sa tenue d'hiver car la température à cette saison était plus fraîche qu'à Nouméa.

(Commentaires de Lionel Emo)

 

Traversée vers la Nouvelle Zélande     En tenue d'hiver

(Photos fournies par Lionel Emo)

Serge Enée en Nouvelles Zélande sur la barbette du 40 Boford

(Photo fournie par Serge Enée)

Pellerin, Enee et Kiki dans la baleinière

(Photo fournie par Serge Enée)

 

Mai: Mission de recherches sur l'endroit du naufrage de "La Boussole" et de "L'Astrolabe" à Vanikoro. Malheureusement l'équipe de plongeurs que la Lorientaise avait amené ne put ramener d'objets des bâtiments engloutis. Bien que la mer fut peu agitée, le fond n' était pas suffisamment limpide pour mener les recherches correctement. La Lorientaise restera plusieurs jours au mouillage et les marins de la Lore durent rentrer bredouilles et déçus. (Commentaires de Lionel Emo) Attente confirmation entre mai et juillet
 

Juin: Mission archéologique sur l'île de Walpool au sud de la Nouvelle Calédonie L'objet de la mission était de trouver des traces ou des éléments concernant la migration des peuples Polynésiens dans le Sud Pacifique. Comme on peut le constater sur les photos de l'île, son aspect était prémonitoire de ce que nous allions ramener : Une collecte d'ossements Humains. (Commentaires de Lionel Emo)

     Walpool

(Photo fournie par Lionel Emo)           

Ossements humains     Ossements humains     Ossements humains

(Photos fournies par Lionel Emo)

Août: Nuku'Alofa aux Tongas.

Enveloppe Nuku'Alofa

(Photos fournies par Lionel Emo)

Escale à Nuku'Alofa           Escale à Nuku'Alofa

Présence de la Lorientaise aux Nouvelles Hébrides.

Article Cols bleus août 1967

(Article Cols bleus août 1967)

Malicolo, au Nll Hebrides, départ en brousse pour assister au saut du Gaul

(Photo fournie par Serge Enée)

A la recherche des vestiges du Cher

Article France australe 10 aout 1967     Article France australe 11 aout 1967     Article France australe 12 aout 1967

(Articles du journal France Australe du 10, 11 et 12 août 1967)

 

Le 22 août, la Lorientaise était dans les parages de Poya avec à son bord une équipe de plongeurs venus pour essayer de localiser et de récupérer certains vestiges du "Cher", navire de la marine nationale échoué en 1885. (Commentaires du journal de "La France Australe" du 30 août 1967).

Sitution géographique de Poya

Article France australe 29 aout 1967Article France australe 29 aout 1967

(Article du journal France Australe du 29 août 1967)

Article France australe 30 aout 1967Article France australe 30 aout 1967

(Article du journal France Australe du 30 août 1967)

Iles de Ispiritu-Santos aux Hebrides du Nord. En haut de gauche à droite :Pinon, (électricien), le charpentier du bord, deux passagers de la base Chalex, Munier (maître d’hôtel), Pochic (timonier), Van Halfen (Bosco),

en bas : Tomasi (mécano), Leman (mécano), Bargain (bosco), Enée (canonnier)

Equipage aux îles Ispiritu-Santos aux Hébrides du Nord

(Photo fournie par Serge Enée)

A ce méme endroit, débarquant du « Rochambeau », le 28/03/1943, un E.V de l’US Navy transitait pour prendre le cdt du P109 aux Ils Salomon. Le P109 fut coupé en deux dans la nuit du 1 au 2 Août  1943 par le destroyer

Japonais « Amagiri » Le jeune Commandant sauva son équipage en les faisant nager vers un îlot proche du lieu de l’abordage : c’était un certain John.F.Kennedy. (Commentaires de Serge Enée)

 

Septembre et octobre: Arrivée à Tahiti.

Arrivée à Tahiti en 1968 pour carénage. Jean Moussie, dit « Jeannot La Ventouse » et Serge Enée dit « Neness La Rabette »

Arrivée a Tahiti

(Photo fournie par Serge Enée)

La Lorientaise dans les docks à Papeete.

La Lore en cale sêche aux docks de Papeete               La Lore en cale sêche aux docks de Papeete

La Lore en cale sêche aux docks de Papeete     La Lore en cale sêche aux docks de Papeete

(Photos fournies par Lionel Emo et Jean-Marc Coindet)

Jean Moussie à la réparation d’un groupe électrogène, A remarquer que pour ces travaux de grosse mécanique, Jeannot avait un short « bleu de chauffe » tout neuf, il gardait les rapiécés pour les sorties a terre………….

Jean Moussie à la machine

(Photo fournie par Serge Enée)

Deux musiciens wallisien jouant un peu de Ukulélé et de guitare pendant les heures creuses.

Pause musique locale

Saliga et le motel des OM Jean-Claude Pourouda

(Photo fournie par Lionel Emo)

Pêche au requin au large de l'île de Whalpool au sud de la Nouvelle Calédonie.

    Pêche au requin     Pêche au requin

(Photos fournies par Lionel Emo)

Équipage 1967: Commis aux vivres Raymond Bourgier, Cannonier Serge Enée, Pourrou, Tom le corse, Jeannot la ventouse et Courteau.

Equipage 1967

(Photo fournie par Jean-Marc Coindet)

Poste de combat

Assis Serge Enée, pointeur de droite, de dos Martinez le cuisto, approvisionneur, deuxième approvisionneur commis au vivres Raymond Bourgier, derrière un appelé des îles Wallis et Futuna.

(Photo fournie par Serge Enée)

Cathédrale Notre Dame de l'Assomption à Wallis. Église XIXème siècle érigée en cathédrale en 1935.

Cathédrale Notre Dame de l'Assomption à Wallis

(Photo fournie par Jean-Marc Coindet)

Transport entre Wallis et Futuna.

     Transport entre Wallis et Futuna     Transport entre Wallis et Futuna

     (Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Appareillage fin 1967 pour une mission de recherche sur l'épave du "Cher" 

Récupération du canon du Cher, premier échec avec le radeau qui à « cabané » ; Dessus, Tom, le Corse, et Zala, l’infirmier. (Commentaires de Serge Enée)

Echec de la remontée du canon du Cher

(Photo fournie par Serge Enée)

Nous sommes allés récupérer ce canon en décembre 1967 ou janvier 1968 le Lieutenant de Vaisseau Corblet était encore à bord .Ce canon était soit disant destiné au musée de Nouméa ! mais en 1969 il était toujours resté dans un coin de la base Chaleix personne ne l’avait récupéré..(Commentaires de Jean-Marc Coindet)

     Canon récupéré sur l'épave du "Cher" à Poya           Lieutenant de vaisseau Corblet avec un canon récupéré sur l'épave du "Cher" à Poya

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

 Le radeau pour la récupération du canon. Dessus E.V Legrix De La Salle (futur Amiral). Sur le Dinghy : André Journé ( dit la Momie) et Gilbert Laro dit « Zala ».

Le radeau de récupération du canon

(Photo fournie par Serge Enée)

Article sur le Cher

Article "Le Cher"           Article "Le Cher"

(Articles fournis par Alain Le Breus)

La Lorientaise est en carénage à Papeete. Le retour sur Nouméa se fera peu avant le 11 novembre. L'armistice sera célébrée en mer.

Escale à Suva aux île Fidji puis bref arrêt à Futuna. 

 

Noël 1967

Bon petit repas pour Noel 1967     Noel 1967 avec le sapin et les cadeaux

A gauche: Timonier Pochic, Electricien Pinon, Officier Dubrul, Bosco Simonin Mecano Bouseau. De dos: Bilout. Adroite: Tomasi

 (Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

1968

Équipage 1968.

Retrouvailles 40 ans après, voir année 2009.

 

Equipage de la Lorientaise 1968

Officier Dubrul, Birquel, Bourseau, Enee, infirmier emplaçant de Zala de la base marine

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

 La Lorientaise

23 février: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Philippe Guillot.

Lieutenant de vaisseau Corblet quitte la Lorientaise           Lieutenant de vaisseau Guillot prend le commandement de la Lorientaise

Photo de gauche: Mécanicien Jeannot la ventouse , mécanicien Leman dit rapidas, mécanicen Fouillet.           Photo de droite: QM electricien Jean-Marc Condet, Jourbee dit la momie, maître électricien Guillerlin.

  Officier en second de la Lorientaise Stephane Legrix de la Salle

Derrière l'amiral, Stéphane Legrix de la Salle, officier en second

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Prise de commandement du LV Guillot

A gauche: Appelé motel Courteau, Martinez le cuistot, cannonier Enée, maître bosco Jacquot. Derrière: Commis aux vivres Raymond Bougier. De face LV Philippe Guillot.

(Photo fournie par Serge Enée)

 

Dessin du radio Roeder représentant le « cuistot » Peigner Joël dit « La Guiche » et le « Boum » Enée Serge dit « Neness la rabette »lors d’une soirée mouvementée au Tivoli.

Dessin du radio Roeder

(Scan fourni par Serge Enée)

Avril: La Lorientaise en carénage à Suva.

Carénage à Suva     Carénage à Suva

(Photos fournies par  Lionel Emo et Jean-Marc Coindet)

Carénage à Suva     Kiki prend l'ascenceur local

     (Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

     Descente rapide de la Lore en carénage

Rue de Suva avec policier local et le fameux bar "Golden Dragon".

Rue de Suva avec policier local     Radio Roeder (alias tictac) au Golden Dragon à Suva

      (Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Jean-Marc Coindet à Suva

Quartier Maître électricien Lionel Emo.

Quartier maître électricien Lionel Emo

(Photo fournie par Lionel Emo)

La Lorientaise amarrée au wharf (quai) de Wallis.

Amarrée au wharf de Wallis

(Photo fournie par Lionel Emo)

 

La Lorientaise à l'île des Pins entre le 05 et 10 mai.

La Lorientaise à l'île des pins

(Photo fournie par Jean-Marc Coindet)

La Lorientaise à l'îe des pins

(Photo fournie par Robert Pastre, quartier maître 2ème classe mécanicien aéro sur le Clémenceau)

Mai: Corps de débarquement à Poum à 400 kms de Nouméa.

Corps de débarquement à Poum     Corps de débarquement à Poum     Corps de débarquement à Poum

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Le « Cordeb » de la Lorientaise. De gauche à droite: E.V. Pierre Dubrulle, Birquel, Coindet, Laro, Courtot, Schmitt. En bas: Journé, Roeder et Enée.

Corps de débarquement

EV2 Pierre Dubrul, Matelot mécano Birquel, QM électricien Coindet, QM infirmier Zala, Matelot Motel des OM Courtot, Matelot bosco Schmitt

Matelot mécanp André Journée dit "Lamomie", QM radio Roeder, Matelot cannonier Enée

(Photo fournie par Serge Enée)

Exercice de remorquage avec la Dunkerquoise au large de la Nouvelle Calédonie.

Exercice de remorquage de la Dunkerquoise

Juillet:

Mata Utu: Capitale de Wallis

Mata utu: Capitale de Wallis    

(Photo fournie par Jean-Marc Coindet)

 Contact avec la population à Futuna. Joël Peignier dit Laguiche le cuistot et Schmitt le bosco.

L'équipage de La Lore prend contact avec la population à Futuna     L'équipage de La Lore prend contact avec la population à Futuna

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

L'équipage de La Lore prend contact avec la population à Futuna

(Photos de Jean-Marc Coindet)

Danse devant les autorités.

Danse devant les autorités     Danse devant les autorités

     (Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

La Lorientaise au mouillage à Wallis.

La Lore à Futuna     La Lore à Futuna

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Enfants des écoles à bord.

Enfants des écoles à bord

Partie de joute à Walllis.

Joutes à Wallis     Joutes à Wallis

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

     Joutes à Wallis      Joutes à Wallis

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

     

La "Lore" en parade le 14 juillet 1968.

La Lorientaise en parade

(Photo fournie par Jean-Marc Coindet)

La Lorientaise à Chaleix.

La lore à quai pointe Chaleix

(Photo fournie par Jean-Marc Coindet)

Jean -Marc Coindet à la barre.

     Jean-Marc Coindet à la barre    

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

 

La Lorientaise et la Dunkerquoise à Chaleix.

La Lorientaise et la Dunkerquoise a Chaleix           La Lorientaise et la Dunkerquoise a Chaleix

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Place des cocos à Nouméa.

Place des cocos à Nouméa

(Photo de Jean-Marc Coindet

Octobre: La Lorientaise et la Dunkerquoise en mission aux îles Chesterfield au large de la Nouvelle Calédonie.

Dans les brouettes, du sable, des parpaings et différent matériel. Le but, reconstruire une station météo automatique détruite par un cyclone sur un îlot des îles Chesterfield (600 kms au nord de Nouméa) L'opération faite en collaboration avec la Légion a durée une dizaine de jour. 

(Commentaires de Dani Mas)

Article Cols Bleus decembre 1968 - Construction d'une station météo

(Article Cols bleus décembre 1968 et photos fournies paar Jean-Marc Coindet et Dani Mas)

Août -Septembre: Expédition Vanikoro aux Nouvelles Hébrides.

Expédition à Malicollo     Expédition à Malicollo - Lieutenant de vaisseau Guillot     Expédition à Malicollo

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

Expédition à Malicollo     Expédition à Malicollo

Septembre: Carénage à Diego Suarez.

Le 7 décembre, la Lorientaise appareille de Port Vila pour les Nouvelles Hébrides.

(Scan fourni par Jean-Marc Coindet)

Port-Vila aux Nouvelles-Hebrides

La Lorientaise classée comme dragueur côtier mais sans matériel de dragage fera le rôle de représentation et assistance en Nouvelle Calédonie, aux îles Loyauté (Maré, Lifou, Ouvéa), à l'île des Pins, aux Nouvelles Hébrides (Vanuatu), à Wallis et Futuna pour l'installation d'une mini station météo aux îles Chesterfield avec la Dunkerquoise, aux fidji pour faire ses carénages. (Commentaires de Jean-Marc Coindet)

Lucky la mascotte du moment se mois fin 1968.

1969

La Lorientaise à Nouméa          La Lorientaise à Nouméa

     (Photos fournies par Jacky L'Yavanc)

La Lorientaise, le bouchon du Pacifique

Les 1er et 2 février, la Lorientaise subit le cyclone dévastateur « Colleen » à Nouméa. Elle mouille dans la baie d'Ire pour se mettre à l'abri en compagnie de la Bayonnaise.

     Fin du cyclone Colleen avec le bosco Schmidt la mécano Vienne fraîchement debarqué du Corail bateau météo basé à Nouméa          Fin du cyclone Colleen

(Photos fournies par Jean-Marc Coindet)

 Plage avant par grosse mer

En rentrant à la base Chaleix, il n’y avait pas grand chose debout, un yacht d’une trentaine de mètres avait traversé la route pour se retrouver dans un jardin et beaucoup de toitures furent arrachées.

La Lorientaise sera affectée à Papeete en remplacement de la Bayonnaise qui avait appareillé le 10 janvier 1969 de Tahiti pour arriver à Nouméa le 24 janvier 1969 pour rejoindre sa nouvelle affectation. 

Quelques jours après, les vérifications et la prise en charge du matériel ont été faites par les "maîtres chargés" des deux bords.
La permutation des équipages a eu lieu le 10 février 1969 après les couleurs de 8 heures du matin afin que ceux-ci restent dans leur lieu d’affectation

10 février: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau François Gariel.

La Lorientaise appareille de Nouméa le 11 février vers Papeete. la Lorientaise fait escale à Suva, capitale des îles Fidji. Les marins se souviennent sûrement du bar le « Golden Dragon ».  

La Lorientaise arrive le 19 février 1969 à Tahiti. Elle sera affectée à la base marine de Fare Ute jusqu’à la fin de sa carrière et sillonnera dans toutes les îles du Pacifique

Campagnes de tirs à Mururoa

La Lorientaise assurera la sortie des classes de juin du collège de l’île de Hiva Oa pour ramener les enfants dans leurs îles au mois de juin et reprendre ces enfants au mois de septembre pour retourner à l’école d’Hiva Oa. Île, où bien entendu l'aventurier et peintre Paul Gauguin décédé le 08 mai 1903 et le poète chanteur Jacques Brel décédé le 09 octobre 1978, sont enterrés.

10 décembre: Prise de commandement du capitaine de corvette Jean Vidal.

 

Le charpentier à la barre

Jean Giacobetti à la barre

     1970

Embarquement des vivres à bord de la Lorientaise pour Rurutu

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 

Le 3 mars à 02h00 du matin, l’île de Rurutu aux archipels des Australes d'une superficie de 38,5 Km² est ravagée par le cyclone « Emma » avec des vents soufflant à près de 180 km/h.

La Lorientaise transporte 4 tonnes de vivres, des médicaments, des couvertures, des lits, un groupe électrogène, deux postes de radio, de l’outillage et bien sur de la chaux nécessaire à la suppression des cadavres d’animaux tués pendant la tempête.

Moeraï a été ravagée à 80%. La gendarmerie, l’école, l’infirmerie ont été détruites.

L’émotion de l’équipage est intense en découvrant les ruines du village.

   Embarquement de vivres

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 

Equipage présent de sept 1970 à sept 1972:

Officiers mariniers : Premier maître électricien Le Cam, maître mécanicien Mazeau second maître radio Le Bars, second maître bosco Hébert.

Quartier maîtres et matelots: QM1 bosco Tino (Tahitien), QM1 bosco Jacquet (Pratiquait la boxe en amateur et a fait plusieurs combats à Papeete), QM1 mécanicien et chauffeur de bord Dominique Piat, matelot infirmier Bucchi (Quelquefois de garde à la base), matelot bosco Germa (Revu par Dominique Piat, quelques années plus tard à Toulon vivant et effectuant des charters avec son épouse tahitienne sur son voilier) ,matelot timonier Bourgoin dit "Tim" (Avec qui Dominique Piat se préparait physiquement pour le semi-marathon  de Papeete en 1972, matelots et QM mécanicien Prince, mécanicien Raynaud, mécanicien Catala, mécanicien Brosset, électricen Kovac, cuisinier Denis, charpentier Jollain.
(Commentaires de Dominique Piat)

 

20 décembre: Dominique Piat à Bora Bora avec la Jeanne d'Arc et le Victor Schoelcher.

Dominique Piat à Bora Bora avec la Jeanne d'Arc et le Victor Schoelcher

(Photo fournie par Dominique Piat)

 

1971

Mai - Juin: Remplacement de la Paimpolaise au point 4.

28 juillet: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Christian Rouyer.

Le 28 octobre, la Lorientaise est appelée d’urgence de Huahiné pour aller secourir un bonitier échoué sur la barrière de corail au sud de Raiatea à l’est de la passe Nao Nao

Un bonitier à secUn bonitier à sec

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

Quartier maître mécanicien Dominique Piat à la barre.

Quartier maître mécanicien Dominique Piat à la barre

(Photo fournie par Dominique Piat)

 

La mascotte de l'époque est une chatte.

La mascotte

(Photo fournie par Dominique Piat)

 

Domi plonge de la passerelle.

Domi plonge de la passerelle à Tahiti

(Photo fournie par Dominique Piat)

 

La Lorientaise au mouillage à Eiao aux Iles Marquises.

La Lorientaise au mouillage à Eiao aux Iles Marquises

(Photo fournie par Jean Marie Petit)

Ramassage scolaire aux Iles Marquises.

Ramassage scolaire aux Iles Marquises

(Photo fournie par Jean Marie Petit)

Equipe de foot machine contre pont à Hao.

Equipe de foot machine contre pont

(Photo fournie par Jean Marie Petit)

La Lorientaise vers 1971.

La Lorientaise vers 1971

(Photo fournie par Dominique Piat)

1972

Début 1972: L'équipe des mécanos à participé à un grand carénage à l'arsenal de Papeete. (Commentaires de Dominique Piat)

En juin 1972 nous avons eu l'honneur de recevoir Eric Tabarly qui venait de remporter sur Pen Duick3 la course Los Angeles - Tahiti ( ex la Transpac ) car c'était un copain de promo de Navale du LV Christian Rouyer "super pacha" de l'époque et dont j'étais le chauffeur, car le seul à avoir le permis de conduire militaire. Olivier De Kersauson et Alain Colas étaient également du voyage. (Anecdote de Dominique Piat)
 

Livret militaire Dominique Piat: Embarqué sur la Lorientaise du 15 septembre 1970 au 16 septembre 1972.

Livret militaire Dominique Piat     Livret militaire Dominique Piat

(Scans fournis par Dominique Piat)

Livret militaire Dominique Piat

1973

3 février: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Philippe Boudin.

La Lorientaise est officiellement reclassée patrouilleur le 1er juin 1973 sous le matricule P652.

22 Juillet: A Tahiti, le Boeing 707 N 417 PA construit en 1966, vol N° 816 de la Cie Pan American World Airways s'est crashé à 22h06, 30 secondes après le décollage de l'aéroport de Faa à Tahiti au large de Papeete. Sur 79 personnes à bord, un seul survivant. Les marins se sont rendus sur le site immédiatement mais n'ont récupéré que des corps sans vie. Après cette sinistre expérience, plusieurs marins devant rentrer en métropole ont attendu un retour par bateau. Le TCD Orage étant à Papeete, s'en chargera. (Commentaires de Jean-Clause Deymes) 

Départ sur l'Orage               Départ sur l'Orage

               Départ sur l'Orage              

(Photos de Jean-Claude Deymes) 

Août : Les bâtiments aviso escorteur Victor Schoelcher, la Lorientaise et la paimpolaise à quai à Fare Ute après une campagne de tirs à Mururoa.

Les bâtiments à quai à Fare Ute après une campagne de tirs à Mururoa

(Photo fournie par Jean-Claude Deymes)

Infirmerie et cuisine du bord:

          Infirmerie de la Lorientaise et son infirmier Jean Claude Deymes           La Cuisine

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes)

A la barre.

     Infirmier a la barre    

(Photo fournie par Jean-Claude Deymes)

La Lorientaise en blanc

     La Lorientaise en blanc           La Lorientaise en blanc

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes)

 

Septembre: Jeunes tahitiens jouant avec des tortues à la plage de l'hôtel Maeva Beach.

     Tortues de mer - Maeva Beach            Jeunes tahitiens jouant avec des tortues à la plage de l'hôtel

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes)

Novembre: Escale à Bora Bora.

L'accueil de la population en escale à Bora Bora     L'accueil de la population en escale à Bora Bora    Bora-Bora

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes)

           L'accueil de la population en escale à Bora Bora           L'accueil de la population en escale à Bora Bora

Décembre: Iles Marquises.

     QM1 infirmier Jean-Claude Deymes aux îles Marquises           Aux Marquises

(Photo fournie par Jean-Claude Deymes)

1974

Février: Point 21 à Mururoa.

La Lorientaise a Mururoa au point 21 par beau temps

(Photo fournie par Jean-Claude Deymes)

Février: Iles Marquises.

Enfants des îles Marquises

(Photo fournie par Jean-Claude Deymes)

Mars: Les trois naïades sont deux sœurs, Tiaré et Elisabeth, leur cousine lors d'une sortie des familles pour un week-end à Huahiné. (Commentaires de Jean- Claude Deymes) 

A Huahiné     A Huahiné

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes) 

A Huahiné     A Huahiné

Mai: La Lore à quai à Fare Ute.

La lore et la paimpo à quai à Fare Ute

(Photo fournie par Jean-Claude Deymes)

10 août: Prise de commandement du capitaine de corvette Jean-François Piozin.

Août: La Lorientaise et la Bayonnaise à Mururoa lors des tirs nucléaires en atmosphère. Les patrouilleurs et les avisos participaient aux missions météorologiques durant la période des tirs, après chaque tirs les bâtiments venaient se ravitailler à Mururoa et repartaient à leur point météo respectifs, pour la Lore, c'était le point 21. (Commentaire de Jean-Claude Deymes)

La Bayonnaise suivant la Lorientaise     La Bayonnaise à côté de la Lorientaise     La Bayonnaise devant la Lorientaise

(Photos fournies par Jean-Claude Deymes)

A couple à Mururoa

1975

- Mission aux Marquises

- Mission aux Tuamotu en mars-avril: Makemo, Tepoto, Napuka, Taenga , Raroia,  Anaa, Fakarava.

- Participation à un tir (enterré) à Fangataufa.

- Seconde mission aux Tuamotu, notamment Kauehi, Ahe, Manihi.

- Mission aux Australes: Tubuai, Rurutu, Raivavae, Rapa.

La Lorientaise

Rapa

La Lorientaise au mouillage          La Lorientaise au mouillage

Départ de Rapa     Départ de Rapa

(Photos fournies par Bernard Gaude)

Ca bouge !     Ca bouge !

(Photos fournies par Bernard Gaude)

Ca bouge !     Ca bouge !     Ca bouge !

Raivavae

Arrivée à Raivavae

(Photos fournies par Bernard Gaude)

Arrivée au warf de Raivavae     Arrivée au warf de Raivavae

La Lorientaise a Raivavae

Rurutu

Coucher de soleil à RurutuCoucher de soleil à RurutuCoucher de soleil à Rurutu

(Photos fournies par Bernard Gaude)

Coucher de soleil à RurutuCoucher de soleil à Rurutu

- Mission aux îles sous le vent: Raiatea, Bora Bora. (Commentaires de Eric Barrault)

 

26 novembre: A 00h48, l'essai nucléaire à Fangataufa se nomme Hector, la future mascotte du bord se nommera ainsi. (Arrivée de la mascotte à bord encore inconnue)

1976

26 février: Prise de commandement du capitaine de corvette Olivier Meniolle d'Hautuille.

Opération « Murex » à Nuku-Hiva du 15 au 30 octobre. Participants : Le TCD Orage, l’EDIC 9073 enradié dans l’Orage, le patrouilleur la Lorientaise, un hélicoptère super frelon et deux compagnies de combat du BIMAT.

Une prise d’armes aura lieu le 22 octobre sur l’île de Taiohae.  

1977

Mars: La Lorientaise sur dock:

         

(Photos fournies par Richard Gillot)

Juillet 77.: Escale à Rikitea

                

(Photos fournies par Richard Gillot)

18 août: Prise de commandement du capitaine de corvette Yves Naquet-Radiguet.

Peche au requin à Makemo:

         

(Photos fournies par Richard Gillot)

Départ d'un collègue.

(Photo fournie par Richard Gillot)

Mme Guillot à la barre

                   

(Photos fournies par Richard Gillot)

Les serveuse du "Club Med de Bora-Bora"

(Photo fournie par Richard Gillot)

1978

Départ de la Lorientaise pour une mission (Photos prises de la Paimpolaise).

Mise en route des moteurs

On rentre le BabarFaut rentrer la coupéeHo HisseDétachez les amarres

(Photos fournies par Laurent Perchet et Jacky Defoing)

 

L'équipage 1978

Cdt Naquet-Radiguet - Dominique Leroy - Philippe Logier - Michel Derrac - Joel Hervieu - Jean-Louis Vieillard - Roger Mounier - Philippe Bonnet - Michel Lerasle - Hervé Hoff - Daniel Guillerm - Yannick Gallerneau - Jean-michel Godignon - Patrick Laucoin - Jean-Charles Mainas - Jean-François Gonzales - Marc Glenadel - Pierre Parisot - Papeila Taie - Antonica Nonoha - Christian Goumon - Claude Faron - Louis Meurice - Jean-Mars Rosique - Yann Parenthoen - Charles Hikutini - Erick Rougeoreille - Jacky Defoing - Philippe Duche - Hugues Gigante - Pierre Maurières - Daniel Crolais - Christian Ropars - Pascal Le Friec - Christian Barenzung - Sylverio Bertuzzi - Karl Wohler - Richard Gillot.

Equipage 1978

(Photo fournie par Hugues Gigante)

Juillet: Un marin de la Lorientaise se marie à Bora Bora.

Richard Gillot et son épouse ainsi que ses témoins Galerneau et son épouse

(Photo fournie par Richard Gillot)

Le 23 décembre, les marins de La Lore sont tous rappelés à bord pour une mission de sauvetage aux îles Cook. Les marins qui devaient passer les fêtes en famille ou en ville , passeront de bonnes fêtes en mer.

Plage arrière et en mer lors d'une mission de sauvetage aux îles Cook, le commandant-Naquet Radiguet pousse la chansonnette pour Noël avec son équipage.

Le commandant Naquet Radiguet pousse la chansonnette pour Noël

(Photo fournie par Hugues Gigante et Jacky Defoing)

 

Article de journal sur la mission Scilly, Bellinghausen et Mopélia.

Article Mopélia

Article de journal sur le sauvetage d'une jeune femme aux îles Cook.

Article Iles Cook

(Articles fournis par Hugues Gigante)

 

Hector dit "Totor" la mascotte boit sans soif de la Lorientaise

Hector dit "Totor" la mascotte boit sans soif de la Lorientaise

(Photo fournie par Hugues Gigante)

 

Novembre 1978:

Tournage à Bora Bora du film "Hurricane" par Dino de Laurentis, tiré du roman de James Norman Hall et Charles Nordhoff. La version française s'intitulera l'Ouragan.

Le Sofitel Bora Bora Beach Resort servit de décor pour le tournage du film. Le bateau sera nommé durant le tournage "Ontario"

 

La vraie Lorientaise avec un canon supplémentaire à l'avant et la cheminée réhaussée.

La vraie Lorientaise avec un canon supplémentaire à l'avant et la cheminée réhaussée

(Photo fournie par Yves Naquet-Radiguet)

 

Prise de vue d'une cérémonie protocolaire (les officiers sont des comédiens (Mia Farrow au milieu), les matelots sont de vrais matelots de la Lorientaise), à noter que Mia Farrow ne ressemble pas exactement à sa doublure!

Cérémonie protocolaire

(Photo fournie par Yves Naquet-Radiguet)

Mia Farrow et sa doublure Mme Naquet-Radiguet.

Mia Farrow et sa doublure

(Photo fournie par Yves Naquet-Radiguet)

Les marins de la "Lore" en tenue américaine.

Photo 1: Debout: Matelot Motel Louis Laurice, aspirant Michel Derrac, QM2 charpentier Pierre Maurières et assis: matelot électricien Jacques Faron et matelot cuisinier Jacques Faron.

Photo 3: QM1 électricien Jacky Defoing et CC Naquet radiguet

Equipage de la Lorientaise habillés en marins américains le temps du tournage (Dont Claude Faron et Pierre Mauriere)     Aspirant Derrac et ses collègues en tenue américaine     Le pacha et son QM électricien en tenues américaines

(Photos fournies par Yves Naquet Radiguet, Hugues Gigante et Jacky Defoing)

La mascotte Hector devant le moteur pour simuler l'ouragan.

Moteur pour simuler l'ouragan

(Photo fournie par Jacky Defoing)

La maquette de la Lorientaise au 1/10 ème et les énormes chasses d'eau sensées créer un raz de marée susceptible de faire quasi chavirer l'Ontario.

Maquette de La Lorientaise à Bora Bora, appelée l'Ontario le temps du tournage

(Photo fournie par Yves Naquet Radiguet, Hugues Gigante et Jacky Defoing)

La maquette de la Lorientaise au 1/10 ème     La maquette de la Lorientaise au 1/10 ème

La maquette de la Lorientaise au 1/10 ème

(Photos fournies par Yves Naquet-Radiguet et Jacky Defoing)

La maquette de la Lorientaise en drôle de situation.

Heureusement, c'est la fausse !     La Lorientaise percute l'église

(Photos fournies par Yves Naquet-Radiguet)

La maquette de la Lorientaise          La maquette de la Lorientaise

(Photos fournies par Laurent Perchet)

La maquette de la Lorientaise

(Photo fournie par Laurent Perchet)

Plateau du tournage du film et reconstitution d'un faux village.

Plateau du tournage du film Hurricane

(Photo fournie par Jacky Defoing)

L'église est fausse     Le village factice

(Photos fournies par Yves Naquet-Radiguet)

Reconstitution d'un faux village     Reconstitution d'un faux village     Reconstitution d'un faux village

(Photos fournies par Laurent Perchet)

 

Les véhicules du tournage.

Véhicule pour le tournage     Véhicule pour le tournage     Véhicule pour le tournage

(Photos fournies par Jacky Defoing)

Véhicule pour le tournage     Véhicule pour le tournage

La Lorientaise et sa haute cheminée en pleine mer pendant le tournage du film.

La Lorientaise et sa cheminée réhaussée pendant le tournage du film "Hurricane"La Lorientaise et sa cheminée réhaussée pendant le tournage du film "Hurricane"La Lorientaise et sa cheminée réhaussée pendant le tournage du film "Hurricane"

(Photos tirées du film Hurricane)

 

La Lorientaise super star

(Article fourni par Jacky Defoing)

 

Affiche du film Hurricane           Vhs film Hurricane           Dvd film Hurricane           Affiche du film l'ouragan

Affiche du film "Hurricane", le film sortira en version française et appelé "l'ouragan"

Anecdote de l'amiral Yves Naquet Radiguet sur le tournage du film Hurricane :

 

      Visite de Monsieur Jacques Chirac maire de Paris invité à bord par le commandant Naquet Radiguet.    

 

Les gendarmes de l'île demandèrent au plus ancien militaire présent sur l'île, le commandant de la Lorientaise, d'accueillir à l'aéroport Mr Chirac. Il fut ensuite invité à bord. (Commentaires de Yves Naquet-Radiguet)

 

Lettre manuscrite de Jacques Chirac pour annoncer sa visite à bord.

Lettre de visite à bord e Jacques Chirac

(Lettre fournie par Yves Naquet Radiguet)

Jacques Chirac en visite sur la Lorientaise     Jacques Chirac en visite sur la Lorientaise

(Photos fournies par Yves Naquet-Radiguet)

Jacques Chirac en visite sur la Lorientaise     Jacques Chirac en visite sur la Lorientaise

La Lorientaise ne chôme pas

(Article fourni par Jacky Defoing)

Composition du gouvernement de la Lorientaise, vu par l'aspirant Derrac.

L'équipage de la Lorientaise vu par l'aspirant Derrac

1979

16 mars: Prise de commandement du capitaine de corvette Alain Vignat.

Garde à vous     Le commandant quitte le bord

(Photos fournies par Jacky Defoing)

Le commandant Yves Naquet Radiguet et sa famille

(Photo fournie par Jacky Defoing)

Prise de commandemant du capitaine de corvette Alain Vignat

(Photo fournie par Jacky Defoing)

 

Juin: Visite du CEMM, le VAE Schweitzer parmi les machines de la Lorientaise.

Visite du CEMM, le VAE Schweitzer - 12 juin 1979

(Source: Magazine Horizon)

 

Tour de l'île de Tahiti entre copains (Hugues Gigante, Garcia, ? et Erick Rougeoreille)

Tour de 4x4 a Tahiti

(Photo fournie par Erick Rougeoreille)

 

En mission aux iles Marquises.

En escale aux îles Marquises

(Photo fournie par Jacky Defoing et Francis Roche)

Fatu Hiva.

.Au mouillage dans la baie des vierges a Fatu Hiva

(Photo fournie par Jacky Defoing)

 

Hiva Oa.

Nous ramenions des affaires appartenant à Jacques Brel et nous avons accueilli à bord son épouse Madly Brel (voir photo: Madly Brel avec assis le Cdt Vignat et debout au fond Hugues Gigante)
J'ai eu le plaisir de faire un tour dans l'ile avec elle et le médecin aspirant que nous avions embarqué et ainsi entrer dans le faré de l'artiste.
(Commentaires de Erick Rougeoreille)

 

(Photo fournie par Erick Rougeoreille)

 

Au mouilage a Hiva Oa

(Photos fournies par Jacky Defoing et Francis Roche)

Ici, reposent Paul Gauguin et Jacques Brel.

Tombe Paul Gauguin           Tombe Jacques Brel

(Photos fournies par Francis Roche)

Ua Pou.

Mairie de Ua Pou

(Photo fournie par Francis Roche)

Ramassage scolaire aux îls Marquises.

Ramassages scolaires           Ramassages scolaires

(Photos fournies par Francis Roche)

Septembre: Escale à Huahiné:

Erick Rougeoreille et Parisot à Huahiné le 08 septembre 1979

(Photo fournie par Erick Rougeoreille)

 

 

Compartiment machines et équipe machines.

Compartiment machines     Equipe machine

(Photos fournies par Hugues Gigante et Francis Roche)

La "Lore" en cale sèche à l'arsenal de Papeete pour se refaire une beauté.

La Lore en cale sêche aux docks de l'arsenal de Papeete

(Photo fournie par Francis Roche et Jacky Defoing)

A la barre

      QM1 Philippe Duché à la barre   

(Photo fournie par Francis Roche et Jacky Defoing)

Partie de rigolade à bord

Ca craint pour Francis !

(Photo fournie par Francis Roche)

1980

L’équipage de la Lorientaise en 1980

Equipage 1980     Equipage 1980

(Photos fournies par Francis Roche)

(Photo fournie par Alain Guliani)

Février - Mars: Evacuation aux îles Australes d'un bébé sous couveuse.

Evacuation aux îles Australes d'un bébé sous couveuse                Evacuation aux îles Australes d'un bébé sous couveuse

(Photo fournie par Bruno Gizardin)

Novembre: Atunoa 80

Article la depêche 22 novembre 1980

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

La mission « Atunoa 80 » du 22 novembre au 02 décembre dans l’archipel des marquises à pour but de contrôler le niveau opérationnel des unités à terre et de la force maritime. Il permettra aussi de consolider les relations entre les populations et l’armée.

Le but de la manœuvre est de récupérer des unités à Tahuata, Fatu-Hiva et de les injecter à Hiva-Hoa.

Participants : Le patrouilleur la Lorientaise, le TCD Orage, l’EDIC 9082, le pétrolier Papenoo, une alouette III de l’escadrille 12S et une compagnie de marche du 57ème BCSP englobant des fusiliers marins.

 

L'arrière de La "Lore" au milieu du Pacifique.

Sillage de La Lore

(Photo fournie par Francis Roche)

Pêche au thon.

Pêche au thon

(Photos fournies par Francis Roche)

Hector la mascotte du bord allant se désaltérer à Papeete.

Totor quitte le bord

(Photo fournie par Francis Roche et Jacky Defoing)

19 septembre: Prise de commandement du capitaine de corvette Georges Lefevre.

La Lorientaise en escale     La Lorientaise en escale

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

1981

Coucher de soleil sur la Lorientaise     La Lorientaise

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

La Lorientaise et la Paimpolaise à couple à la base marine Fare Ute à Papeete

(Tiré d'une carte postale)

6 septembre: Départ pour les iles Marquises.

Octobre: Felix Maï fini deuxième de la promotion Taamino Tekuraoehe, il embarquera sur La Lorientaise.

Promotion Taamino Tekuraoehe.JPG

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

Billet de 1000 CFP.

1000 CFP           1000 CFP

      (Scan fourni par Frédéric Schaller)

Novembre: Présence autour de Mururoa. Multiples exercices de navigation en eaux resserrées, de combat, d’avarie de barre, etc…

28 novembre: Le matin, appareillage pour faire des exercices de prises de coffre (bouées) dans la passe de Mururoa.

Décembre: Le mercredi 02 décembre la Lorientaise repart en mission météo à Mururoa et en mission de surveillance du voilier de Greenpeace, le "Pacific Peace" avec à son bord Brice Lalonde.

  
Article la depeche  03 12 1981 - CEP Greenpeace II

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 Coucher de soleil sur la Lorientaise à Bora Bora

 

Pêche d'un requin mako le 08 décembre 1981. Après avoir découpé puis fait bouillir la mâchoire dans une marmite du cuistot. Toutes les dents se sont décollées de la mâchoire !

Pêche au requin Mako           Dessin par réserviste toubib Speedy

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

 

Décembre: Pousseur décoré façon locale pour Noël.

    Pousseur de la base marine décoré pour Noël 1981

(Photo fournie par Frédéric Schaller)

Le 29 décembre, nous allons à la rencontre du porte hélicoptère Jeanne d’Arc et de l'aviso escorteur Doudart de Lagrée et faisons quelques exercices.

1982

Exercice "Uturoa 82"

Pousseur de la base marine décoré pour Noël 1981

(Article Cols Bleus du janvier 1982)

 

Qui n'a jamais chanté "La Banane" ?!

    

La banane     La banane

Le 04 janvier : Escale à Tahaa et Raiatea

Enfants jouant avec les amarres à Raiatea

(Photo fournie par Frédéric Schaller)

Canon de 40mm:

Canon de 40 mm de la Lorientaise

(Photo fournie par Yannick Marchais)

Le 07 janvier Bora Bora en compagnie de la Jeanne d'Arc, L'Enseigne de Vaisseau Albert de Monaco qui naviguait comme élève officier sur la Jeanne de septembre 1981 à avril 1982 embarquera sur la Lorientaise pour un entraînement en navigation côtière.

Bora-Bora     Totor sur un Motu face a Bora Bora     Coucher de soleil

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

 

Brêve escale à Rangiroa.

 

Du mois de septembre 1981 au mois de février 1982, l’équipe de football de la Lorientaise participa avec brio au championnat inter unités maritimes en finissant première et championne sans aucune défaite ni match nul. La difficulté étant de faire se rencontrer chacun des bâtiments pendant qu’ils sont à quai à la même période. La force de cette équipe de football était d’être un groupe très soudé de l’officier supérieur au matelot. Cette équipe participa aussi à beaucoup de matchs dans les îles contre les équipes locales ainsi que les bâtiments en mission dans le pacifique comme par exemple l’aviso escorteur Doudart de Lagrée, escorteur de la Jeanne d’Arc en janvier 1982.

A noter que toutes les équipes des îles nous attendaient de pied ferme et nous collaient des "patées" ! 

Equipe de football de la Lorientaise 1981-1982

     (Photo fournie par Frédéric Schaller)

 

 

Championnat 1981 - 1982     .     La Lorientaise championne

22 septembre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Pétrolier la Punaruu 4 - 2
29 septembre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Escadrille 12S "Neptune" 2 - 1
15 octobre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Aviso-escorteur Commandant Bory 3 - 2
21 octobre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Patrouilleur la Paimpolaise 5 - 1
26 octobre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Aviso-escorteur Enseigne de Vaisseau Henry 5 - 2
10 novembre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Remorqueur Hippopotame 4 - 1
13 novembre 1981 Patrouilleur la Lorientaise Patrouilleur la Combattante 9 - 0
29 janvier 1982 Patrouilleur la Lorientaise Bâtiment de débarquement de chars Blavet 4 - 2
03 février 1982 Patrouilleur la Lorientaise Bâtiment de débarquement de chars Trieux 4 - 2
08 février 1982 Patrouilleur la Lorientaise Aviso-escorteur Balny 4 - 2
12 février 1982 Patrouilleur la Lorientaise Pétrolier la Papenoo 4 - 1

 

26 février: Prise de commandement du capitaine de corvette Didier George en remplacement du capitaine de corvette Georges Lefevre.

Prise de commandement du capitaine de corvette Didier George en remplacement du capitaine de corvette Georges Lefevre

 

L’équipage de la Lorientaise en février 1982

1er rang: Second maître Manœuvrier Gouaut, Premier maître mécanicien Perrochain, Maître principal mécanicien Hervieu, Enseigne de vaisseau 1ère classe Poulizac, Capitaine de corvette Didier George, Enseigne de vaisseau 2ème classe Alain Moretti, Premier maître Hydrographe Jean-Paul Voinson, Maître commis Guerenneur, Maître Electricien Faugière.

2ème rang: Second maître mécanicien Rifflard, Maître Navis et Bidel Kerlau, Quartier maître manœuvrier Cordier, Quartier maître 2ème classe mécanicien Patrick Vézard, Matelot électricien Moalic, Quartier maître 2ème classe charpentier Marie-Paul Fimeyer, Matelot équipage Frédéric Schaller, Quartier maître 2ème classe mécanicien Francis Bohner, Matelot mécanicien Idria Pautu, Second maître missilier Michel Mallet, Second maître détecteur Dauchy, Second maître mécanicien Olivier, Maître mécanicien Prévot.

Quartier maître 1ère classe motel des officiers Vermeirs, Matelot motel des officiers mariniers Coupé, Quartier maître 2ème classe radio Yannick Marchais, Matelot électricien Tematafaarere, Quartier maître 2ème classe manœuvrier Elie Innocenzi, Quartier maître 2ème classe manœuvrier Laurent Pellemoine, quartier maître 1ère classe mécanicien Patrick Fradcourt, Quartier maître 1ère classe infirmier Bruneau, matelot mécanicien Thierry Person, Quartier maître 2ème classe mécanicien Delaire, Quartier maître 2ème classe électricien Brun, Quartier maître timonier 2ème classe Christophe Barlier.

Absents: Second maître radio André D'Almeida, Quartier maître 1ère classe cuisinier Gréaut, quartier maître 1ère classe électricien Bizeul.

 Equipage de La Lorientaise 1982

(Photo fournie par Frédéric Schaller)

 

Grande mission aux australes

Dessin de la Lore par réserviste toubib Speedy

 

         La Lorientaise aux îles Australes           Dessin de la Lore par réserviste toubib Speedy

 

La Lorientaise aux îles Australes

La Lorientaise part en mission aux île australes pour effectuer de multiples exercices et faire escale dans les différentes îles pour soutenir la population ; un dentiste sera embarqué à bord et l’équipe de football est prête à affronter les équipes locales.

Elle fera tout d’abord escale dans la baie d’Haureï à Rapa, petite sœur de la légendaire "Rapa Nui" (la Grande), plus connue sous le nom d"île de Pâques" et qui ne fait pas partie de la Polynésie française, "Rapa iti" (la Petite) est la plus lointaine île des Australes, à 900 miles marins au sud de Tahiti et dernière terre avant les solitudes glacées du pôle sud. Certains membres de l’équipage font la marche jusqu’à son point culminant de 600 mètres, le mont Perehau en passant par le fort de Morongo-Uta, une des places fortes anciennes abandonnées au début de XIXème siècle. Le tour de l’île faisant 35 km.

La Lorientaise à Rapa

(Article Cols Bleus N° 1703 du 03 avril 1982)

 

La Lorientaise au mouillage à Rapa

(Photo fournie par Yannick Marchais)

Escales aussi à Raivavae, Tubuai , Rimatara, évacuation d'un malade vers Rurutu.

En mer

(Photo fournie par Yannick Marchais)

En mer     En mer

(Photos fournies par Yannick Marchais)

Équipage 1982.

     QM1 infirmier Bruneau, QM2 Manoeuvrier Laurent Pellemoine et QM1 cuistot Huet

Second maitre manoeuvrier Gouaut, Premier maître Hydrographe Voinson et Maître principal mécanicien Hervieu     Second maitre manoeuvrier Gouaut

(Photo fournie par Yannick Marchais)

Mars: Le 2 mars la Lorientaise est en escale à Tahaa. En mer les marins seront autorisés à plonger le long du bord. Certains casses coup sauteront de la passerelle. Le tout surveillé par des collègues en Zodiac armés d'arpons au cas ou un requin aurait un petit creux.

Au retour à Papeete, le chien Totor qui a loupé l'appareillage pour Tahaa nous attendra au retour sur le quai de la base marine. Trop heureux de retrouver son bateau, celui-ci sautera à l'eau, ce qui obligera le commandant George à faire stopper les moteurs de la Lore.

 

Les sorties et les copains

Ah les sorties en ville !!! Comment ne pas parler des sorties entres camarades sur le front de mer avec un p'tit "Maïtaï à la main. Sans oublier l'assiette de poisson cru dans les roulottes du quai d'honneur.

    Au Col Bleu      En piste avec Patou , le boulanger du SAM, Choupette, Gus et Martha

En piste avec le charpentier de la combattante ou paimpolaise, Bohner, Gus, Fifi     En piste avec un gars de la combattante, Choupette, 2 gars de la Boussole, Bohner et Person     En piste avec Fifi, Bohner et Gus

En piste avec Gus, Fifi, Bohner, le cuistot Huet, le patron et la serveuse du Whisky à gogo     En piste avec Pellemoine, Moalic, Bohner et Fifi      En piste avec Huet, Fradcourt et  Brun

Carte Whisky à gogo

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

Piano bar: Le rendez vous des Rérés

 Sans oublier cher Armand et le Zizou Bar !!!

 

Avril:

Beaucoup de marins dont moi passeront leur permis moto à l'auto école civil qui fait face à la sortie de l'arsenal de Papeete. Un permis passé sans code du fait du nombre d'inscrits, un tirage au sort à lieu pour donner d'office le code à certains (J'ai fais parti de ses heureux gagnants, tant mieux pour moi car je n'avais rien révisé, étant au courant de la combine!) La conduite se fera sans casque. Permis valable en France une fois validé.

Tour de l'île de Tahiti en 204 coupé, trop fort !!!

Tour de l'ile de Tahiti en 204          Tour de l'ile de Tahiti en 204

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

Mai: Inspection de l'amiral De Gaulle, les gars de la Lorientaise sont de représentation.

Inspection de l'Amiral De Gaulle

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

La Combattante avec l'amiral De Gaulle à bord sera accompagnée de la Lorientaise pour une après-midi à Mooréa. La Combattante mouillera en baie de Cook et la Lorientaise en baie d'Opunohu.

Juin : Courses de pirogues au large de Papeete.

       Matelot Schaller a la barre    

(Photo fournie par Pena)

Courses de pirogues

   (Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 

Du 13 au 15 juillet, La Lorientaise fera escale à Tahaa et Raiatea sa grande sœur. Les marins de « La Lore » défileront en tenue blanche le jour même à Uturoa (Ville principale de l’île de Raiatea) en compagnie des Miss de l’île et de l’équipe des cyclistes. Ensuite les marins seront conviés à un cocktail dans le superbe Faré (Maison tahitienne) du gouverneur de l’île. Le soir vers 17h00, un cocktail aura lieu à bord, suivi d’un bal organisé à Uturoa.

Programme de l'escale à Uturoa

Accostage à Uturoa

Accostage à Uturoa

(Photo fournie par Yannick Marchais)

Sortie le soir avec debout :Matelot bosco De l'île de Raiatea, matelot Schaller, QM Bohner, QM cuistot, QM Fimeyer, QM Innocenzi, QM Pena, assis: QM Fradcourt, QM Person et QM Brun.

Une partie de la bande à Raiatea - 1er rang de G à D Patrick Fradcourt (Gus), Thierry Person, Brun et debout, bosco tahitien, Frédéric Schaller, Francis Bohner, cuistot Huet, Marie-Paul Fimeyer, Elie Innocenzi, Pena.

(Photo fournie par Yannick Marchais)

Cocktail Lorientaise juin 1982

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

En août: escale à Toau aux îles Tuamotu à 450 kms de Tahiti. Les baleiniers nous aideront a franchir les passes. Toau fût découverte par James Cook en 1773. 

Toau est l'atoll voisin de Fakarava. Il est 2 fois plus petit et de forme circulaire. Il possède deux passes dont la plus large, Otugi, fait 800 m. 

5 habitants en 1982. En 2006, trois familles habitent sur l'île. Sa cocoteraie est exploitée par les habitants de l'île et ceux de Fakarava. 

Ici, on se sent au bout du monde.

(Article Cols Bleus N° 1720 du 28 août 1982)

     Les baleiniers embarqués pour l'occasion               Notre Bosco corse et sa prise

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

Les baleiniers

Carte des îles Tuamotu

                    Totor prend le frais dans le lagon de Toau               Totor et moi sur l'île de Toau

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

Pause entre deux quarts.

Pause entre deux quarts

Ida une bonne copine.

Carte des îles Tuamotu

(Photo fournie par Frédéric Schaller)

Adieu Lorientaise, adieu les copains et les copines, je reviendrai un jour !

Adieu Tahiti. QM2 Pellemoine, matelot Person, Moi, Matelot Benou, Jocelyne et une copinne     Adieu Tahiti. QM2 Pellemoine, moi, QM2 Innocenzi et Jocelyne

(Photos fournies par Frédéric Schaller)

 

Le 02 septembre:

Article Cols Bleus N° 1772 du 11 septembre 1982

(Article Cols Bleus N° 1772 du 11 septembre 1982)

Le 11 septembre, les marins de La Lorientaise auront l’honneur de visiter les locaux du journal local « La dépêche de Tahiti ».

En escale a la Dépèche

En escale a la Dépèche

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 1983

Le 22 janvier: 

Article Cols bleus 1747 du 12 03 83 -  Cyclone Nano

(Article Cols Bleus N° 1747 du 12 mars 1983)

 

Février : Mission hydrographique à Maupiti.

 

Mission hydrographique à Maupiti

(Article Cols Bleus N° 1747 du 12 mars 1983)

 

Février: Les trois cyclones Orama, Reva et Veena ont particulièrement affecté l'atoll de Tikehau. L'œil de Veena est passé juste au-dessus de l'atoll, se déplaçant en direction du sud-ouest, avec des vents à 200km/h.

Suite aux cyclones 50 à 100% des formations coralliennes ont été détruites, les zones les plus profondes ayant été plus sévèrement affectées.

Année marquante suite au passage sur Tahiti du cyclone Veena, dans le cadre du plan ORSEC, l’unité, et en particulier l’escadrille d’hélicoptères est mise à contribution de façon intensive au profit de la population éprouvée par le sinistre, en effectuant un nombre important d’EVASAN durant tout le mois d’avril.

Cyclones Orama, Reva et Veena

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

Avril : La Lorientaise est affecté pour 2 mois et demi à Nouméa en surveillance du Vanuatu qui revendique deux îlots français que La Lore doit surveiller.  

15 juin: Retour à Papeete.

La Lorientaise à quai avec la Combattante:

BGA - La Lorientaise a quai avec la Combattante

(Photo fournie par Bernard Gaud)

22 juillet: Prise de commandement du capitaine de corvette Marc Leriche.

Prise de commandement par CC Leriche en remplacement de CC Georges

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

 

Novembre: Du 8 au 15, mission hydrographique en compagnie du Batral Dumont d'Urville pour définir un accès au point de plageage de Makemo.

 1984

Du 7 au 20 avril: Manœuvres interarmées « Taakeo 84 » aux Marquises dans les Iles de Nuku Hiva, Hua Pu et Hua Huka dans le but de former les différents corps d’armée à travailler ensemble.

Participants : Le BDC Trieux avec à son bord une alouette III, l’aviso escorteur Doudart de Lagrée, le batral Dumont D’Urville, Les patrouilleurs La Lorientaise et La Combattante , le RIMAP/P (Régiment d'Infanterie de Marine du Pacifique - Polynésie) et des éléments du 57ème BCSP, armée de l’air, et gendarmerie.

Des exercices de navigation sans radio, de ravitaillements à la mer, de tirs d’artillerie, d’hélitreuillages, de transports de blessés par hélicoptère.

Au termes des manœuvres, il y aura les traditionnelles relations publiques : cocktails avec les habitants, cérémonies militaires, match de football.

 

En octobre 1984, le bâtiment participe à des manœuvres navales, au large des Iles du Vent, en compagnie des avisos-escorteurs Commandant Bory, Doudart de Lagrée, EV Henry et du patrouilleur La Paimpolaise.

  Taakea 84

Cocktail à bord pour les 30 ans de la Lorientaise.

Couverture Tahitirama                   

(Revue Tahitirama n°675 du 3 au 9 décembre 1984 fournie par Denis Thiebault)

 

Noël 1984

Pène Noël dans la salle équipage

(Photo fournie par Gérard Lepetit)

1985

Bonne année ! 

Réveillon 1984 - 1985

(Photo fournie par Gérard Lepetit)

 

11 janvier: Prise de commandement du capitaine de corvette Alain Lafaurie.

 

La Lorientaise fait escale à Wallis en février avant son arrivée à Nouméa

La Lorientaise à Wallis

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

La Lorientaise à Wallis

 

Invitaton chez l'habitant à Wallis

 Invitaton chez l'habitant à Wallis

(Photos fournie par Marc Rickal)

Wallis

(Photo fournie par Gérard Lepetit)

24 février: Arrivée à Nouméa

La Lorientaise fait escale à l’îlot Matthew en mars 1985. En transit de Wallis vers la Nouvelle-Calédonie, elle fait une halte de quelques heures à Matthew pour rendre visite au détachement des "marsouins" du RIMAP venu de Nouvelle-Calédonie.

Le lendemain, le patrouilleur frappera ses amarres sur le quai de la base navale de Chaleix.   

Matelot Gérard Lepetit

(Photo fournie par Gérard Lepetit)

La Lorientaise

(Photo fournie par G. Tondut et Net Marine)

La Lorientaise en cale sèche en 1985

(Photo fournie par G. Tondut et Net Marine)

Sam la mascotte arrivée en cours d'année remplaçante de Hector. 

La mascotte Sam

(Photos fournie par Marc Rickal)

Octobre:

La Lorientaise à Wallis et Futuna

(Article Cols Bleus N° 1871 du 09 novembre 1985)

 

Sam la mascotte

Sam, la mascotte

(Photo fournie par Claude Merrien)

La Lorientaise au mouilage

La Lorientaise au mouillage

(Photo fournie par Claude Merrien)

A la base marine de Chaleix

(Photo fournie par Claude Merrien)

A la cafétariat

A la cafétariat

(Photo fournie par Claude Merrien)

Réveillon de noël 19985 au large de la Nouvelle Calédonie

Réveillon de noël 19985 au large de la Nouvelle Calédonie

(Photo fournie par Claude Merrien)

1986

16 janvier: Prise de commandement du lieutenant de vaisseau Jean-Luc Rouzeau.

Mission hydrographique à Maré

Mission hydrographique à Maré - Claude Merrien           Mission hydrographique à Maré - Claude Merrien

(Photos fournies par Claude Merrien)

Mars: La Lorientaise à Ouvéa.

La mascotte Sam

(Photo fournie par Eric Destable et Claude Merrien)

Qm2 mécanicien Lanza et Qm2 manœuvrier Destable à Ouvéa.

Qm2 mécanicien Lanza et Qm2 manoeuvrier Destable

(Photo fournie par Eric Destable)

Dernière équipe de foot de la Lore.

Dernière équipe de foot de la Lore

(Photo fournie par Claude Merrien)

Juin: Equipe de rugby:
 

En haut de gauche à droite: Chassat, Basses, Oger, Vacceretti, Roellinger, Le Fac, Ballester, Andriol, Gaertner.
En bas de gauche à droite : Bellaubre, Szûcs, Caren, Bonin, Baudhuin, Rickal ,Tondut.

Equipe de rugby 1986

(Photo fournie par Marc Rickal)

Corvée de coque a Nouméa

Claude Merrien en corvée de coque a Nouméa

(Photo fournie par Claude Merrien)

Après une inspection plage arrière.

Apres une inspection plage arriere.

(Photo fournie par Claude Merrien)

 

Le 07 août: Émission d’un timbre Wallis et Futuna avec La Lorientaise et son Logo ainsi que le l’aviso escorteur Balny et l’aviso Commandant Blaison. Émission aussi de l'enveloppe du 1er jour.

Enveloppe du 1er jour de La Lorientaise     Timbre du 1er jour de La Lorientaise

Carte postale du 1er jour de La Lorientaise     Carte postale du 1er jour de La Lorientaise

 

Arraisonnement d'un chalutier japonais

 

Article chalutier japonais

 

15 octobre: La Lorientaise devant le rocher "La poule couveuse de Heighene"

La Lorientaise en retraite

(Article Cols Bleus N° 1918 du 15 septembre 1986)

La poule couveuse de Heighene

(Photo fournie par Marc Rickal)

22 octobre: Fin de commandement du lieutenant de vaisseau Jean-Luc Rouzeau.

1987

Octobre: L'arrivée des patrouilleurs modernes type P400, la Railleuse et de la Gracieuse destinées à remplacer la Lorientaise et la Paimpolaise.

      Arrivée de la Railleuse et de la Gracieuse     Arrivée de la Railleuse et de la Gracieuse     Arrivée de la Railleuse et de la Gracieuse     Arrivée de la Railleuse et de la Gracieuse

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

1989

La Lorientaise rayonne en direction de tous les archipels de Polynésie Française et parfois plus loin dans le Pacifique. Elle y aura effectué des missions diverses telles que la surveillance maritime de la zone d'exclusion maritime, notamment lors des campagnes de tirs aux CEP de Mururoa et Fangataufa, surveillance des pêches, sauvetages en mer, diverses observations météorologiques, bathythermiques et hydrographiques, transports d'autorités civiles, ramassages scolaires, assistances médicales, diffusion de films sur les places de villages, vente de produits de notre magasin. A bord ce sont les routiniers exercices de sécurité, de postes de combat, d’hommes à la mer, de navigation en eaux resserrées, de mise à l’eau du zodiac.  

Après avoir parcouru 300 000 miles, soit 14 fois le tour de la terre, «La Lore» fut retirée du service actif le 15 octobre 1986, puis coulée et envoyée par 3000 mètres de fond le 17 janvier 1989 par l’aviso escorteur EV Henry, l’aviso Commandant Birot et les patrouilleurs La Railleuse et la Gracieuse qui effectuèrent des exercices de tirs sous un soleil radieux. Depuis lors «La Capricieuse» la remplace avec autant de passion.

«La Lore» repose désormais au fond du Pacifique avec les sirènes de l’océan. Qu’elle ne s’inquiète pas, les 500 marins qui l'ont côtoyée et bichonnée pensent régulièrement à elle.  

La lorientaise envoyée par 3000m de fondLa lorientaise envoyée par 3000m de fond

(Articles de Bernard Dumortier fournis par Netmarine)

                         

2006

9 novembre: La Lore à la Une des "Nouvelles Calédoniennes"

     Article Nouvelles Calédoniennes           Article Nouvelles Calédoniennes

2007

Février: La Lore à la Une de "Netmarine"

La Lore a la Une de Netmarine

15 mai: La Lore à la une du journal "Courrier de l'ouest"

Article Grand Ouest

 

2009

5 mars: Retrouvailles avec de gauche a droite : Bargain, Bourseault, Tomasi, Peignier, Enee.

 

De gauche à droite : Bargain, Bourseault, Tomasi, Peignier, Enée.

(Photo fournie par Joël Peignier)

 

SE RETROUVER APRES 40 ANNEES, NOUS L'AVONS FAIT!

Le jeudi 5 mars dernier, Joël Peignier, matelot cuisinier à bord de "La Lorientaise" campagne 1967-1968, prend la route de sa région de Nancy en direction de l'Anjou pour une escale de 24 heures chez Serge Enée, matelot canonnier du bord à l'époque.

Toujours complices, nous nous dirigeons à Penmarc'h en pays Bigoudin pour un week-end chez Denis Bargain, quartier maître bosco que nous n'avions pas revu depuis notre retour de Nouvelle Calédonie.

Et de trois à repartir pour les environs de Toulouse où nous sommes attendus par Christian Boursault, quartier maître mécanicien et dont le paquetage était déjà prêt...au carré (thermos de café, gâteaux maisons et jus d'orange en remplacement du cambusard, des Pilchards et de la salade Tahitienne) pour un départ en groupe en prévision d'un embarquement le soir à Toulon, cap sur l'île de beauté.

Dans cette attente, nous sommes allés voir l'entrée de l'Arsenal, malheureusement un vigile à la mine sévère nous a interdit de nous faire prendre en photo pour nos souvenirs devant la plaque "Base navale de Toulon" et ce malgré notre demande et nos explications d'anciens marins.

"Faites-vous prendre devant le musée!.." telle fut sa réponse. (Nous avons pensé mériter le musée Grévin!)

Déçus nous sommes allés dans le vieux quartier "Chicago" où nous avons eu du mal à retrouver quelques vestiges délabrés des années 1965-1966, un trio de femmes agées déambulaient, encore bien mises mais physiquement usées, que nous imaginions dans leurs souvenirs ..."Oh combien de marins, combien de capitaines et, l'oeil coquin, combien de...rondelles ?"

Mercredi à l'aube c'est notre arrivée en Corse où nous sommes chaleureusement accueillis par Nonce Joseph Tomasi, quartier maître mécanicien. Alors tous les cinq réunis autour de l'excellente cuisine de Tom, ce fut des souvenirs comme si nous ne nous étions jamais quitté.

Combien de fois avons nous prononcé les phrases "tu te souviens?" "vous rappelez-vous?" où il a été propos de Nouméa, du Tivoli, de la Calédonie, des Hébrides, (avec sa partie de foot dans le bassin de poissons rouges de la Gendarmerie de Port Villa), Loyautés, Suva et son "Golden Dragon", Wallis et ses "Chères Soeurs", Tonga et Samoa (le bougnat avec la Reine et ses godasses), Norfolk et la course croisière Zélande-Nouméa, les cyclones et tempêtes, les pêches miraculeuses au lamparo ou pain de...(chut), de Vanikoro, Walpole la mystérieuse (néness a toujours le fémur chez lui), du canon remonté des fonds marins et bien sûr de Tahiti avec tout ce qui se rapporte à l'époque de cette merveille..etc..etc. Bref, nous avons refait une campagne lointaine avec aussi une pensée pour ceux de tous grades que nous avons appréciés à bord de "La Lore" et qui ne sont plus de ce monde.

Certes, nous n'étions pas des "Eléments faciles" à l'époque, la "peau de bouc" a souvent été chaude!, mais nous sommes maintenant tous sages retraités après une honorable carrière dans la marine pour certains et dans le civil pour les autres.

Nous nous sommes promis de refaire cette campagne sans attendre encore.. 42 ans et dans l'espoir que d'autres de l'époque se joignent à nous "unis comme à bord".

Puis ce fut le retour, chacun dans son foyer, et les au-revoir la gorge un peu nouée et les yeux brillants de ...bonheur.

Un grand merci à Frédéric Schaller qui nous a permis par le biais du site Internet qu'il a créé de pouvoir nous retrouver.

Serge Enée

Tom, Christian, Biloute, La Guiche et Nenes

 

2011

Tape de bouche faite par mon fils Hugo "sur Cinéma 4D"

Tape de bouche réalisée par Hugo Schaller

2012

Plan de la Lorientaise fait sur Autocad.

 

Plan La Lorientaise fait sur Autocad

 

2016

Août: Rencontre à Roquebrune-Cap-Martin entre Frédéric Schaller et Gérard Lepetit.

 

Rencontre Fred et Gérard

(Photo fournie par Frédéric Schaller)

  Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des sisterships   Les Sisterships     Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des sisterships Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des remerciements     Remerciements     Cliquer sur le matelot pour aller sur la page des remerciements

Ecrivez moi

Vous avez navigué sur La Lorientaise, La Paimpolaise, La Dunkerquoise, La Dieppoise, La Bayonnaise, La Malouine, vous avez croisé le chemin des ces bateaux, contactez moi pour faire revivre ensemble ses bâtiments qui ont fait notre bonheur en cliquant sur l'enveloppe ci dessus.

frederic.schaller@numericable.fr

 

Livre d'or

Livre d'or

 

Je recherche des papiers: Consigné à bord, passage de la ligne, menu du bord, etc...

Site créé le 18 octobre 2006 - Changement d'hébergeur le 13 octobre 2010 et mise à jour le 13 mars 2017.